Linux : sortie d'un Mandriva Mini pour les netbooks

12 septembre 2008 à 08h21
0
L'avenir de Linux passera-t-il par le marché, en plein essor, des netbooks, ces petits ordinateurs portables à bas prix ? Alors que Microsoft durcit ses positions sur ce marché, en prolongeant la durée de vie de Windows XP et en accordant certaines remises exceptionnelles aux fabricants, l'éditeur français Mandriva en semble convaincu. Cette semaine, il annonce la sortie de mandriva-mini, sa première distribution Linux spécialement conçue spécialement pour les netbooks. Mandriva Mini sera donc proposée à tous les concepteurs, fabricants ou distributeurs d'ordinateurs portables de type netbook (OEM et ODM), aussi bien sur les marchés émergents que dans les zones industrialisées.

0190000001595978-photo-mandriva-mini-kde-kpanel.jpg
Mandriva Mini -KDE

« Nous sommes fermement convaincus que pour Linux, qui a très bien réussi dans le monde des serveurs, les netbooks sont une opportunité de prendre une part importante du marché », affirme avec optimisme François Bancilhon, PDG de Mandriva. Pourquoi choisir Linux plutôt que Windows ? « Il n'est guère logique de placer un système à 40 euros sur une machine qui en vaut 200 », ajoute-t-il. Pour répondre aux besoins des assembleurs et vendeurs de netbooks, il faudrait selon Mandriva proposer un système à la fois peu onéreux, flexible, personnalisable et peu gourmand en ressources, puisque ces machines disposent d'une configuration moins puissante qu'un PC « traditionnel ».

Avec une séquence de boot rapide (entre 15 et 40 secondes, en fonction de la plateforme), une compatibilité assurée avec les principales clés USB 3G du marché, et une interface (les bureaux Gnome ou KDE sont proposés) adaptée aux écrans de petite taille des netbooks, la Mini de Mandriva est donc censée coller parfaitement avec les usages attendus sur ce genre de machines. Mandriva affirme en outre avoir adapté son système aux systèmes de stockage à mémoire Flash, en développant des interactions avec le contrôleur dédié permettant de gérer l'emplacement des informations en fonction de l'état des cellules de mémoire Flash. « On peut bien sûr installer une Mandriva classique sur un netbook, et cela fonctionnera, mais mieux vaut utiliser un système vraiment adapté à ce type de machine », résume l'éditeur.

Comme convenu, c'est le Gdium, un netbook lancé fin septembre par Emtec (groupe Dexxon) qui embarquera le premier la distribution Mandriva Mini. Annoncé en mai dernier, le Gdium se démarque de ses concurrents sur le plan technique par l'utilisation d'un processeur reposant sur l'architecture MIPS-64 et produit par STMicroelectronics, alors que l'essentiel du marché se repose sur l'Atom d'Intel ou, dans une moindre mesure, sur les puces de Via. Un choix quelque peu inattendu, mais qui présenterait deux avantages majeurs : une relative indépendance vis à vis d'Intel, soupçonné d'orchestrer à sa façon le marché des netbooks du fait de l'écrasante domination de son processeur Atom, et une porte d'entrée privilégiée vers le marché chinois, ou la puce MIPS a été conçue.

0190000001595980-photo-mandriva-mini-interface-gdium.jpg
Mandriva Mini -Gdium

le Gdium, présenté comme un terminal venant s'inscrire dans une logique globale allant d'un client mobile à des services en ligne, se différencie également par son absence de mémoire interne. Système d'exploitation et données personnelles sont en effet stockés dans une clé USB, la G-Key, qui viendra prendre place à l'avant de l'appareil. Une même machine pourrait ainsi être aisément utilisée par plusieurs personnes, chacune disposant de sa propre clé et donc de son propre environnement. Si la demande existe, Emtec se propose à terme d'intégrer à cette clé un lecteur d'empreinte digitales qui, couplé à un système logiciel, permettra de disposer d'une authentification forte. Désireux d'investir le segment de l'éducation, Emtec entend associer le Gdium à une série de services en ligne, qui proposera des contenus réalisés par des enseignants ou par une communauté qui semble-t-il reste à construire. Sortie prévue fin septembre, à un prix d'environ 379 euros avec une clé USB de 16 Go.
Modifié le 18/09/2018 à 14h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google s'ouvre à la recherche géolocalisée sur Windows Mobile
Alerte Scam: Barack Obama Sex Video
Nuxeo réagit à la spécification CMIS proposée par EMC, IBM et Microsoft
18 mois de prison pour l'admin d'EliteTorrents
La console portable Gizmondo renait de ses cendres avec un système Android
Le patch v1.5.04 de  STALKER : Clear Sky  est en ligne
Protection SecuROM et droit d'utilisation des jeux
Numericable devient opérateur de télécommunications et dévoile ses objectifs
Numericable premier sur la fibre avec 104 000 abonnés
MS Live Search, AIM, ICQ et MySpace s'invitent sur les smartphones Blackberry (màj)
Haut de page