Nero 10 : la suite de gravure multimédia en test

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
12 avril 2010 à 18h20
0
15 ans et 10 versions : 2010 est une année importante pour Nero. La suite de gravure s'est considérablement enrichie... et alourdie au fil des versions. Nero Multimedia Suite 10 promet une remise à plat. Nous avons testé cette nouvelle version et nous vous livrons notre avis !

03047934-photo-nero-10-boite.jpg
Evoquer Nero est un exercice délicat. Apparu avec les premiers graveurs CD, Nero pourrait presque représenter à lui seul l'évolution des logiciels durant ces 15 dernières années, tant il stigmatise tous leurs griefs : mises à jour annuelles n'apportant pas de fonctionnalités révolutionnaires, métamorphose d'un logiciel simple et efficace en une suite tentaculaire, ou encore abandon de certaines fonctionnalités pour en faire des applications distinctes et payantes. D'un autre côté, il est impossible de ne pas mettre en lumière les qualités de la suite : Nero Burning Rom est un très bon logiciel de gravure, et pour un utilisateur effectivement à la recherche d'une suite complète de gestion de contenus multimédia, Nero « fait le job » tout comme son concurrent Roxio Creator.

Avec la version 10, Nero promet une refonte de sa suite, et l'éditeur allemand met bien l'accent sur le fait qu'il s'agit d'une suite comprenant plusieurs logiciels (à la manière de Microsoft Office, comme nous l'affirmaient les représentants de la marque récemment) et non d'un seul bloc. Nero Multimedia Suite 10 est donc la somme de trois composants, d'ailleurs disponibles séparément : Nero Burning Rom pour la gravure, Nero BackItUp pour la sauvegarde de données et Nero VisionXtra pour la gestion de contenus multimédia. Ajoutez une refonte de l'interface et voilà une nouvelle version prometteuse. Mais ces promesses sont-elles tenues ? C'est ce que nous allons essayer de voir dans notre test.

Nero 10 : installation et interface

0000009603096146-photo-nero-10-logo-startsmart.jpg
On l'a vu, Nero Multimedia Suite 10, comme il convient désormais de l'appeler, est une suite basée sur plusieurs composants principaux, trois pour être exact, ainsi que quelques « bonus » comme les inévitables Nero Recode et autres Soundtrax. Les trois logiciels principaux, Nero Burning Rom, Nero BackItUp & Burn et Nero Vision Xtra, sont disponibles séparément. Il est d'ailleurs possible d'opter pour une installation personnalisée et de n'inclure que les modules souhaités. Si vous utilisez d'autres logiciels pour gérer votre musique, vos photos ou vos vidéos, il vous faudra passer par l'installation personnalisée et décocher la case correspondante.

Dernier point d'importance en ce qui concerne l'installation : celle-ci s'effectue de manière silencieuse : exit les publicités à répétition pour MediaHome ou MoveIt. On ne s'en plaindra pas. Précisons tout de même que sur une de nos machines de test, nous avons rencontré un « Problème de configuration côte à côte » qui a nécessité la désinstallation, puis la réinstallation du Redistribuable C++ 2005 SP1. Pas sur que ça se reproduise sur votre configuration, mais si cela vous arrive, sachez que cette réinstallation semble régler le problème.

Interface

Si Nero se revendique désormais comme une suite d'applications, la version 10 conserve néanmoins le StartSmart, l'interface permettant d'accéder aux différentes fonctionnalités de la suite, voire même d'effectuer directement des opérations de gravure de fichiers, de gravure audio ou de copie de disques. L'interface bénéficie d'une légère refonte graphique, d'ailleurs assez jolie, ainsi que d'une réorganisation des fonctionnalités sous des intitulés plus clairs : Musique, Video-Photo, Données et Outils. On notera tout de même une traduction plus qu'hasardeuse et un usage de l'impératif un peu étrange. On se retrouve ainsi avec des formules du style « Lisez du multimédia ». Plus généralement, on notera des soucis de traduction et notamment d'intitulés tronqués dans les boites de dialogue. Pas très pro...

012C000003096056-photo-nero-10-startsmart.jpg
012C000003096058-photo-nero-10-startsmart-musique.jpg


Le problème principal de l'interface de Nero 10 est son manque de cohérence. On le verra plus en détail dans la description des applications, mais de manière générale, on notera que seuls certains modules (BackItUp, SmartStart, MediaHub) ont fait l'objet d'une attention toute particulière. D'autres comme NeroVision bénéficient d'une refonte sur certaines parties, mais pas sur d'autres, et enfin les composants « historiques » que sont Nero Burning Rom, Recode ou Nero Express n'ont pas bougé d'un pixel. Les anciens utilisateurs, paraît-il, n'apprécient pas le changement sur ces modules. La grande nouveauté de cette version serait en effet l'intégration des retours de nombreux utilisateurs... une manière d'avouer qu'auparavant, ceux-ci n'étaient pas pris en compte ?

0190000003096060-photo-nero-10-burning-rom-interface.jpg

Nero Burning Rom 10

0000009603096148-photo-nero-10-logo-burning-rom.jpg
En tant que composant principal de Nero, on aurait pu penser que Nero Burning Rom bénéficierait d'une attention toute particulière lors de la refonte de la suite. Pourtant, à l'ouverture de cette version 10, une impression de déjà vu domine : l'interface est toujours identique, à l'exception d'un bouton « Graver maintenant » qui vient compléter le bouton Graver. Cette innovation majeure serait due au fait que les utilisateurs seraient perturbés par le fait que le bouton Graver ne... grave pas directement. Solution préconisée : ajouter un deuxième bouton. La logique nous échappe...

0190000003096060-photo-nero-10-burning-rom-interface.jpg


Les fondamentaux de Nero Burning Rom n'évoluent pas : le logiciel gère les CD, DVD et Blu-ray et permet de graver des disques de données, des CD Audio, des CD MP3 ou WMA, ou encore des disques vidéo. Au niveau des images disque, il permet la gravure depuis des images ISO, NRG, CUE et IMG, ainsi que la création d'images au format maison NRG. Pas de changement de ce point de vue !

Venons en aux nouveautés de cette version. En ce qui concerne la gravure de données, Nero Burning Rom introduit principalement deux améliorations. La première est une nouvelle version de la technologie SecurDisc. Pour ceux qui seraient passés à côté de cette technologie, rappelons que la création d'un disque SecurDisc permet de protéger les données contenues dans plusieurs sens du terme. Il est ainsi possible de chiffrer les données contenues sur le disque par la création d'une clé publique, d'ajouter un mot de passe, ou encore de protéger les données contre la copie. SecurDisc est également censé améliorer la durabilité des données et faciliter leur lecture sur un disque en mauvais état. Nero se défend néanmoins de proposer une solution miracle dans ce dernier cas.

La version 2.0 de la technologie SecurDisc permet son utilisation sur support Blu-ray et, surtout, permet d'inclure sur le disque réalisé l'exécutable nécessaire à la restauration des données. Celui-ci prend une place assez limitée sur le support : un peu plus de 2 Mo. La création d'un disque SecurDisc est accessible depuis la liste des types de compilations pour chaque support (CD, DVD ou Blu-ray).

0190000003096062-photo-nero-10-securdisc.jpg


Dans la même lignée, un autre type de compilation fait son apparition : la compilation DiscSpan. Ici, comme son nom l'indique, il s'agit de répartir automatiquement une sélection de fichiers trop volumineux sur plusieurs disques. Il faut accorder à Nero un bon point : les supports peuvent être chargés au fur et à mesure, quel que soit le type de disques disponibles. Vous pouvez commencer la sauvegarde sur un Blu-ray, puis insérer un DVD ou deux CD : le logiciel s'accordera automatiquement, et placera sur le dernier disque un exécutable permettant de restaurer les fichiers scindés sur plusieurs disques (là encore d'une taille de 2 Mo).

0190000003096064-photo-nero-10-discspan.jpg


Dernière nouveauté de Nero Burning Rom 10 : la possibilité de graver des DVD ou Blu-ray à partir de vidéos AVCHD. À noter que pour le Blu-ray, il faudra disposer d'un plug-in vendu séparément.

Si l'interface de Burning Rom vous semble trop complexe, vous pourrez toujours opter pour deux solutions alternatives : Nero Express est toujours présent. Son interface n'a pas plus évolué que celle de son grand frère, mais il demeure une solution plus expéditive pour lancer rapidement une gravure de données, d'audio ou de vidéos. On rappelle également qu'il est possible d'effectuer une gravure audio ou de données directement depuis l'interface StartSmart.

012C000003096066-photo-nero-10-startsmart-gravure.jpg
012C000003096068-photo-nero-10-express.jpg


Nero Burning Rom n'est pas franchement le composant le plus intéressant de cette mise à jour : il s'agit au mieux d'une évolution en douceur. Il peut être néanmoins intéressant de l'acheter sans le reste de la suite. Les technologies DiscSpan et SecurDisc sont des avantages certains, mais le prix de Nero Burning Rom 10, 49,99 euros, n'est tout de même pas donné...

Nero BackItUp 10

0000009603096150-photo-nero-10-logo-backitup.jpg
Nero BackItUp a fait l'objet d'une étrange valse avec la version 9 de la suite. Séparé pour devenir une application payante, il a subi une refonte avec la sortie de Nero BackItUp & Burn, pour réintégrer, de manière promotionnelle, la suite avec Nero 9 Reloaded. L'ambiguïté est levée avec Nero 10 : BackItUp fait à nouveau partie de la suite Nero. Une excellente nouvelle, car cet outil de sauvegarde est tout simplement un modèle du genre.

Interface

L'interface de BackItUp est une des réussites de Nero 10. Elle n'est pas tout à fait nouvelle puisque BackItUp & Burn l'intégrait déjà, mais elle prouve que Nero sait réaliser des interfaces sobres, agréables, et ne rappelant par aucun aspect les grandes heures de Windows XP. Étonnant non ? Trêve de plaisanterie : Nero a réalisé un sans-faute. La barre d'outils donne accès aux principales fonctionnalités (Sauvegarde, restauration, synchronisation), tandis que les panneaux fournissent des informations assez claires. On appréciera par exemple la présence d'un calendrier pour les sauvegardes planifiées, ou d'une indication claire des étapes successives d'une tâche : l'utilisateur néophyte trouvera facilement ses marques.

012C000003096084-photo-nero-10-backitup.jpg
012C000003096092-photo-nero-10-backitup-calendrier.jpg


Fonctionnalités

Que BackItUp bénéficie d'un design agréable est une chose, mais qu'en est-il de ses fonctionnalités ? Là encore, Nero a eu le bon goût de réunir un ensemble d'outils assez complets, que ce soit pour réaliser une sauvegarde de quelques fichiers ou une image d'une unité tout entière.

Commençons par le commencement, à savoir la sauvegarde manuelle de fichiers. Le logiciel propose pour les sauvegardes un fonctionnement assez simple en trois étapes : choix des sources, choix de la destination et définition éventuelle d'options. Celles-ci incluent le type de sauvegarde (complète, incrémentielle, différentielle), la programmation (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle...), le niveau de compression ou encore l'activation ou non du chiffrement (AES). On appréciera également la présence d'un calendrier permettant d'ajouter et de gérer des tâches de sauvegarde. Les sauvegardes peuvent s'effectuer sur un disque, un support optique (on passe alors par Nero Express), en réseau ou en ligne en passant par un serveur FTP.

0190000003096086-photo-nero-10-backitup-sauvegarde-manuelle.jpg


En complément de la sauvegarde manuelle, BackItUp propose également un mode automatique, activé par défaut. Celui-ci sauvegarde, à intervalle régulier, les volumes ou dossiers de votre choix sur un autre disque (au format NTFS uniquement), ou en ligne si vous disposez d'un compte Nero Online Backup. Contrairement au mode de sauvegarde manuelle sur disque dur permettant chiffrement et compression des données, le mode de sauvegarde automatique sur disque dur n'offre pas de sauvegarde chiffrée ou de compression. Le logiciel se contente de réaliser des sauvegardes automatiques et incrémentielles de vos dossiers tels qu'ils sont, en respectant leur arborescence d'origine. L'intérêt ? Pouvoir restaurer en quelques clics des fichiers effacés par erreur.

0190000003096088-photo-nero-10-backitup-autobackup.jpg


Dernière possibilité de sauvegarde : la sauvegarde d'unités. Ici, il s'agit de créer une image comme le fait un Norton Ghost ou un Acronis TruImage. Le logiciel inclut la possibilité de créer un CD de restauration. Celui-ci, basé sur Linux, permet de sauvegarder votre disque système à froid, ou de restaurer une sauvegarde sur une machine qui refuserait de démarrer. Rien à signaler sur cette fonctionnalité qui semble faire son travail correctement. Bien entendu, les habitués à Ghost ou True Image auront sans doute du mal à quitter leur logiciel favori.

Outre la sauvegarde de données, BackItUp permet également la synchronisation de deux répertoires. Là encore, la démarche s'effectue le plus simplement du monde, en sélectionnant les deux dossiers, la fréquence de synchronisation, le type (miroir, copie, mise à jour...), et la gestion des conflits (conserver les fichiers d'un répertoire ou de l'autre, conserver le plus récent...).

0190000003096094-photo-nero-10-backitup-synchronisation.jpg


Malgré l'absence de nouveautés de BackItUp 10 par rapport à la version sortie sous le nom de BackItUp & Burn l'an dernier, le logiciel s'avère être la bonne surprise de Nero 10. Maintenant qu'il est redevenu le composant qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être, il s'intègre très bien dans la suite et constitue un de ses atouts majeurs.

Nero Vision Xtra 10

0000009603096156-photo-nero-10-logo-mediahub.jpg
Les précédentes versions de Nero proposaient, en ce qui concerne les contenus multimédias, une série de composants assez hétéroclites : Showtime pour lire les vidéos, Nero Recode pour convertir des DVD, Photo Snapshot pour « éditer » ses photos (le mot était quelque peu galvaudé), Nero Vision pour monter des vidéos avec une interface absolument atroce et créer des DVD/Blu-ray ou encore Nero Soundtrax pour mixer des pistes sonores.

Nero 10 passe un coup de balai sur les fonctionnalités multimédias de la suite. Il reste encore de la poussière sous le tapis : Soundtrax et Recode affichent notamment une interface d'un autre âge. En revanche, la partie photo et vidéo fait table rase du passé avec le troisième module : Nero Vision Xtra. Une appellation trompeuse, puisqu'il ne s'agit pas d'une application, mais de deux utilitaires : MediaHub et Nero Vision.

MediaHub

MediaHub est l'équivalent Nero d'un Windows Media Player, mâtiné de fonctionnalités de création de diaporama et de retouche photo façon iPhoto ou Picasa. En gros, le logiciel remplace Showtime pour la lecture vidéo/DVD, Photo Snapshot pour la partie photo, et ajoute des fonctionnalités de gestion de bibliothèque musicale.

0190000003096096-photo-nero-10-mediahub-photos.jpg


La partie photo est plutôt correcte et offre des fonctionnalités simples : création de diaporamas et retouches basiques, mais aussi des exportations vers les principaux services en ligne (Facebook, Flickr...) sont au programme. C'est plutôt bien pensé, agréable à utiliser, mais clairement déjà vu : les applications proposant ce type de fonctionnalités sont déjà légion, et Nero MediaHub n'apporte strictement rien par rapport à des logiciels gratuits comme Picasa ou Windows Live Photo Gallery.

012C000003096106-photo-nero-10-mediahub-diaporama.jpg
012C000003096098-photo-nero-10-mediahub-photos-retouche.jpg


Il en va de même pour la lecture de vidéos et de musique. Certes, on appréciera un certain effort d'ouverture, avec la prise en charge des fichiers MKV pour les vidéos, ou la possibilité d'importer des CD Audio en MP3, mais aussi en AAC ou en FLAC, mais que fait Media Hub, que ne fait pas déjà, et souvent mieux, des logiciels spécialisés comme VLC, Media Player Classic, Winamp ou des « tout-en-un » comme Windows Media Player ou iTunes ? Certes, l'interface fait là encore preuve d'un certain bon goût (on retrouve le style visuel de BackItUp), mais de MediaShow à Digital Studio en passant par tous les gratuits pré-cités, on a l'impression d'avoir vu et revu cette application.

012C000003096102-photo-nero-10-mediahub-musique.jpg
012C000003096104-photo-nero-10-mediahub-video.jpg


Nero Vision

Le second composant de Nero Vision Xtra est ... Nero Vision. Le logiciel de création de disques et projets vidéo de Nero avait besoin d'une refonte tant son interface de montage était repoussante et archaïque. C'est le cas, et si le logiciel reste assez basique, il propose néanmoins un accès assez simple aux fonctionnalités essentielles de montage : mode story-board ou ligne de temps, ajout de transitions et d'effets, gestion des images clés, ou encore ajout de titre, piste de commentaire... Tout est à disposition et l'interface est assez sobre et presque pratique, si ce n'est la multiplication de panneaux horizontaux obligeant souvent à jouer de la molette.

0190000003096112-photo-nero-10-vision-montage.jpg


La partie montage de Nero Vision est néanmoins la seule à avoir bougé. La partie création de disques vidéo est inchangée et permet toujours de réaliser divers projets : DVD, disque AVCHD, Blu-ray ou Video CD (pour les nostalgiques). On ne manquera pas de noter la laideur absolue des icônes, mais le composant fait ce qu'on lui demande. Les thèmes de menus, fixes ou animés sont nombreux et plutôt jolis, et nos tests n'ont pas montré d'incompatibilités avec les projets réalisés. Au niveau de l'encodage, on notera la possibilité de décharger le traitement vers la carte graphique pour l'encodage H264. Seule limitation : la fonctionnalité nécessite une carte graphique compatible CUDA.

0190000003096162-photo-nero-10-vision-avchd.jpg


En définitive, Nero Vision Xtra a au moins le mérite de centraliser certaines fonctionnalités photo et vidéo éparpillées dans des applications archaïques (d'autres subsistent, notamment Nero Recode et Nero Soundtrax), mais la suite ne propose au final qu'une énième variation sur le même modèle d'application multimédia « à tout faire », et même pas la meilleure qui soit.

0190000003096116-photo-nero-10-vision-cr-ation-dvd.jpg

Conclusion

0000009601656850-photo-nero-2009-logo.jpg
Nero 10 tient il donc ses promesses ? Globalement, la réponse est plutôt positive, mais on pourra émettre quelques bémols. Commençons par les points positifs : l'interface StartSmart regroupe les fonctionnalités de manière plus claire et sans doute plus évidente pour l'utilisateur lambda. Nero a partiellement fait le ménage dans les multiples applications destinées aux vidéos et aux photos, et quelques applications, comme Nero Vision, bénéficient d'une refonte graphique plus que bienvenue. BackItUp est un petit bijou de simplicité d'utilisation et d'automatisation qui conviendra parfaitement au grand public qui cherche une solution sans prise de tête pour sauvegarder ses données. Enfin, Nero Burning Rom, malgré son interface poussiéreuse, bénéficie de quelques améliorations intéressantes et plutôt bien implémentées comme DiscSpan ou SecurDisc 2.0.

Pour autant, les fonctionnalités multimédia nous laissent sur notre faim. L'application Nero Vision Xtra, a certes le mérite de remplacer des composants disparates et vieillissants, mais ne fait qu'apporter au final une enième application « à tout faire » : MediaHub ressemble à un mix pas franchement révolutionnaire de Windows Media Player et de Picasa. La nouvelle interface de Nero Vision est assez réussie, mais là encore rien d'exceptionnel ni de très novateur.

012C000003096060-photo-nero-10-burning-rom-interface.jpg
012C000003096096-photo-nero-10-mediahub-photos.jpg


Reste la possibilité d'acheter les trois applications séparément. Sur ce point, c'est un progrès : on peut acheter Burning Rom, BackItUp et NeroVision Xtra selon ses besoins. Mais il aurait peut être fallu faire un petit effort sur les tarifs individuels : 49,99 euros pour Burning Rom, 39,99 euros pour BackItUp & Burn (qui inclut BackItUp et Nero Express) et 59,99 euros pour Vision Xtra, sachant que la suite complète est commercialisée au prix de 79,99 euros. En définitive, Nero Multimedia Suite 10 conviendra donc aux utilisateurs à la recherche d'une suite « couteau suisse » : pour eux, il s'agit effectivement d'un bon couteau suisse. D'autres pourront trouver certaines fonctionnalités redondantes, et la facture pour les composants individuels un peu salée.

Nero Multimedia Suite 10

6

Les plus

  • BackItUp très réussi
  • Quelques progrès dans l'ergonomie
  • SecurDisc 2.0 et DiscSpan efficaces

Les moins

  • Peu d'évolutions dans Burning Rom
  • MediaHub un peu redondant
  • Quelques composants archaïques

0

Fonctionnalités8

Ergonomie7

Compatibilité7

Accessibilité8



Modifié le 19/05/2021 à 13h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Après l'iPad, bientôt une tablette Google ?
Lagardère diffusera ses contenus sur YouTube
Un trojan s’attaque aux utilisateurs du Xbox Live
Philips annonce des TV 3D Ready et un pack 3D vendu séparément
Kin : Microsoft annonce ses téléphones
Meizu Mbook : tablette aux accents d'iPad venue de Chine
OS 4.0 : un chat vidéo dans le code source ?
Insolite : Windows 95 s'invite sur... l'iPad
Google investit dans la vidéo au format ouvert
L'iPhone OS 4.0 déjà en jailbreak
Haut de page