La lente adoption de l'IPv6

01 juin 2018 à 15h36
0
00142190-photo-free-ipv6.jpg
Voilà vingt ans déjà que le protocole Internet de version 4 (IPv4) est utilisé par les serveurs web. Ce protocole arrive à saturation car il est limité à 4 294 967 296 adresses IP. Pour contourner cette limite, il est possible d'utiliser des techniques de translation d'adresses NAT. Cependant, la véritable solution réside dans l'IPv6, un protocole en cours de développement depuis 1992. Nerim, qui fut le premier fournisseur français à y avoir basculé son réseau en mars 2003 explique qu' « avec une population humaine de 50 milliards d'habitants, où chaque personne disposerait d'une centaine d'accès Internet il y aurait assez d'adresses pour que chaque ordinateur, imprimante, téléphone mobile, console de jeu, système d'alarme, réfrigérateur, cafetière ... ait un accès Internet complet avec une adresse IP unique pour chaque appareil. ».

Arbor Network qui distribue des solutions de sécurité aux principaux fournisseurs d'accès à Internet dans le monde, estime que le protocole IPv4 arrivera à saturation dès 2010. Pendant un an, en partenariat avec l'Université du Michigan et une centaine de FAI, Arbor a mesuré l'adoption du de l'IPv6. Selon cette étude, si la part du trafic Internet sur IPv6 a augmenté depuis l'année dernière, elle reste encore très faible, voire vraiment inquiétante: « moins d'un centième de 1% du trafic Internet global ».

Scott Iekel-Johnson, Ingénieur chez Arbor Network déclare à VNUnet : « Il y a beaucoup d'inquiétude sur la lenteur de cette adoption. »

Jay Daley directeur Directeur des enregistrements de l'extension tld .UK chez Nominet explique : « La Chine par exemple est l'un des plus gros utilisateurs de IPv6 [...] Il arrivera un moment ou votre site web ne sera accessible que par les pays développés qui utilisent encore l'IPv4, et vous ne pourrez pas vendre vos produits directement à ces marchés émergents. »

Depuis 2002, et afin de préparer cette migration, l'Union Européenne a investi 90 millions d'euros et prévoit que d'ici à 2010, un quart du trafic Internet européen soit en IPv6

En France, Orange s'était lancé dans l'expérience en juin 2005 mais l'expérimentation semble avoir été abandonnée. La filiale de l'Iliad, Free.fr, propose à ses clients dégroupés une connectivité IPv6 depuis septembre 2007.

Vous pouvez télécharger l'étude de Arbor Network en anglais et dans son intégralité ici.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page