YouTube repense son système de réclamation de droits d'auteur ; du mieux ?

Mathieu Grumiaux Contributeur
11 juillet 2019 à 18h04
0
Youtube

Le service de vidéos à la demande va revoir le fonctionnement de son système de vérification Content ID. Les revendications manuelles seront désormais plus encadrées pour éviter les abus.

Un outil de régulation contesté depuis sa création


C'est peu dire que Content ID n'a jamais réussi à convaincre les youtubeurs de son efficacité. Le dispositif permet aux ayants-droits de signaler la présence dans une vidéo d'un contenu qui leur appartient, et de récupérer tout ou partie des revenus générés.

Content ID a été rapidement détourné de son objectif premier et un grand nombre de sociétés sont devenues expertes en réclamations, parfois totalement fantaisistes, avec l'espoir de grappiller un peu d'argent facilement. De son côté YouTube n'a pas réagi, préférant bloquer tout contenu litigieux plutôt que d'affronter le moindre procès pour violation de droits d'auteurs.

Après des mois de protestation bruyante de la part des youtubeurs les plus puissants sur la plateforme, la filiale de Google s'est enfin décidée à modifier le fonctionnement de Content ID pour prendre en compte certaines de leurs revendications.

Des modifications pour permettre aux créateurs d'échapper à un blocage de leurs vidéos


Désormais YouTube exigera que l'auteur d'une réclamation signifie manuellement où son contenu protégé apparait dans une vidéo. Jusqu'à aujourd'hui, la seule présence de quelques secondes d'une chanson ou d'un extrait vidéo pouvait bloquer le contenu dans son ensemble, ce qui est vécu comme une injustice de la part des vidéastes.

A la suite de ce signalement, différentes options seront proposées au créateur pour éviter un blocage de sa vidéo. Il pourra modifier la chanson utilisée par une autre libre de droits ou dont il possède les droits, mais aussi rendre muette ou couper la partie de la vidéo posant problème.

Pour lutter contre les abus, YouTube va également interdire les multiples réclamations manuelles de la part des ayant-droits si ces derniers ne prennent pas le soin de spécifier l'horodatage. Leurs accès seront définitivement révoqués.

YouTube indique dans un communiqué annonçant ces nouvelles dispositions vouloir continuer à proposer de nouvelles options qui mettront les créateurs de contenus et les ayant-droits sur un même pied d'égalité.

Source : Engadget
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top