Satellites : Arianespace anticipe la chute

05 novembre 2008 à 10h53
0
01752204-photo-arianespace.jpg
Arianespace, premier opérateur de systèmes de lancement au niveau mondial, exploitant de la fusée européenne Ariane, prévoit une baisse de la demande en 2009. Interrogé par le Financial Times, Jean-Yves Le Gall, président du groupe, estime que la crise actuelle influencera à la baisse l'achat ou la location de services de télécommunications avancés. Dans ce contexte, les opérateurs seraient amenés à limiter leurs projets satellitaires.

A travers le monde, Le Gall estime que 15 à 20 lancements devraient être effectués l'an prochain, contre 25 cette année. Les commandes 2009 devraient également baisser. Fort heureusement, les contrats passés jusqu'ici ne devraient pas être résiliés, car près de 80% des projets satellitaires financés seraient « sécurisés » sur les 12 mois qui précèdent leur lancement.

« En 2009, nous aurons moins de commandes. Il est clair, également, que les satellites seront bien plus petits », a indiqué le patron d'Arianespace au quotidien financier britannique. Il est probable que les concurrents d'Arianespace, le russo-américain International Launch Services (ILS), les américains Lockheed Martin et Boeing, connaitront également des difficultés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Yahoo! Live : un autre réseau social abandonné
Nokia augmente discrètement le prix de son smartphone tactile 5800 XpressMusic
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
CyberLink lance DVD Suite 7 pour concurrencer Nero 9
Jailbreak : le système Android du T-mobile G1 déjà piraté
GPS : TomTom et Garmin lancent leurs offres de Noël
Le T-Mobile G1 provoque la baisse des ventes d'iPhone 3G en Angleterre ?
Command & Conquer : Alerte Rouge 3, l'heure du test
Dell invite ses collaborateurs à prendre congé sans solde
Kogan Technologies : un smartphone Android à 200 dollars en décembre
Haut de page