Les candidatures pour le WiMAX sont nombreuses

0
00FA000000137488-photo-internet-wifi-wimax.jpg
L'Arcep annonce aujourd'hui que pas moins de 175 candidats, pour l'attribution des licences WiMAX en France, se sont déjà présentés et ont déposé leurs lettres d'intention. Parmi ces prétendants on peut citer des opérateurs classiques comme France Télécom, Neuf Télécom, mais également quelques acteurs « surprises » comme NRJ, Wengo, Canal +, les Autoroutes du sud de la France (l'ensemble de la liste peut être consultée ici. On notera toutefois l'absence de Telecom Italia / Alice et de Free, qui reste toutefois associé au WiMAX grâce au rachat d'Altitude Telecom, qui a déjà obtenu une licence à échelle nationale.

Les candidatures finales de ces différents acteurs devront être déposées avant le 6 janvier prochain. Pour rappel, seule deux licences d'accès WiMAX par région seront proposées. Si une région génère plus de deux candidatures, un système d'enchères à un tour sera mis en place. Trois principaux critères seront analysés pour chaque candidature : la contribution au développement territorial du haut débit, l'aptitude du projet à favoriser la concurrence et enfin, le montant de la redevance. L'ensemble des demandes par région est présenté en détails sur cette page.

En théorie, le WiMAX permet de profiter d'un accès haut débit de 8.75 Mo/seconde avec une borne qui couvre une zone de 45 km de rayon alors que les bornes WiFi sont actuellement limitées à quelques dizaines de mètres. Le WiMAX emploie une antenne qui diffuse les signaux jusqu'aux bornes relais qui peuvent alimenter des immeubles ou des quartiers entiers.

Cette technologie pourrait simplifier l'accès à l'Internet à haut débit dans les pays en voie de développement et dans les petites zones rurales puisqu'elle ne nécessite pas de lourds investissements comme l'ADSL ou le câble.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page