Bouygues condamné à démonter une antenne relais

0
01660992-photo-antenne-relais.jpg
Le 18 septembre dernier, un couple originaire des Chevreuse dans Yvelines avait porté plainte contre l'opérateur Bouygues Telecom en affirmant qu'une antenne relais de l'opérateur aurait eu un impact négatif sur la santé de leurs deux filles âgées de 17 ans. Il semblerait que ce cas ne fut pas isolé, car le même jour, trois familles rhonaises ont aussi porté l'opérateur en justice et aujourd'hui, Bouygues a été condamné par le tribunal de grande instance de Nanterre à démonter une antenne relais suite à des « risques potentiels sur la santé ». L'avocat des plaignants, Me Richard Forget, ajoute que Bouygues devra aussi verser 3000 euros à chacun des trois couples pour "exposition à risque sanitaire". Bouygues dispose de quatre mois pour démonter son antenne relais sous peine de devoir verser 100 euros par jour de retard, mais l'opérateur entend faire appel à cette décision comme il l'a déjà fait par le passé.

En effet, selon l'AFP Bouygues aurait reçu une condamnation similaire par le Tribunal de Grande Instance de Lyon au mois de mars 2006 mais la cour d'appel d'Aix-en-Provence aurait annulé cette peine quelques mois plus tard.

En revanche, aucune information n'a été communiqué sur l'état de la plainte soulevée par la famille résidant dans les Yvelines.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page