ATI veut embrasser Linux

Julien
26 novembre 2004 à 10h05
0
Lors d'une conférence de presse se déroulant en début de semaine à Munich, le charismatique Terry Makedon, responsable du développement des Drivers chez ATI a annoncé la volonté de la firme canadienne de mieux supporter Linux à l'avenir. Il s'agit principalement pour ATI d'augmenter ses effectifs travaillant à la mise au point de pilotes Linux. La firme annonce ainsi avoir triplé son effectif au cours des six derniers mois. En parallèle ATI a sérieusement revu ses méthodes de test de ses pilotes Linux et va dorénavant publier de nouveaux pilotes CATALYST pour Linux tous les deux mois. Le but d'ATI est de réussir à réitérer le succès des CATALYST en les adaptant au monde Linux. D'ici à six mois, les pilotes Linux d'ATI devraient supporter le PCI-Express, les plates-formes 64 bits et introduire de nouvelles fonctions comme un support amélioré des moniteurs. ATI espère ainsi offrir un support Linux au niveau de celui de son concurrent de toujours, NVIDIA.

000000B400109555-photo-ati-terry-makedon.jpg
000000B400109556-photo-ati-linux-1.jpg
000000B400109557-photo-ati-linux-2.jpg

ATI veut supporter Linux pour de vrai
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top