YouTube repense son système de réclamation de droits d'auteur ; du mieux ?

Mathieu Grumiaux Contributeur
11 juillet 2019 à 18h04
0
Youtube

Le service de vidéos à la demande va revoir le fonctionnement de son système de vérification Content ID. Les revendications manuelles seront désormais plus encadrées pour éviter les abus.

Un outil de régulation contesté depuis sa création

C'est peu dire que Content ID n'a jamais réussi à convaincre les youtubeurs de son efficacité. Le dispositif permet aux ayants-droits de signaler la présence dans une vidéo d'un contenu qui leur appartient, et de récupérer tout ou partie des revenus générés.

Content ID a été rapidement détourné de son objectif premier et un grand nombre de sociétés sont devenues expertes en réclamations, parfois totalement fantaisistes, avec l'espoir de grappiller un peu d'argent facilement. De son côté YouTube n'a pas réagi, préférant bloquer tout contenu litigieux plutôt que d'affronter le moindre procès pour violation de droits d'auteurs.

Après des mois de protestation bruyante de la part des youtubeurs les plus puissants sur la plateforme, la filiale de Google s'est enfin décidée à modifier le fonctionnement de Content ID pour prendre en compte certaines de leurs revendications.

Des modifications pour permettre aux créateurs d'échapper à un blocage de leurs vidéos

Désormais YouTube exigera que l'auteur d'une réclamation signifie manuellement où son contenu protégé apparait dans une vidéo. Jusqu'à aujourd'hui, la seule présence de quelques secondes d'une chanson ou d'un extrait vidéo pouvait bloquer le contenu dans son ensemble, ce qui est vécu comme une injustice de la part des vidéastes.

A la suite de ce signalement, différentes options seront proposées au créateur pour éviter un blocage de sa vidéo. Il pourra modifier la chanson utilisée par une autre libre de droits ou dont il possède les droits, mais aussi rendre muette ou couper la partie de la vidéo posant problème.

Pour lutter contre les abus, YouTube va également interdire les multiples réclamations manuelles de la part des ayant-droits si ces derniers ne prennent pas le soin de spécifier l'horodatage. Leurs accès seront définitivement révoqués.

YouTube indique dans un communiqué annonçant ces nouvelles dispositions vouloir continuer à proposer de nouvelles options qui mettront les créateurs de contenus et les ayant-droits sur un même pied d'égalité.

Source : Engadget
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top