Orange ouvre une enveloppe de 20 millions d'euros aux start-up

Thomas Pontiroli
22 janvier 2015 à 18h58
0
Les start-up évoluant dans le paiement, le cloud ou l'e-santé sont invitées par Orange, à condition qu'elles soient toutes jeunes, à postuler à son offre de financement d'un total de 20 millions d'euros.

Orange pousse plus loin son engagement auprès des start-up. L'opérateur lance pour cela un « pôle d'investissement ». Son nom : Orange Digital Ventures. Sa dotation : 20 millions d'euros, répartis sur un an.

Ouvert à des sociétés en phase d'amorçage et présentes dans tous les pays, il vise à soutenir des projets dans les domaines des services de communication, la connectivité, le cloud, le paiement, l'Internet des objets, le big data, la e-santé et la sécurité. Les marottes actuelles - mais incontournables - du secteur numérique.


0230000007869103-photo-orange-odv.jpg


Quel sera le ticket moyen ? « Cela dépendra des projets, cela peut aller de 500 000 à 3 millions d'euros », souligne Orange. L'équipe en charge de la sélection des projets est directement rattachée à Pierre Louette, le secrétaire général, et Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice exécutive de l'innovation. « ODV » sera tout à fait cloisonné avec Iris Capital, le fonds d'investissement commun ouvert avec l'agence Publicis en 2012.

Trouver des pépites

Concernant son articulation avec Orange Fab, l'accélérateur de start-up maison inauguré en 2013, il s'agira plutôt d'un « complément ». L'opérateur précise que les financements ne seront pas exclusifs aux projets incubés par ses soins. Comme souvent lorsque ce genre d'initiative émane d'un grand groupe, les jeunes pousses « auront l'opportunité de développer des synergies techniques ou commerciales au travers d'un accès privilégié aux experts et aux décideurs » d'Orange et pourront bénéficier de sa présence à l'international.

Ouvert toute l'année, ce guichet de financement offre un « mode de sélection rapide » avec une première réponse promise avant 30 jours. Et après ? Alors que les structures d'aide aux start-up en phase d'amorçage se multiplient en France, on se demande pourquoi Orange n'attaque pas la question du fameux « equity gap », ce stade où ces sociétés ont un produit, des clients, mais qu'elles manquent de soutien financier pour décoller.

Orange répond que son but est de « repérer des projets » et éventuellement, « de les soutenir davantage ensuite ». C'est l'un des ressorts d'une stratégie dite d'innovation ouverte : lancer un vaste filet sur de petits projets innovants, les passer au tamis et retenir les quelques perles qui devraient profiter au groupe.


A lire également :




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top