Microsoft serait toujours intéressé par l’activité search marketing de Yahoo

01 décembre 2008 à 16h10
0
00FA000000781478-photo-yahoo-vignette.jpg
Deux semaines après le départ de Jerry Yang et près d'un an après l'annonce d'une OPA amicale, Microsoft serait toujours intéressé ... par Yahoo.

Selon le journal britannique The Sunday Times, les deux parties étudieraient un montage complexe, évalué à 20 milliards de dollars, impliquant l'intégration de l'activité search marketing (ex Overture) à Microsoft et la nomination d'une nouvelle équipe de management chez Yahoo dirigée par Jonathan Miller, ex PDG d'AOL et Ross Levinsohn, ancien président de Fox Interactive Media.

Interrogé par le blog AllThingsDigital, ce dernier a néanmoins qualifié l'hypothèse du Sunday Times de « totale fiction ». Un rapprochement également qualifié de « rumeur » par des représentants de Yahoo ou Microsoft.

Depuis le départ de Jerry Yang, Yahoo semble en tout cas se diriger vers un véritable démantèlement à l'image de la cession la semaine dernière de son activité guide d'achat (Kelkoo) à un fonds d'investissement.

Il y a quelques semaines, Steve Ballmer indiquait être toujours intéressé par l'activité liens sponsorisés de Yahoo. Une position expliquant sans doute la montée en puissance d'investisseurs comme Carl Icahn au capital de la firme de Sunnyvale et la reprise du cours de la société, en hausse de 15% depuis une semaine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bouygues Telecom unifie ses portails mobiles sous la marque i-mode
Midway Games vendu pour un euro symbolique ?
The Pirate Bay bloqué au Danemark
SFR dévoile l'offre et la neufbox fibre optique
FightAIDS@Home : l'équipe Clubic fête ses trois ans !
[Vidéonaute] Prise en main du smartphone Nokia N85 (écran OLED, S60)
  Dungeon Keeper Online  annoncé par NetDragon
A Vampyre Story affute ses canines en test
Facebook Connect : redéfinir l'identité virtuelle
Jean-Baptiste Garnier « The Search Works prône la culture du résultat »
Haut de page