Le début de la fin pour Apple ? (Votre avis)

01 mai 2016 à 12h08
0
Mercredi dernier, Apple annonçait une baisse de près de 16% de son chiffre d'affaires, une première depuis 13 ans.

Ceci s'explique principalement par une baisse de 16 % des ventes d'iPhone, moteur principal des profits de la firme de Cupertino. Face à un marché du smartphone ralenti et une concurrence, notamment chinoise, de plus en plus agressive, Apple semble faire les frais de sa politique de luxe.

Et ce n'est pas l'Apple Watch qui servira de variable d'ajustement pour masquer le déclin actuel du smartphone à la pomme. L'absence de chiffres de vente officiels en dit long sur la réussite toute relative de cette tentative de diversification.

Sans oublier un renouvellement attendu sur le Mac, mais qui devrait toutefois laisser sur le carreau ceux qui veulent à la fois la finesse et les performances. Le Macbook Air Retina ne verra probablement jamais le jour, sacrifié sur l'autel du MacBook qui force la montée en gamme /prix.

Le contexte économique d'Apple s'assombrit alors que ces derniers temps, les témoignages de déception concernant la partie logicielle, sur laquelle Apple jouissait d'une certaine réputation, se sont multipliés. OS X accuse désormais une lourdeur conséquente depuis quelques versions, au point qu'il met parfois en difficulté certaines machines récentes équipées de disque dur, que la firme de Cupertino continue d'ailleurs à fournir en standard sur tous ses ordinateurs de bureau à l'exception du Mac Pro.

Là ou Windows 8 et 10 ne sont guère plus gourmands qu'un Windows 7, et améliorent même la vitesse de démarrage,on se demande si OS X ne nécessite pas désormais impérativement un SSD performant accompagné d'un minimum de 8 Go de RAM pour s'exprimer normalement.

Pour boucler le chapitre logiciel, alors qu'historiquement, Apple a toujours apporté un soin tout particulier à cette partie, les iPad Pro 9,7 et 12 pouces n'ont bénéficié d'aucune nouvelle app maison : pas de Logic ou Final Cut pour iPad, pas même d'application dessin (hormis Notes) pour exploiter son Apple Pencil.

Alors bien sûr, on est encore loin de l'apocalypse pour Apple qui reste assis sur 200 milliards de cash. On peut expliquer les mauvais chiffres actuels par la fin de cycle iPhone 6. Apple dispose toujours d'un éventail de produits et service de qualité, et pourrait bien créer la surprise prochainement dans le domaine de l'automobile. Néanmoins, les signaux négatifs sont bien présents.

Pensez-vous qu'Apple puisse amorcer un déclin comparable à celui qui a suivi le départ de Steve Jobs en 1985 ? Ou s'agit-il simplement d'une mauvaise passe conjoncturelle ?


012C000007824523-photo-we-need-you-flock.jpg


Pour que cela soit constructif et utile à tous, voici quelques exemples de pistes ou recommandations :

  • Exprimez votre vision, pas votre aspiration ;
  • Restez constructif ;
  • Même si des idées ont déjà été proposées, n'hésitez pas à vous exprimer si des points qui vous tiennent à cœur n'ont pas été abordés.

Rediff' : sujets des semaines précédentes :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Clubic fête ses 16 ans !
Le Galaxy S7 bat les espérances de Samsung
Les vidéos de la semaine : Deus EX, KoF XIV et les jeux gratuits en mai sur PS4 et Xbox One
La Nintendo NX sortira en mars 2017 et proposera
Google brevette l'implant d'une lentille connectée intraoculaire
Donnez un air d'iOS à votre smartphone Android
Pour Intel, la loi de Moore n'est pas morte
Live Japon: Wii U au rebut, applis et NX en vue
Shapeheart, enfin un brassard qui a du cœur
Fairphone 2 : un smartphone équitable jusqu'à l'OS, sans Google
Haut de page