Alan Boydell, Keyade : "Le partenariat avec Google c'est la reconnaissance de notre travail"

01 juin 2018 à 15h36
0
01402482-photo.jpg
Ex-responsable de Google Analytics Europe, recruté par Keyade pour administrer l'activité Keymetrics, du conseil en analyse, performance web et mesure d'audience, Alan Boydell précise la stratégie de l'agence française de search marketing.

Neteco - Quel est le positionnement de Keyade sur le marché du search marketing et de l'analyse de trafic web ?

Alan Boydell - Nous essayons d'avoir une valeur ajoutée reconnue, que ce soit pour le search marketing ou l'analyse de trafic web. Quand Keyade a été lancée, il y a deux ans par Antoine Mermet, Julien Babin et Denis Vaillant, il ne s'agissait surtout pas de mettre sur le marché une énième agence, mais plutôt de proposer une approche différente et assez innovante. En quelques mots : équipe stable et compétente, une technologie d'aide à la décision très performante, rémunération à la performance, exclusivité par secteur, peu de clients pour passer du temps sur chaque compte, gestion internationale... Le tout avec une approche très humaine et passionnée, et donc forcément artisanale du métier. On teste, on essaye, on analyse, on corrige, pour sans cesse tenter de repousser les limites mesurables d'un investissement publicitaire. S'il n'y a pas de valeur ajoutée avérée, Keyade préfère ne pas s'engager ou poursuivre un partenariat.

Avec le service Keymetrics, nous reprenons en partie ces éléments, en proposant une intervention totalement adaptée à la société qui nous fait confiance. C'est du consulting poussé sur l'outil d'analyse web gratuit Google Analytics, à la fois technique et stratégique, totalement complémentaire de l'activité search marketing. Nous sommes convaincus que la mesure pointue de tout ce qui se passe sur un site est juste essentielle pour se développer sur Internet. Cette prise de conscience commence à s'installer en France, et nous n'en sommes qu'aux prémices. Cette aventure-là nous intéresse, d'autant plus que grâce à la dimension internationale de Keyade, nous pouvons d'ores et déjà discuter avec des sociétés étrangères, quel que soit leur marché.

Neteco - Qu'apporte la certification Google Analytics à Keyade et à ses clients ?

Alan B - Ce partenariat avec Google est important pour nous de deux points de vue. Tout d'abord, c'est une reconnaissance appréciable de notre travail et de la candidature Keyade : après examen (et le cahier des charges imposé est assez lourd), Google s'engage sur la qualité de nos prestations. Ensuite, c'est une responsabilité supplémentaire vis-à-vis de Google : celle de participer à l'amélioration du produit Google Analytics sur la base de notre connaissance, des feedbacks de nos clients, des besoins que nous identifions dans notre travail de conseil au quotidien, etc. Le « product manager » Analytics chez Google se repose sur le concours de ses partenaires pour planifier l'évolution du produit d'une manière qui réponde réellement aux besoins de ses utilisateurs.

Neteco - Quelle sera la part de l'activité Keymetrics dans le chiffre d'affaires annuel de la société ?

Alan B - Dès le début, Keyade a refusé de s'imposer des objectifs chiffrés de revenu ou de croissance à atteindre absolument. Nous croyons fermement que c'est une chose qui vient naturellement dès lors que l'on propose un vrai travail d'artisan, quel que soit le volume des investissements en question. La même approche vaut pour Keymetrics : l'objectif premier est de faire du bon travail avec un nombre restreint de clients avec qui nous entrons dans une vraie logique de partenariat. Nos trois premiers mois d'activité nous permettent déjà d'être très confiants sur la rentabilité de cette approche, mais sans qu'on puisse prévoir le chiffre d'affaires à 6 mois ou un an. On sait qu'il y a une demande forte, nous proposons un service précis. A nous de créer cette rencontre. On fera le point dans un an.

Neteco - Keyade est une jeune pousse, la société est-elle rentable ? Quels sont ses objectifs à moyen terme ?

Alan B - L'agence gère aujourd'hui plus de 35M€ d'investissements en search marketing, dans une quarantaine de pays. L'activité est rentable, oui, avec une croissance de 300% cette année. Elle permet de faire vivre 14 personnes. Mais encore une fois, cette notion de rentabilité n'est pas l'indicateur le plus important pour nous. Il s'agit plutôt d'un moyen qui nous permet de penser à la poursuite de l'aventure Keyade et des projets que les fondateurs ont dans leurs cartons, au-delà du développement de Keymetrics. Parmi ceux-là, on trouve la mise sur le marché d'un outil de tracking simple et puissant à la fois, pour toutes les sociétés qui internalisent la gestion de leurs investissements publicitaires. Nous réfléchissons également à emmener notre savoir-faire en province et à l'étranger. Keyade s'intéresse ainsi depuis plus d'un an au marché des PME à travers la France, qui a été ignoré par la plupart des grosses agences publicitaires, pour une simple question de marge. Côté international, notre accord signé avec Baidu, une première en Europe, nous permet aujourd'hui de facilement toucher les millions d'internautes chinois. La Russie et d'autres pays en développement, où nous sommes déjà présents, nous intéressent également beaucoup, avec toujours le souci de joindre à l'équipe des personnes pour qui ce projet économique, technique et humain a vraiment du sens. Sans pouvoir en dire beaucoup plus pour le moment ;)

Neteco - Alan Boydell, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page