523 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs Facebook se retrouvent en vente sur Telegram

26 janvier 2021 à 10h58
13

Plus de 500 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs de Facebook seraient actuellement mis en vente sur la messagerie Telegram. Comptez 20 dollars pour un numéro, et un tarif dégressif à partir de 10 000 numéros achetés.

Après avoir récupéré une base de données contenant quelque 533 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs Facebook, un hacker a mis en place un bot sur la messagerie de Telegram pour vendre des accès à cette dernière.

Une base de données exploitée et commercialisée

C'est une situation pour le moins ironique. Alors que l'application Telegram est perçue par certains comme une alternative sûre à WhatsApp, un hacker a choisi d'y vendre les accès à une base de données d'utilisateurs Facebook.

Alon Gal, un expert en sécurité explique sur son flux Twitter qu'une vulnérabilité découverte en septembre 2019 et affectant Facebook permettait de récupérer le numéro de téléphone de n'importe quel utilisateur du réseau social.

Cette faille serait passée quasiment inaperçue, et un an plus tard, un utilisateur a créé un bot permettant à n'importe qui d'effectuer une requête au sein de la base de données.

20 millions de comptes affectés en France

Il suffit de récupérer l'identifiant Facebook d'une personne, simplement en saisissant l'URL de son profil sur le site Internet FindMyFBid.in. Pour récupérer un numéro de téléphone, il est toutefois nécessaire d'acheter un crédit à 20 dollars. L'achat de 10 000 crédits (soit 10 000 numéros) était vendu à 5000 dollars.

Les États-Unis sont les plus touchés par ce hack avec quelque 32,3 millions de comptes concernés ; la France n'est toutefois pas en reste puisque plus de 19,84 millions d'utilisateurs sont répertoriés au sein de cette base de données. Notons qu'au moment de l'exploitation de la faille de sécurité, Facebook France comptait 27,5 millions de membres actifs par mois.

Motherboard, qui rapporte l'information a contacté Facebook à ce sujet. Le géant communautaire a bien évidemment tenté de minimiser l'affaire en expliquant que cette base contenait des identifiants Facebook créés avant que la vulnérabilité ne soit corrigée.

1/5 des utilisateurs concernés

Il n'en reste pas moins que les utilisateurs de Facebook ayant saisi leur numéro de téléphone sur le service avant août 2019 restent concernés par ce hack. Au troisième trimestre 2019, le réseau comptait au total 2,45 milliards d'utilisateurs. 20 % d'entre eux seraient concernés.

Depuis des années, Facebook ne cesse d'encourager les internautes à saisir leur numéro de téléphone. Et c'est sans doute l'une des raisons pour lesquelles certains ne voient pas d'un très bon œil les passerelles que la société tente d'établir avec WhatsApp.

La firme de Mark Zuckerberg explique que le numéro de téléphone peut permettre de récupérer son compte en cas de perte de mot de passe. Les responsables se sont cependant gardés d'expliquer que les numéros pouvaient être utilisés pour mettre en œuvre de la publicité ciblée.

Source : Motherboard

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes Cdiscount : cette TV Continental 4K 65
Jupiter's Legacy : Netflix dégaine un teaser pour son concurrent à The Boys
Soldes Amazon : le casque sans fil Bluetooth Sennheiser PXC 550-II est à prix cassé
Amazonia-1 : une fusée indienne met en orbite un satellite brésilien de lutte contre la déforestation
Stadia : Google aurait refusé des exclusivités signées Hideo Kojima et Yu Suzuki (Shenmue)
Cette enceinte Anker Soundcore Motion+ est à -30% avant la fin des Soldes sur Amazon
Ce SSD Samsung 870 QVO de 1 To est au meilleur prix avant la fin des Soldes Boulanger
Le prochain Surface Duo serait 5G et disposerait d'un nouveau module photo
Soldes : l'excellent Chromebook HP 14
Bill Gates préfère Android à iOS, car l'OS est plus
Haut de page