Avis Netflix (2021) : catalogue, prix, interface... la plateforme de streaming la plus populaire en a-t-elle encore sous le pied ?

07 octobre 2021 à 12h24
17
Netflix Clubic © Clubic.com

Plus les années passent, plus les opinions autour de Netflix sont tranchées. Aujourd'hui, les adeptes de séries et de films semblent aussi nombreux à vénérer l'antre du « Tudum » qu'à la critiquer, notamment à cause de son contenu. Autrefois quasi seul maître à bord du vaisseau des plateformes de streaming , le géant américain ne joue assurément plus en solo et doit faire de réels efforts pour conserver ses abonnés, tout en augmentant ses tarifs afin d'alimenter son massif catalogue.

On refait l'état des lieux !

Netflix
  • Plateforme de streaming la plus complète du marché
  • Certaines séries Netflix originales vraiment excellentes
  • Compression vidéo irréprochable avec paliers selon la connexion
  • Prix qui commencent à piquer
  • Toujours pas sur Nintendo Switch

Alors qu'il s'apprête à ajouter la corde du jeu vidéo à son arc, Netflix dépassait cet été les 209 millions d'abonnés. Un chiffre certes impressionnant, mais en-dessous des objectifs de la plateforme. Ce ne sont pas les œuvres originales et donc exclusives qui ont manqué en 2021, certes, mais il faut dire qu'en dehors de quelques exceptions, les films de Netflix ne passionnent pas spécialement les foules, quand ses séries soufflent le chaud et le froid depuis un moment maintenant.

De même, l'interface, bien que parfaitement fonctionnelle, n'a que peu évolué ces dernières années. Netflix ne propose en outre aucune fonctionnalité qui démarque vraiment son service de la concurrence (qui s'en est fortement inspiré, d'ailleurs). Aussi, avec un prix d'abonnement régulièrement en hausse, il semble normal que des utilisateurs remettent en perspective leur investissement.

Pourtant, avec sa présence remarquée sur les télécommandes des téléviseurs, sa récurrence dans la bouche des plus jeunes ou encore ses apparitions nombreuses dans la pop culture, Netflix n'a assurément pas dit son dernier mot.

Interface et ergonomie

Pour évoquer l'interface de Netflix dans ce dossier nous nous sommes surtout basés sur la version desktop du service. C'est en effet la plus riche en options, et la plupart des autres moutures, notamment mobiles, sont globalement agencées de la même manière, pour proposer une expérience similaire, à quelques spécificités près (comme le téléchargement local, évoqué plus bas).

netflix profil © Capture d'écran

Une fois vos informations de connexion renseignées (avec email/numéro de téléphone et mot de passe, ou via Facebook), Netflix vous demande de sélectionner un profil. Un bouton en-dessous permet d'en modifier l'apparence, le nom et d'opter pour quelques options basiques, également détaillées plus bas.

Netflix home © Capture d'écran
Netflix home © Capture d'écran

Autour de la massive recommandation du moment, difficile à manquer (un clic sur le bouton « Plus d'infos » ouvre un pop-up indiquant différentes données et donnant accès à de nouveaux boutons), l'accueil de Netflix propose plusieurs menus. En haut à gauche, les entrées « Accueil », « Séries », « Films » et « Nouveautés les plus regardées » parlent d'elles mêmes (cette dernière propose également un encart avec les séries dont les futures saisons sont les plus attendues). Enfin, « Ma Liste » reprend tous les titres que l'utilisateur a ajouté via le bouton « + » proposé sous chaque œuvre. On relèvera que Netflix y mélange toujours les films et les séries, ce qui se révèle peu pratique à l'usage.

liste Netflix © Capture d'écran

En haut à droite maintenant, on retrouve l'indispensable recherche et un bouton relativement récent, « Direct ». À l'instar de la télévision classique, Netflix y propose des œuvres diffusées en temps réel avec un calendrier des heures de diffusion. Pourquoi pas ? Même si l'intérêt nous échappe encore…

direct Netflix © Capture d'écran

Enfin, on trouve une cloche indiquant des notifications (recommandations, nouveaux épisodes, etc.) à côté de votre photo de profil, laquelle permet de changer d'utilisateur, de se déconnecter, d'accéder au support et aux paramètres de compte et d'application. Avant de détailler ces paramètres, terminons sur l'accueil.

Netflix home © Capture d'écran
home Netflix © Capture d'écran
home Netflix © Capture d'écran

Différents encarts sont proposés sous celui de la recommandation principale. En partant du haut, Netflix propose tout d'abord de reprendre vos œuvres en cours de lecture. Ensuite, c'est votre liste qui est proposée, suivie par le « Top 10 en France » du jour. Les « Tendances actuelles » et « Les plus gros succès Netflix », en-dessous, proposent encore un peu plus de recommandations populaires, quand, enfin, des encarts par thématiques (SF, humour, animation, sélections…) sont là pour trouver chaussure à son pied.

home Netflix © Capture d'écran

Notez que passer sa souris sur une miniature permet d'obtenir quelques informations (durée, genre…) et d'avoir accès à des boutons (lecture, j'aime ou je n'aime pas, afin que les scores de recommandations des œuvres s'adaptent à vos goûts, ajout/suppression de la liste ou encore obtenir plus d'informations). Notons d'ailleurs que le score, « Recommandé à XX% », correspond bien à votre algorithme personnel et non plus aux j'aime ou je n'aime pas des autres utilisateurs comme c'était le cas auparavant.

On apprécie également que dans la section « Reprendre la lecture » il soit désormais possible de supprimer aisément une œuvre sans avoir à passer par l'historique dans les options.

Netflix lecteur © Capture d'écran

Evoquons maintenant l'interface de lecture, tout à fait classique. Outre l'indispensable bouton de lecture/pause, celui de plein écran ou de modification du volume, des boutons +/- 10 secondes permettent de naviguer dans la vidéo. Un élément cliquable permet également de rapporter des soucis, et d'autres permettent de passer à l'épisode suivant, de changer d'épisode dans la saison en cours, ou encore de modifier la langue des sous-titres et de l'audio.

Notez que sur la version NVIDIA Shield (notamment), sous la barre de lecture sont proposés des boutons permettant de modifier en une seule action les langues selon plusieurs combos (français, vostFR, etc.). Enfin, un bouton permet d'accélérer la vitesse de lecture de X0,5 à X1,5.

Pour conclure sur l'interface de lecture, nous nous permettons une protestation plus subjective : Netflix, merci d'arrêter d'afficher des suggestions à la seconde où une œuvre se termine, nous empêchant de pleinement profiter du générique de fin. C'est pénible et irrespectueux.

options Netflix © Capture d'écran

Terminons avec les options, accessibles via l'entrée « Compte » dans le menu en haut à droite de l'accueil. C'est ici que vous pourrez gérer les détails de votre abonnement, ainsi que vos différentes données personnelles (e-mail, mot de passe, numéro de téléphone, informations de paiement…).

C'est aussi là que vous pourrez interagir avec les appareils utilisant votre compte (déconnexion générale, activation et autorisation d'un appareil…) ou encore accepter ou non de participer à des tests pour profiter en avance de nouvelles fonctionnalités.

options Netflix © Capture d'écran

Enfin, chaque profil dispose d'un menu déroulant pour modifier différentes options basiques (langue, paramètres détaillés des types de communications par email et SMS, restrictions d'accès…) et moins basiques. On y retrouve par exemple l'historique (permettant d'en supprimer des œuvres, notamment), les évaluations positives ou négatives, l'affichage des sous-titres qui s'appliquera sur tous vos appareils (police, couleur, ombre, taille, arrière-plan…) ou encore les paramètres de lecture (utilisation des données et qualité, ou encore lecture automatique ou non des épisodes suivants et des aperçus des vidéos ).

subs Netflix © Capture d'écran

En somme, l'interface de Netflix est complète et fonctionnelle. La firme a fini par rajouter une grande partie des souhaits émis par la communauté d'utilisateurs au fil des années (et d'autres fonctionnalités que personne n'avait demandé, mais soit), pour un résultat tout à fait satisfaisant. Et ce, même si l'on n'est pas encore au niveau d'excellence et de richesse d'un Plex ou d'un Kodi par exemple.

Une fonctionnalité à la X-Ray de Prime Video serait également bienvenue pour obtenir plus d'informations en cours de diffusion.

Catalogue : des contenus pour les cibler tous ?

Cette section n'a pas vocation à commenter l'intégralité du catalogue de Netflix. Votre temps est limité, celui de votre serviteur également. Toutefois, si vous recherchez les meilleures séries originales de la plateforme, vous pouvez retrouver notre sélection dédiée .

Difficile en tout cas de ne pas avoir entendu parler de certaines des principales séries locomotives de Netflix (quelles que soient leurs qualités ou leurs défauts d'ailleurs), parmi lesquelles La Casa de Papel, Le Jeu de la Dame , The Witcher ou plus récemment Squid Game.

Côté films, malgré une popularité un peu plus limitée, des œuvres comme Okja, The Irish Man, Army of the Dead ou encore Marriage Story, dans des genres complètement différents peuvent aussi vous dire quelque chose.

En revanche, il est est assez clair que Netflix cible toujours davantage un public jeune, et notamment adolescent. Cela se remarque aussi bien à travers son contenu, porté par de jeunes acteurs et actrices, que par sa stratégie de communication sur les réseaux sociaux. C'est d'ailleurs là (et notamment sur Twitter) que la firme annonce régulièrement ses projets à venir, poussant à les rechercher ensuite dans l'interface pour profiter d'une notification au moment de la sortie. Il est également possible de recevoir des emails personnalisés, avec des suggestions de contenus récents. Cette option est paramétrable dans les options de chaque profil d'un compte.

Bien entendu, les (grands) enfants ne seront pas en reste, notamment grâce à de nombreuses séries animées , et les personnes plus âgées, comme les familles, les jeunes adultes ou les plus geeks trouveront également de quoi s'occuper pendant un certain temps.

Qu'il s'agisse de films, de séries ou de documentaires variés, il faut avouer que Netflix ratisse large, avec du contenu récent comme plus ancien.

Accessibilité et fonctionnalités

Aujourd'hui, il ne doit guère y avoir que les grille-pains qui ne peuvent pas diffuser Netflix (et la Nintendo Switch). Le service est en effet disponible presque partout : sur desktop à travers la vaste majorité des navigateurs modernes, sur des applications dédiées Windows 8 et 10, sur consoles de jeu (PS3, PS4, PS5 , Xbox 360, Xbox One et Xbox Series X |S), sur Smart TV (LG, Samsung, Sony et bien d'autres), sur décodeurs (Orange, SFR, Freebox, Bbox Miami…) ou encore sur certains lecteurs Blu-ray ou boitiers multimédia comme le Chromecast (le bouton permettant de caster est bien entendu présent presque partout), le NVIDIA Shield ou l'Apple TV .

Sur tous ces supports, Netflix permet bien entendu de diffuser son contenu et de gérer les profils (y compris le type de contenu bloqué par tranche d'âge ou par titre, comme illustré ci-dessous). Surtout, il est possible de télécharger séries et films localement afin d'en profiter même sans connexion Internet.

netflix © Capture d'écran

Il est également possible d'activer et paramétrer un téléchargement automatique. Une fois que l'on a sélectionné la taille maximale en Go à utiliser, l'application Netflix va ainsi télécharger des épisodes et films automatiquement, en fonction de votre utilisation (épisodes suivants et contenu personnalisé).

Lorsque vous téléchargez un contenu, veillez bien à vérifier que l'audio et les sous-titres sont dans les langues souhaitées (celles que vous utilisez au moment du téléchargement et le français sont généralement disponibles), car le téléchargement ne récupère pas toutes les options possibles. Enfin, il est possible de choisir la qualité des vidéos téléchargées pour utiliser plus ou moins d'espace de stockage, de définir l'emplacement du téléchargement ou encore de forcer les téléchargements uniquement en cas de connexion Wi-Fi.

Netflix dl © Capture d'écran
Netflix dl © Capture d'écran

Qualité audiovisuelle et service client

Côté technologies audio et vidéo, la plupart du catalogue Netflix peut être visionné en 720p/1080p en fonction de l'ancienneté du contenu, et en stéréo/5.1.

Toutefois, depuis plusieurs mois maintenant, le nouveau contenu original signé Netflix embrasse quasi systématiquement des normes plus avancées. On parle ici de 4K (aussi appelée 2160p ou UHD) voire de HDR (Dolby Vision ou HDR10) , sous réserve bien entendu de posséder la télévision et la formule d'abonnement adéquates, ainsi qu'une connexion Internet d'au moins 25 mégabits. Pour les oreilles, du Dolby Atmos est également proposé pour les personnes équipées, mais de manière moins systématique. De très nombreuses langues et sous-titres sont également disponibles, et il est seulement regrettable de ne pas pouvoir sélectionner de sous-titres en anglais sans inclure les éléments destinés aux sourds et malentendants…

Evoquons maintenant l'accompagnement client de Netflix. Les principales questions (et leurs réponses) sont regroupées dans la page « Centre d'aide », accessible via le menu en haut à droite, et regroupent des informations concernant la gestion du compte, les soucis de lecture, la facturation et autres éléments communs. Au besoin, il est aussi possible d'appeler le service client ou d'utiliser un système de chat. Le temps de réponse (surtout via chat) est d'ailleurs très satisfaisant.

Notez également qu'il est possible via le chat de demander l'ajout de films ou de séries au catalogue… Sans être assuré que le service accèdera à notre requête bien sûr.

aide Netflix © Capture d'écran

Qualité/contenu/prix : un rapport satisfaisant ?

Si l'on ne compte pas les offres groupées de FAI ou d'autres entités qui proposent un accès à Netflix dans leurs propres forfaits, la plateforme propose aujourd'hui trois formules d'abonnement :

  • Essentiel : 8,99 euros par mois, accès en SD (480p) pour un seul écran
  • Standard : 13,49 euros par mois, accès en Full HD (1080p) pour deux écrans maximum en simultanée
  • Premium : 17,99 euros par mois, accès en Ultra HD (4K) et HDR pour quatre écrans maximum en simultanée
abo Netflix © Capture d'écran

Rappelons en passant que si Netflix ne condamne pas (encore) concrètement le partage de compte/mot de passe, il n'encourage pas la pratique et rappelle que, normalement, seules les personnes vivant ensemble peuvent se partager un accès.

Enfin, Netflix ne propose aujourd'hui plus de période d'essai gratuite comme ce fut le cas à ses débuts. Notez qu'il est possible de payer par carte de crédit, par carte cadeau ou par PayPal et qu'il n'y a pas d'engagement, ce qui permet d'arrêter son abonnement à tout moment.

Le rapport qualité/contenu/prix de Netflix dépendra surtout de votre ancienneté sur le service. Si vous venez de vous inscrire, et même si le prix de Netflix est aujourd'hui assez élevé, difficile de ne pas trouver de quoi s'occuper pendant des mois et des mois, en profitant des années d'ancienneté du catalogue, souvent plus dense que celui de la concurrence qui s'est lancée plus récemment.

Le service est stable (du moins selon l'expérience de votre serviteur depuis plusieurs années ) et suffisamment agréable à utiliser, que vous soyez sur votre smartphone, un ordinateur portable ou via une installation Home cinema de luxe. En revanche, si vous êtes là depuis longtemps, tout dépendra de votre goût pour les productions Netflix actuelles. Si tout n'est pas à jeter, loin de là, nous le disions l'accent semble de plus en plus mis sur la jeunesse et la quantité, parfois au détriment de la qualité.

L'avis de Clubic

L'arrivée de très nombreux concurrents dans le secteur de la SVoD a obligé Netflix à mettre les bouchées doubles pour en rester leader. Et c'est bien évidemment une bonne chose, si l'on omet la hausse de prix qui a accompagné la démarche.

À quelques détails près l'interface est aujourd'hui quasi irréprochable, la partie technique est complète et stable (surtout si l'on possède le matériel adéquat), et seule la question du catalogue peut vraiment diviser. Sur ce point, chaque utilisateur se fera son propre avis ; notons tout de même que si la firme propose de plus en plus d'œuvres majoritairement jugées médiocres (ou à destination d'un public jeune en priorité, délaissant un peu les autres) ou annule certains shows prématurément, elle propose encore quelques perles, inédites ou plus anciennes, qui justifient un abonnement au moins temporaire.

Netflix

8

Le service américain n'est pas le plus populaire au monde pour rien. Avec une offre de contenus enrichie chaque semaine, une qualité vidéo toujours optimale et une expérience utilisateur très travaillée, la plateforme est un choix incontournable pour se divertir. Notre seul regret reste l'augmentation constante des tarifs d'abonnement, qui rend le service un peu moins attractif qu'à son lancement… Heureusement le nombre de séries et de films compense cette hausse.

Les plus

  • Plateforme de streaming la plus complète du marché
  • Certaines séries Netflix originales vraiment excellentes
  • Compression vidéo irréprochable avec paliers selon la connexion

Les moins

  • Prix qui commencent à piquer
  • Toujours pas sur Nintendo Switch

Interface - Ergonomie 9

Accessibilité 8

Qualité vidéo/audio 9

Rapport contenu/prix 8

Modifié le 20/10/2021 à 16h19
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
14
rsebas3620
le prix du premium devient limite le jour ou il depasse 20 euro j’arrete la
Chado
Une liste des meilleures productions selon vos (toujours bons) critères serait top
aGa
Dans ce genre… là ? Quelles sont les meilleures séries originales Netflix ?
fredmc
Pareil d’autant qu’ils justifient leur prix par une augmentation de qualite et sincèrement ca stagne …<br /> Je suis parti de 11,99 a 17,99 ca fait 50% d’augmentation en 7 ans … presque un euro par an
deuch
Chez Clubic vous n’avez pas testé Apple TV+ pour la partie technique audio/vidéo. Netflix est clairement derrière en terme de qualité vidéo et audio. Je ne parle pas du contenu lui même, mais de la qualité vidéo et audio.<br /> Netflix est aux alentours de 25mbs et Apple entre 30 et 40mbs (voir même un peu plus) et ça se voit.<br /> Sur les animes par exemple ou les paysage ou décors un peu complexe. J’utilise les 2 et y a pas photo sur ces points (j’ai Netflix, Apple TV+, Amazon prime qui est le pire, Disney+ et Crunchyroll)<br /> Ensuite pour le catalogue y a pas débat. Enfin du moins sur le volume … après la qualité moyenne c’est autre chose …
julla0
Moi ce qui me gave c’est la lecture automatique des vidéos, ce qui m’empêche de lire les infos sur les programmes qui m’intéressent potentiellement!<br /> Et je plussoie pour les suggestions lorsque le générique démarre…
Laura
D’autres tests arrivent, un peu de patience
Urleur
trop chers et pas tout le catalogue planétaire, car si vous cumulez, la facture est salé en abonnement. heureusement il y a d’autres solutions.
Droz
Pour la qualité Netflix c’est quand même au top, contrairement a canal plus qui propose une qualité proche de l’arnaque et de la publicité mensongère.<br /> Sur canal plus le meilleur flux HD n’est pas vraiment en HD vu qu’il a un débit de seulement 4,5 Mb/s, sur de très rares programmes accessibles que sur certains appareils et a certains moments on peut avoir un flux de 4k à 25 Mb/s mais cela ne représente même pas 0.5% de ce qu’ils diffusent.<br /> Même si tu as le meilleur matos et la meilleure connexion tu est bloqué sur de la sous HD à 4,5 Mb/s. Le débit maximal qu’ils proposent pour l’ensemble de leurs programmes.<br /> Normalement pour avoirune image HD potable il faut minimum entre 7 et 9 MB/s.
Gh0st_D0g
Au pire, on se désabonnera quelques mois par an, histoire de compenser cette inflation. Ça sera pas la mort.
Chado
De ce genre <br /> Article qui m’avait échappé <br /> Encore merci pour vos supers articles !!
Olivier22
C’est exactement ce que j’ai décidé de faire.
PierreKaiL
Cela est hors sujet mais il n’y a tjrs pas de mode sombre pour twitter ?
rsebas3620
ce n’est pas parce qu’apple tv+ utilise une plus grande bande passante que la qualité est forcemment car il y a un facteur que tu semble oublier c’est la compression… un streaming en h264 sera toujours plus gourmand qu’un streaming en h265 a qualité equivalente donc ton argument de bande passante ne tiens pas sans avoir vu la compression des films derriere… d’ailleurs l’av1 serait un des plus interessant en terme de bande passante et netflix aurait debuter l’encodage et apple ne l’utilise toujours pas
rsebas3620
ne pas confondre bande passante et encodage des videos streamer
pecore
Il y a de bons films et de bonnes série sur Netflix mais les bonnes séries Netflix ne sont pas légions et les films c’est encore pire. Netflix semble remplacer la qualité par la quantité, en espérant sans doute n’oublier personne alors qu’ils sont surtout en train de lasser tout le monde.<br /> Pendant un moment j’ai trouvé que les productions anime relevaient le niveau avec quelques belles pépites mais même là ça pèche, car les saisons suivantes de ces animes soit mettent des années à être réalisées, soit n’arrivent jamais. Exemple : trois ans pour pondre 6 pauvres épisodes pour l’anime B The beginning, on est à la limite du foutage de gueule.<br /> Donc Netflix, encore bien pour l’instant mais devrait vraiment arrêter de se disperser comme ça. Il me semble qu’au moins à ce niveau, Prime Vidéo, Disney+, HBO et Apple TV sont mieux.
islogged
La première fois que j’ai vu le logo de Netflix je croyais que c’était une marque de Corn Flakes. Sinon jamais vu Netflix de ma vie, je ne sais pas ou les gens trouvent tout ce temps en même temps …
deuch
Ben non c’est du H265 dans les 2 cas où de l’av1 mais statistiquement c’est moins sûr)…<br /> Et la différence de qualité saute eaux yeux entre les 2 dérivés à l’avantage d’Apple.<br /> Même au niveau du son d’ailleurs notamment l’atmos.<br /> D’ailleurs Apple utilise un dérivé du hevc/h265 à savoir la QHVC et le QDH1 (pour le dolby vision).<br /> Sur Netflix, les anime ca pixelise dans les zones sombres. La compression est beaucoup plus violente et moins qualitative. Ces artefacts se voient encore plus sur de l’OLED (ce que j’ai). Sur les séries Apple TV+, dessins animés ou autres, je n’en ai jamais vu.<br /> Si de devais faire un classement :<br /> Apple TV+ - Disney+ - Netflix - Amazon Prime Video<br /> Et même du AV1 à 10mbs sera moins bien que du H265 à 25. Des progrès ont été fait depuis le h264, mais avec le h265 on peut descendre encore un peu, mais pas à ce point là.<br /> La taille des fichiers et la consommation de bande passante c’est le nerf de la guerre pour Netflix …
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

What If…? : de l'anthologie et de l'animation pour un résultat qui fait des Marvel
Mission M’Other : on visite la France (apocalyptique) de 2032
Marier Raspberry Pi et LEGO® n'a jamais été aussi facile grâce au Build HAT
Ce téléphone que vous aviez enfant, vous vous souvenez ? Maintenant il passe des appels
La Jetée — Plus qu'un court-métrage, un véritable classique
Hawkeye : la série de Disney+ s'offre un nouveau trailer prometteur
DC FanDome 2021 : les annonces qu'il ne fallait pas manquer
DC FanDome 2021: Doom Patrol et Titans reviendront pour des saisons 4
DC FanDome 2021 : enfin un premier aperçu pour Black Adam avec The Rock
Lucifer : l'Enfer est pavé de bonnes intentions... et de nids-de-poule
Haut de page