Auditude et MySpace auraient la solution au piratage

04 novembre 2008 à 17h36
0
00C8000001730426-photo-logo-de-mtv.jpg
La publicité serait-elle la solution au problème du piratage ? Il semblerait en tout cas que ce soit le cas pour le réseau social MySpace et pour son nouveau partenaire Auditude, spécialiste de la rentabilisation de vidéos. Les deux sociétés annoncent aujourd'hui un partenariat pour faire des vidéos piratées une source légitime de revenus publicitaires.

Comment ? En faisant appel à une technologie d'Auditude qui identifie les contenus soumis aux droits d'auteurs publiés sans autorisation par les utilisateurs et en les accompagnant de publicités ciblées, dont les recettes sont partagées avec les ayants-droit. La société présente cette solution comme une alternative à la répression du piratage, qui impose aux producteurs de mener une traque qui demande du temps, de l'argent et de longues procédures judiciaires.

Ainsi avec cette méthode, en plus de légitimer d'une certaine manière le piratage qui représente une part non négligeable de leur fond de commerce, les deux sociétés assurent l'entrée de plus de revenus sur les comptes des producteurs partenaires mais aussi et surtout sur les leurs. « Tout le monde est gagnant », souligne très justement le responsable marketing de MySpace Jeff Berman.

Le piratage prend dès lors une toute autre allure pour MTV Networks qui n'a pas tardé à signer un accord avec les deux sociétés pour bénéficier de ce système. Le piratage dont les chaines MTV et Comedy Central notamment sont bénéficiaires victimes, apporte désormais des revenus. La monétisation des contenus piratés s'enrichit qui plus est d'une fonction permettant de proposer des liens promotionnels tel que des options d'achat. La MPAA (Motion Picture Association of America), pourtant très virulente à l'égard du piratage, a quant à elle validé la technologie.

MySpace est le premier site à en bénéficier mais le directeur général d'Auditude, Adam Cahan, indique que sa technologie permet de surveiller la diffusion de contenus soumis aux droits d'auteurs presque n'importe où sur la Toile. Sans se risquer à lancer un pronostic sur le résultat, il constate par exemple que le candidat démocrate à la présidence des États-Unis Barack Obama écrase en quantité de clips publiés son rival républicain John McCain. Au sujet du piratage, il conclut : « Nous nous adaptons à ce que font les internautes en les utilisant comme des canaux de distribution, » a-t-il déclaré auprès de l'AFP. Visionnaire ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
scroll top