🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Auditude et MySpace auraient la solution au piratage

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000001730426-photo-logo-de-mtv.jpg
La publicité serait-elle la solution au problème du piratage ? Il semblerait en tout cas que ce soit le cas pour le réseau social MySpace et pour son nouveau partenaire Auditude, spécialiste de la rentabilisation de vidéos. Les deux sociétés annoncent aujourd'hui un partenariat pour faire des vidéos piratées une source légitime de revenus publicitaires.

Comment ? En faisant appel à une technologie d'Auditude qui identifie les contenus soumis aux droits d'auteurs publiés sans autorisation par les utilisateurs et en les accompagnant de publicités ciblées, dont les recettes sont partagées avec les ayants-droit. La société présente cette solution comme une alternative à la répression du piratage, qui impose aux producteurs de mener une traque qui demande du temps, de l'argent et de longues procédures judiciaires.

Ainsi avec cette méthode, en plus de légitimer d'une certaine manière le piratage qui représente une part non négligeable de leur fond de commerce, les deux sociétés assurent l'entrée de plus de revenus sur les comptes des producteurs partenaires mais aussi et surtout sur les leurs. « Tout le monde est gagnant », souligne très justement le responsable marketing de MySpace Jeff Berman.

Le piratage prend dès lors une toute autre allure pour MTV Networks qui n'a pas tardé à signer un accord avec les deux sociétés pour bénéficier de ce système. Le piratage dont les chaines MTV et Comedy Central notamment sont bénéficiaires victimes, apporte désormais des revenus. La monétisation des contenus piratés s'enrichit qui plus est d'une fonction permettant de proposer des liens promotionnels tel que des options d'achat. La MPAA (Motion Picture Association of America), pourtant très virulente à l'égard du piratage, a quant à elle validé la technologie.

MySpace est le premier site à en bénéficier mais le directeur général d'Auditude, Adam Cahan, indique que sa technologie permet de surveiller la diffusion de contenus soumis aux droits d'auteurs presque n'importe où sur la Toile. Sans se risquer à lancer un pronostic sur le résultat, il constate par exemple que le candidat démocrate à la présidence des États-Unis Barack Obama écrase en quantité de clips publiés son rival républicain John McCain. Au sujet du piratage, il conclut : « Nous nous adaptons à ce que font les internautes en les utilisant comme des canaux de distribution, » a-t-il déclaré auprès de l'AFP. Visionnaire ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hadopi : la Cnil regrette la publication de son avis
La RATP et MasterCard testeront le paiement sans contact
L'européen Fujitsu-Siemens devient 100% japonais
AMD : lancement anticipé des Deneb en 45 nm ?
Portable à deux écrans dont un tactile chez Fujitsu
La croissance de la publicité en ligne va ralentir
La FNAC lancerait bientôt une box TNT HD et VOD
Plus d'informations sur la sortie en France du smartphone HTC Touch HD
HTC va lancer le smartphone G1 sous Android dans de plus nombreux pays
Seagate présente ses disques Savvio à 15 000 RPM
Haut de page