Terminaison d'appel : l'Arcep réduit l'avantage de Free Mobile et des full MVNO

30 juillet 2012 à 09h20
0
Sommée par la Commission européenne de revoir sa copie, l'Arcep a réduit de six mois le délai pendant lequel Free Mobile et les Full MVNO bénéficieront d'une terminaison d'appel asymétrique. Tous les opérateurs seront sur un pied d'égalité au 1er juillet 2013.

La Commission européenne s'était alarmée en avril dernier des conditions relatives à la terminaison d'appel mobile définies, en France, par l'Arcep, pour les nouveaux entrants sur le marché de la téléphonie mobile : Free Mobile, bien sûr, mais aussi Oméa Télécom et Lycamobile, qui disposent du statut d'opérateurs mobiles virtuels opérant leur propre coeur de réseau (dits Full MVNO).

Après ouverture d'une consultation sur le sujet, le régulateur français des télécoms a finalement décidé de réviser sa copie. Dans une décision publiée vendredi, il indique que le délai pendant lequel ces trois opérateurs profiteront d'une asymétrie favorable a été réduit de six mois. Au 31 juillet 2013, tous les opérateurs mobiles, anciens ou nouveaux, devront donc pratiquer des prix de gros identiques, fixés à 0,8 centime d'euro la minute de communication.

D'ici là, Free Mobile et les deux Full MVNO conserveront un avantage en deux temps, avec le droit de facturer à leurs concurrents l'acheminement des appels sur leur réseau à hauteur de 1,6 centime d'euro jusqu'au 31 décembre 2012, puis 1,1 centime d'euro entre le 1er janvier et le 31 juillet 2013.

05331172-photo-terminaison-d-appel-mobile-arcep-juillet-2012.jpg

La terminaison d'appel mobile (ou TAM) consiste en la somme que reçoit l'opérateur d'un appelé de la part de l'opérateur de l'appelant lorsqu'il fait transiter sur son réseau une communication qui ne lui rapporte rien. Entre opérateurs de même importance, la loi prévoit une TAM symétrique : tous les opérateurs pratiquent le même tarif de gros. Pour favoriser l'installation de nouveaux entrants, l'Arcep prévoit toutefois que cette TAM puisse basculer temporairement dans un mode asymétrique, de façon à favoriser l'implantation d'une concurrence durable.

Lors de son arrivée sur le marché, Bouygues Télécom avait par exemple profité d'une terminaison d'appel avantageuse, finalement ramenée au niveau de celle de ses concurrents Orange et SFR en juillet 2011.

Pour la Commission européenne, la mise en place de « tarifs de terminaison d'appel mobile plus élevés aux nouveaux entrants n'a de sens que si les coûts sont réellement plus importants ». C'est, sans surprise, le point de vue que défendent les intéressés, au grand dam des opérateurs installés qui dénoncent, eux, un avantage concurrentiel indu.

Désormais tranchée sur le terrain de la voix, avec une asymétrie maintenue, bien que réduite dans le temps, la bataille se jouera prochainement sur le terrain de la terminaison des SMS, où les nouveaux entrants réclament là encore le droit de pouvoir pratiquer des prix de gros plus élevés que ceux des opérateurs déjà en place.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top