Centrino 2 et Puma sont à l'honneur chez MSI

Alexandre Laurent
05 juin 2008 à 06h37
0
La division ordinateurs portables revêt désormais une importance toute particulière pour MSI qui, non content de présenter au Computex son Wind, prépare le lancement d'une série de nouvelles machines, évolutions des séries existantes, reposant aussi bien sur la plateforme Puma d'AMD que sur le « Montevina », ou Centrino 2, d'Intel, dont le lancement a finalement été repoussé. A tout seigneur tout honneur, c'est naturellement la série des portables pour joueurs qui profite des dernières innovations en date. Comme avec ses GX600 et GX700, MSI joue la carte de l'oecuménisme, et propose aussi bien des châssis équipés de processeurs Intel que des machines embarquant les récents Turion X2 Ultra.

La série des portables pour joueurs est donc composée d'une base de quatre machines : deux 15,4 pouces, et deux 17 pouces, chacune de ces diagonales étant déclinée en Intel ou en AMD. Côté processeur, les références exactes ne sont pas encore données, en raison des restrictions qu'imposent les deux fondeurs avant le lancement officiel de leurs gammes, mais les dernières puces en date prendront place dans ces châssis. MSI a fait le choix de la Radeon HD3850 en termes de carte graphique, et continue à proposer les deux fonctionnalités grâce auxquelles il tente de se démarquer de la concurrence : le Turbo Mode, déjà présent sur le GX600, qui permet d'overclocker automatiquement son processeur d'environ 200 MHz, et le plus récent Eco Mode, qui vise quant à lui à simplement réduire la fréquence du processeur pour améliorer l'autonomie de la machine. Ces différents modes sont accessibles au moyen de la barre de contrôles à boutons tactiles implémentée par MSI au dessus du clavier de ses châssis.

000000B401353648-photo-msi-gt625.jpg
000000B401353650-photo-msi-gt625.jpg


MSI se lance également sur les dalles 13,3 pouces avec le EX300, qu'il intègre à sa gamme « multimédia ». La coque extérieure, d'un rouge vif agrémenté de blanc, renferme donc une dalle LCD affichant une résolution de 1280 x 800 pixels et un processeur Intel Core 2 Duo gravé en 45 nanomètres intégré à une plateforme Montevina. Pour la carte graphique, MSI fait une nouvelle fois confiance à AMD, avec une Radeon HD 3450, ici équipée de 256 Mo de mémoire vidéo. Compatible Dolby Home Theater, en dépit de son système audio à deux enceintes, le EX300 pourra intégrer en option un lecteur Blu-ray, indique MSI. Le poids se situe quant à lui aux alentours de 1,9 Kg. Disponibilité prévue pour le mois d'août, ou la rentrée de septembre.

000000B401353652-photo-msi-ex300.jpg


Evoquons pour finir les portables EX620 et EX630, qui présentent la particulrité d'offrir une dalle de 16,1 pouces au format 16/9 affichant une résolution de 1366 x 768. Nous sommes ici bien sûr dans la série des machines multimédia, d'où ce format d'écran, particulièrement adapté à la lecture de films. L'EX620 disposera à son lancement de Montevina, alors que l'EX630 repose sur des composants AMD. Dans les deux cas, c'est une nouvelle fois AMD qui est mis à l'honneur en termes de carte graphique, avec une Radeon HD3450. Deux hauts parleurs accompagnés d'un subwoofer assurent la restitution sonore pour cette machine qui pourra également être commercialisée avec un lecteur Blu-ray.

000000B401353654-photo-msi-ex630.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 15h11
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top