E-sport : Twitch met la main sur Curse

18 août 2016 à 18h45
0
La société appartenant à Amazon vient de mettre la main sur Curse, une start-up spécialisée dans la VoIP, la location de serveurs ainsi que l'hébergement de sites communautaires. Twitch entend ainsi doper ses propres services.

Twitch annonce avoir procédé au rachat de Curse. Il s'agit d'une société qui propose non seulement de louer des serveurs ou d'héberger des sites mais également de publier des bases de données dans le domaine du jeu vidéo. Le montant du rachat n'est pas connu mais la société dit posséder pas moins de 30 millions d'utilisateurs mensuels.

Dans une note publiée sur le blog officiel de Twitch, la société précise qu'elle entend « aider les joueurs à se connecter, interagir et se partager des informations ». Elle pourra également intégrer l'application de voix sur IP Curse (ex Curse Voice) spécifiquement dédié au jeu en ligne.

De son côté, Twitch va pouvoir diversifier ses activités afin de devenir une société plus polyvalente, à même de mieux répondre à ses clients. Elle pourra par exemple aisément mettre en œuvre de nouveaux sites et applications entre autres outils pour le streaming.

0258000007576377-photo-twitch-logo.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top