Orange lâche Huawei en Belgique et au Luxembourg et choisit Nokia

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 12 octobre 2020 à 09h07
antenne mobile 4G 5G

L'opérateur, et son concurrent et leader du marché Proximus, ont décidé de procéder au remplacement des équipements 5G chinois dans les deux pays du Benelux.

Sans avoir obtenu les autorisations nécessaires, l'opérateur Orange France a dû se résoudre à l'idée de ne pas construire ni développer son réseau 5G avec des équipements Huawei. Dans l'Hexagone, il faudra faire sans installations Huawei d'ici 2028. Et si le groupe travaille toujours avec la firme de Shenzhen en Espagne et en Afrique, ses marchés secondaires, une filiale de l'entreprise, Orange Belgium, a officialisé vendredi matin avoir sélectionné Nokia pour ses réseaux mobiles.

Nokia remplacera Huawei pour les réseaux 2G/3G/4G et 5G belges

Si le communiqué publié par Orange ne fait pas état des raisons qui le poussent à bousculer sa politique d'équipements, certaines sources évoquent des pressions politiques conduisant l'opérateur à stopper sa relation avec Huawei, toujours soupçonnée de se servir de son activité d'équipementier pour récolter des données transférées au renseignement chinois. Les deux entreprises étaient intimement liées, depuis leur partenariat conclu en 2007 pour la Belgique et le Luxembourg.

Orange Belgium précise que Nokia renouvèlera progressivement son réseau mobile 2G/3G/4G existant, et aidera au déploiement du réseau 5G du « plat pays », comme le surnommait Jacques Brel. Au sujet de l'équipementier, l'opérateur indique qu'il a été sélectionné « au terme d'un processus comparatif approfondi, fondé sur des critères technologiques, opérationnels et financiers ».

La mise à niveau du réseau belge 2G/3G/4G d'Orange Belgium sera progressivement effectuée d'ici 2023. « Nous sommes fiers d’aider Orange Belgium dans la mise en place d’un réseau Single RAN et 5G de pointe en Belgique », a réagi Tommi Uitto, Président de Nokia Mobile Networks.

La Belgique et le Luxembourg sur la même longueur d'onde

La Belgique n'est pas la seule concernée. Orange Luxembourg, filiale d'Orange Belgium, a également annoncé avoir retenu Nokia pour déployer son réseau 5G sur place. Les premières zones devraient être couvertes par des mâts 5G d'ici la fin de l'année. Avec l'équipementier à la manœuvre, donc.

En Belgique, Orange n'est pas le seul opérateur à se séparer de Huawei. Le numéro un du marché mobile, Proximus, a aussi décidé de remplacer l'équipementier chinois par Nokia, qui ressort grand gagnant, sur place, des déboires de Huawei, qui n'en finit plus de perdre des contrats partout dans le monde. Huawei et Proximus étaient aussi des partenaires de longue date (2009).

Orange et Proximus partageant leur réseau mobile, les deux opérateurs ont décidé ensemble de choisir Nokia.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
SlackCD95

C’est une histoire Belge.

bmustang

Non ! C’est une historie de sécurité nationale pour se protéger des portes ouvertes dans les équipements huawei

Ipoire

Félicitation!

Jarjarbings

On attend toujours les preuves ! Et c’est drôle d’entendre des propos sur l’espionnage venant des Américains car ils ont une longue tradition en la matière, les révélations de Snowden, Manning n’ont pas eu pour but de dénoncer la Chine.

commander_z

je dis BRAVO ! Arrêtons de mettre du chinois partout et tuer nos entreprises Europeenes.
soyons fiers et faisons en sorte d’en ressortir plus forts.
quand les chinois (ou autre nation) auront le monopole, ils dicteront leur volonté et les prix.

Blues_Blanche

Exactement, maîtrisons nos communications indépendamment des la chine et des américains.

Maxvarchar

Fantastique !

Jarjarbings

Le Huawei d’aujourd’hui est le Cisco d’hier pour ceux qui ont la mémoire courte !

Quand Cisco dominait personnes ne trouvait rien à y redire.

Comment justifier ce 2 poids deux mesures ?

quezako

J’ai rien contre le choix de Nokia.
Ce sont les raisons fumeuses de l’éviction de Huawei qui me dégouttent…
Soit on montre les preuves et dans ce cas ok, soit on reste sur la présomption d’innocence !
Là, ça donne vraiment l’impression qu’on obéit à l’oncle Sam pour ne pas donner trop de poids à l’ennemi « communiste ».
Je trouve d’ailleurs le comportement de la Chine exemplaire sur ce dossier.

Tecepece

Proximus avec ou sans Huawei reste une entreprise médiocre.