Microsoft et Verizon seraient prêts à conclure un partenariat de $1 milliard

Par
Le 12 novembre 2008
 0
00d2000001763504-photo-live-search-mobile.jpg
Le Wall Street Journal rapporte que Microsoft et Verizon seraient sur le point de conclure un partenariat par lequel Windows Live deviendrait le moteur de recherche par défaut sur les terminaux de l'opérateur mobile américain.

Selon les termes du contrat, Microsoft partagerait les revenus publicitaires générés au travers des requêtes effectuées depuis ces téléphones. Cette stratégie est similaire à celle proposée par Google cet été lorsque le géant de la recherche voulait obtenir le droit de s'installer par défaut sur les mobiles du même opérateur. Cependant, l'offre de Microsoft semble plus intéressante car elle garantirait à Verizon un revenu deux fois plus important compris entre 550 et 650 millions de dollars sur une période de cinq ans. Par le passé, les discussions autour d'un partenariat entre Google et Verizon n'ont jamais abouti. En effet, Google avait estimé que la part des revenus publicitaires exigée par l'opérateur étaient trop importante. Aussi, la firme de Mountain View avait appuyé la requête des autorités pour que les opérateurs ouvrent davantage leur réseau à plus de services.

Alors que Verizon n'a jamais montré de réel intérêt pour le système Android de Google, Microsoft souhaite aussi voir Windows Mobile installé sur plus de combinés. Pour l'instant aucun autre détail de ce second accord n'a été révélé, mais le montant total de ces deux partenariats est estimé à un milliard de dollars.

Dans un entretien recueilli par CNBC, Ivan Seidenberg, PDG de Verizon, explique qu'une décision devrait être prise très prochainement.

Aux États-Unis, Google a déjà conclu un partenariat similaire avec Sprint Nextel et T-Mobile distribue le fameux Google Phone ou G1 qui embarque le moteur de recherche depuis l'écran d'accueil. AT&T, l'opérateur en pôle position aux États-Unis prévoit quant à lui d'intégrer Yahoo! et sa technologie OneSearch.

Le domaine de la recherche mobile est encore un très jeune. Pour l'analyste Roger Entener de Nielsen IAG : « il s'agit d'un marché qui n'a pas encore été divisé », d'où l'importance de ce partenariat. Selon ComScore M:Metric, seuls 17,6 millions de mobiantues effectuaient des recherches à partir de leur téléphone. C'est toujours Google qui mène la danse avec une part de marché de 60% contre 36% pour Yahoo! et 10% pour Microsoft.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top