TMP : opérateurs et éditeurs de chaînes se disputent autour du financement des réseaux

Alexandre Habian
27 novembre 2008 à 08h30
0
00C8000000429197-photo-tv-mobile-t-l-vision-sur-mobile.jpg
Tout semblait pourtant évoluer dans le bon sens, opérateurs mobiles et éditeurs de chaines s'étant entendus en début de semaine pour parler de l'évolution de la TMP (télévision mobile personnelle) en France via l'apparition de services interactifs.

Mais c'est une fois plus le financement, la construction et l'entretien des réseaux exploitant la norme DVB-H qui pose problème. D'un côté les opérateurs mobiles ne veulent pas les financer seuls et de l'autre les éditeurs de chaînes poussent pour que les opérateurs prennent à leur charge pas moins de 87% de ces coûts ! Comme l'a indiqué La Tribune, ils avoisineraient les 150 à 200 millions d'euros, c'est dire si les opérateurs mobiles freinent des quatre fers pour essayer de s'y soustraire.

A commencer par SFR qui estime n'avoir aucune raison d'investir autant dans ces fameux réseaux. « SFR a exprimé son incompréhension du modèle économique proposé. En effet, ce dernier repose sur un déséquilibre manifeste au détriment des opérateurs mobiles », précise l'opérateur au Figaro. Même son de cloche chez Bouygues Telecom qui estime que « le modèle économique de la TMP est difficile ».

En attendant de trouver une solution définitive autour du financement des réseaux de la TMP, opérateurs et chaînes ont jusqu'au mois d'avril prochain pour se mettre d'accord. Le cas échéant, c'est le CSA qui devra trancher, aidé par les pouvoirs publics.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top