Une panne SFR réduit virtuellement le nombre de chômeurs

Thomas Pontiroli
30 septembre 2013 à 18h48
0
Le nombre de radiations opérées par Pôle emploi pour le mois d'août 2013 avait été anormalement élevé, contribuant à une baisse mécanique du nombre de chômeurs. Une panne rencontrée par SFR, utilisé dans les relances lors des campagnes d'actualisation, était à l'origine du phénomène.

0104000005533401-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg
À l'annonce des chiffres du chômage en France pour le mois d'août 2013, Pôle emploi s'était senti obligé d'accompagner son annonce d'un astérisque précisant qu'aucun changement de méthodologie n'avait été opéré. La raison : le nombre de personnes qui ne sont pas venues mettre à jour leur inscription en août a augmenté de 38%, contribuant à la baisse du chômage.

On apprend aujourd'hui que l'origine de ce phénomène est liée à un incident technique rencontré par SFR, l'opérateur utilisé par Pôle emploi dans ses campagnes d'actualisation auprès des demandeurs d'emploi. Des investigations avaient été menées dans la foulée, à la demande du ministre du Travail Michel Sapin.

« L'opérateur SFR a indiqué avoir rencontré une grave défaillance dans l'acheminement d'une partie des messages de relance (SMS et messages vocaux) aux demandeurs d'emploi lors de la campagne d'actualisation du mois d'août », indique l'organisme dans un communiqué, en assurant que « cet incident n'aura pas de conséquences quant aux indemnisations ».

SFR estime avoir été prévenu trop tard

Intrerrogé par Le Monde, l'opérateur reconnaît la panne mais considère avoir été prévenu trop tard par Pôle emploi. « Nous fournissons une plateforme classique d'envoi de SMS, sur laquelle Pôle emploi a la main. S'il y a un problème, c'est à eux de nous prévenir et nous le réparons tout de suite », répond SFR.

Pôle emploi estime que l'impact à la baisse de ce dysfonctionnement sur le nombre d'inscrits est compris dans une fourchette de 32 000 à 41 000, contre 22 000 à 31.000 en l'absence de cette panne.

Malgré tout, le ministère du Travail se félicite d'une baisse qui est importante, expliquant que « cela reste la première baisse depuis 27 mois et la plus importante depuis décembre 2007 ». Et enjoint Pôle emploi à prendre les mesures nécessaires pour renforcer le contrôle qualité de la procédure de relance.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
scroll top