Synchronisez Google Calendar avec iCal et Sunbird

26 novembre 2008 à 15h45
0
00F0000001476582-photo-logo-google.jpg
Bien que le cloud computing (informatique dématérialisée) soit en plein essor, au travers d'applications web comme les webmails qui sont utilisés directement depuis un navigateur internet notamment, les internautes restent attachés à certaines applications classiques.

Google publiait ainsi au mois de mars dernier Google Calendar Sync, un utilitaire permettant de synchroniser ses rendez-vous entre Google Calendar et Microsoft Outlook. De nombreux internautes avait immédiatement réclamé une solution permettant de synchroniser le service en ligne avec d'autres applications comme Apple iCal ou Mozilla Sunbird, en dépit d'utilitaires tiers qui permettaient déjà de le faire.

C'est chose faite puisque l'équipe de Google Calendar a dévoilé par le biais de son blog que le service supportait désormais le protocole standardisé CalDAV. Les logiciels qui supportent ce protocole peuvent dorénavant accéder directement aux calendriers hébergés sur son compte Google. Toute modification effectuée sur l'une ou l'autre des applications est automatiquement et immédiatement répercutée sur toutes les autres.

Cette nouvelle fonctionnalité est disponible dès maintenant et les instructions de configuration sont disponibles en anglais dans le centre d'aide dédié pour iCal et Sunbird.

0140000001790470-photo-capture-de-sunbird-avec-google-calendar.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top