Netflix se lancerait en France aux alentours du 15 septembre

20 mai 2014 à 09h17
0
Netflix, qui ne fait plus mystère de ses ambitions européennes, devrait lancer son service en France pendant la troisième semaine de septembre selon le Figaro. Ce spécialiste de la vidéo à la demande sur abonnement aurait également prévu de tourner une série originale à Marseille.

00B4000004847054-photo-netflixter.jpg
L'offensive Netflix se précise : d'après le Figaro, le service américain devrait lancer son offre de vidéo à la demande sur abonnement (SVOD) en France entre le 15 et le 19 septembre prochain. Installé au Luxembourg, Netflix devrait également attaquer d'autres marchés européens à cette période comme l'Allemagne, mais aussi la Suisse, l'Autriche ou la Belgique.

Pour accompagner son arrivée en France, où l'on fait grand cas de l'exception culturelle, Netflix aurait par ailleurs prévu de tourner et de réaliser une série dans l'Hexagone, en partenariat avec un producteur local. D'après le Figaro, l''action se déroulerait à Marseille (une fiction baptisée Nicer the life avec Kevin Spacey en tête d'affiche n'étant pas une option réaliste). Celle-ci ne serait cependant pas disponible au lancement commercial de l'offre, faute de temps.

En admettant que l'information soit avérée, de nombreuses questions restent encore en suspens, à commencer par la teneur exacte du catalogue que pourra proposer Netflix en France, le service devant négocier des accords spécifiques pour les contenus produits par des tiers et respecter, pour le cinéma, la fameuse chronologie des médias. On suppose en revanche que le tarif de l'abonnement sera conforme à celui déjà pratiqué dans le nord de l'Europe, à savoir 8,99 euros par mois pour un accès illimité à quelques milliers de films et de séries depuis un ordinateur, une tablette ou... une télévision.

Une autre grande inconnue demeure : Netflix saura-t-il s'installer au coeur des box opérateurs, qui en France supplantent bien souvent les consoles de jeu ou les systèmes connectés des fabricants dans les usages de TV connectée ? La question n'a rien de triviale : le service américain, qui mise beaucoup sur la recommandation de contenus et la connaissance de ses abonnés, tient en effet à pouvoir maîtriser parfaitement son environnement. Il serait en outre assez peu enclin à s'acquitter de la redevance demandée par les opérateurs en échange de l'installation du service sur leurs équipements comme le souligne encore aujourd'hui Electron Libre.

Pour promouvoir son propre service, Netflix pourrait enfin décider de garder pour lui les productions originales qui ont fait son succès, à l'image de la série House of Cards, dont les deux premières saisons ont été diffusées, en France, par l'intermédiaire de Canal+. En attendant septembre, les acteurs français de la vidéo à la demande sur abonnement auront fort à faire pour dynamiser leurs offres.

Au 31 mars dernier, Netflix comptait 35,7 millions d'abonnés aux Etats-Unis contre 12,7 millions dans les différents pays d'Europe où il est déjà installé (Royaume Uni, Irlande et Pays-Bas en tête).

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top