Windows 8 sur ARM : Microsoft conteste les propos d'Intel

19 mai 2011 à 15h55
0
Renée James, vice présidente d'Intel en charge du logiciel, a déclaré cette semaine qu'il y aurait au moins quatre éditions différentes de Windows 8 destinées aux processeurs à architecture ARM et qu'il serait impossible de leur associer des logiciels conçus pour le x86. Cette sortie inhabituelle n'a pas eu l'heur de plaire à Microsoft qui a tenu à démentir les propos d'Intel, sans pour autant livrer le fin mot de l'histoire.

000000C803547722-photo-intel-idf-2010-ren-e-james.jpg
Steve Ballmer lui-même l'a annoncé au CES de Las Vegas en janvier dernier : la prochaine version de Windows - pour l'instant surnommée Windows 8 - sera capable de fonctionner sur une machine équipée de puces à architecture ARM, alors que l'actuel Windows 7 est cantonné aux processeurs à architecture x86 tels qu'en produisent Intel ou AMD. Pour ces acteurs historiques de l'univers x86 pointe donc une nouvelle menace : si aujourd'hui les terminaux basés sur processeur ARM demandent des systèmes d'exploitation dédiés, ils pourraient demain s'ouvrir à l'univers Windows.

Pour Renée James, vice-présidente en charge du logiciel chez Intel, cette transition n'ira toutefois pas de soi. Selon elle, Microsoft aurait en effet prévu de sortir quatre éditions de Windows 8 pour architecture ARM, chacune d'entre elles étant adressée à une famille de puces spécifique.

Le Windows 8 adapté à une puce Tegra de NVIDIA n'irait donc pas sur un SoC (System on a chip) signé Qualcomm ou Texas Instruments. Renée James va même plus loin, en affirmant qu'il ne serait pas possible de garantir l'interopérabilité du logiciel entre différentes générations de puces issues d'un même fondeur. Elle précise enfin que les logiciels actuellement écrits pour les processeurs x86 ne sauront pas fonctionner sur ces éditions de Windows 8 destinées à l'architecture ARM.

Derrière ces affirmations semble résider un message implicite : Windows ne peut être vraiment Windows que sur un processeur x86.

Microsoft, qui n'a pour l'instant communiqué aucune information concrète relative à ce portage vers ARM, a tenu à réagir à ces propos, par la voix de Steven Sinofsky, en charge de la division Windows à Redmond. « Les déclarations d'Intel (...) relatives aux plans de Microsoft concernant la prochaine version de Windows étaient factuellement fausses et malheureusement trompeuses. Dès les premières démonstrations de Windows sur SoC, nous avons été clairs quant à nos objectifs et nous avons insisté sur le fait que nous n'en étions qu'au stade de la démonstration technologique », indique ce dernier, avant de préciser que pour l'instant, l'éditeur n'a pas de nouvelles informations à communiquer sur le sujet.

Bien qu'il ne précise pas quelles sont les allégations réfutées, le démenti se veut donc catégorique. S'il est vrai qu'un logiciel nativement conçu pour le x86 ne saura pas fonctionner sans efforts sur ARM, il va également de soi que Microsoft a intégré cette problématique à sa réflexion. Reste à savoir quelle sera la réponse apportée (.NET ?), et quelles seront en pratique les différences entre les éditions ARM et x86 de Windows 8.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top