Parallels Desktop se dévoile en version 6

01 juin 2018 à 15h36
0
00AF000003542024-photo-parallels-desktop-6.jpg
La société Parallels Desktop a levé le voile sur la nouvelle édition de son logiciel de virtualisation à destination de Mac OS X. L'application permet d'installer une version de Windows, de Linux ou de Mac OS X Server aux côtés de Mac OS X. Cette solution est notamment choisie par certains utilisateurs accoutumés à Windows et souhaitant migrer vers le système d'Apple (les Switchers) mais également par les petites et moyennes entreprises. Pour Parallels Desktop 6 l'équipe s'est focalisée sur quatre domaines à savoir la prise en charge des jeux vidéo et des graphiques intenses, une amélioration de la migration depuis Windows, une gestion plus poussée des fonctionnalités ainsi que de meilleures performances.

Pour les novices de Mac OS X, Parallels Desktop 6 approfondit ses outils de migration. Il faut dire que d'après Apple 55% des acheteurs de nouveaux Mac seraient des Switchers. Les professionnels ne sont pas en reste. Marc de Fleury, responsable des ventes chez Parallels France déclare : « les entreprises vont de plus en plus sur Mac (...) Par contre ils ne veulent pas perdre leurs applications ». C'est ainsi que les médias placés dans les dossiers par défaut de Windows (Mes vidéos, Mes images...) seront automatiquement transférés vers ceux de Mac OS. Par ailleurs les favoris sous Internet Explorer, Firefox ou Chrome sous Windows feront leur apparition automatiquement au sein de Safari sur Mac OS. Afin d'éviter toute confusion sur le système virtualisé, Parallels a revu la gestion des raccourcis ; Windows prendra en charge les combinaisons de Mac OS de type CMD+C plutôt que CTRL+C.

0226000003541800-photo-parallels-desktop-6.jpg


Les outils de sécurité ont également été renforcés. L'application est fournie avec le logiciel anti-virus de Kasperky pour Mac qui vient s'ajouter aux solutions de sauvegarde d'Acronis. Les options du contrôle parental de Mac OS X sont désormais intégrées au système virtualisé et s'appliqueront aux logiciels de Windows. Afin de garantir un maximum de sécurité il sera possible d'isoler complètement Mac OS X du système secondaire. Enfin les mesures de protection appliquées au gestionnaire de préférences de Mac OS X (cadenas de sécurité à déverrouiller) sont intégrées aux options de Parallels, par exemple dans le cas d'un déploiement en entreprise.

0226000003541802-photo-parallels-desktop-6.jpg


Outres les multiples versions de Windows et de Linux, l'assistant de démarrage propose désormais de virtualiser une version d'évaluation de Chrome OS dont le lancement est prévu pour la fin de l'année. Notons par ailleurs une meilleure prise en charge de Boot Camp. Jusqu'à présent il était possible de virtualiser sous Parallels Desktop une partition Boot Camp. Désormais l'utilisateur pourra choisir de transférer cette image et d'effacer la partition afin de regagner de l'espace sur son disque dur. Outre l'intégration de Spotlight indexant les applications de Windows, cette nouvelle mouture est optimisée pour l'accélération 3D avec la prise en charge du son Surround 5.1 pour les jeux, la musique et les vidéos. En terme de performances Parallels Desktop 6 serait 40% plus rapide que la version 5 et 2 fois plus réactive que VMWare Fusion 3.1 au démarrage de Windows 7.

La société publie également l'édition Parallels Desktop 6 Switch to Mac. En plus du logiciel cette dernière inclut un câble USB pour transférer ses données de Windows vers Mac OS ainsi que 2h30 de vidéos interactives à destination des novices. Disponible dès demain mardi 14 septembre Parallels Desktop 6 sera commercialisé pour 79,99 euros et 99,99 euros pour l'édition Switch to Mac. Une mise à jour sera également vendue à 49,99 euros pour les utilisateurs des version 4 et 5. De plus amples détails seront disponibles ici.

0226000003541806-photo-parallels-desktop-6.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gadget : Bringrr, jamais en voiture sans son téléphone mobile
Un motard adepte du 260 Km/h retrouvé via ses vidéos YouTube
Après Google Instant, YouTube Instant et Google Maps Instant
Steam lance son porte-monnaie électronique
Zéro Limit : un forfait jusqu'au tout
Office pour Mac 2011 est finalisé, la date de lancement se précise
Google va racheter la startup israëlienne QuikSee
Inquiétudes sur les motifs de la hausse du Triple-Play
California Wireless dévoile une gamme de casques et d'écouteurs
Des sites gouvernementaux accusés de
Haut de page