AllMyApps : "nous allons devenir un véritable App Manager"

01 juin 2018 à 15h36
0
D'outil permettant de centraliser ses logiciels et d'en simplifier l'installation, AllMyApps ambitionne en 2012 de devenir un véritable gestionnaire d'applications, en dépassant la simple sphère du PC pour aller s'intéresser au Web ainsi qu'aux terminaux mobiles.

Lancé en 2009, AllMyApps se présentait à l'origine comme un service sur lequel l'utilisateur était invité à créer sa « liste d'installation » de logiciels, comprenant ses applications préférées. L'intérêt était alors de fournir un outil unique permettant de centraliser l'installation et la mise à jour des logiciels concernés, tout en envisageant la vente en directe de produits payants pour monétiser le service.

La démocratisation des services en ligne (web apps) ainsi que l'essor des terminaux mobiles connectés a toutefois conduit les fondateurs du service à en repenser la portée. Aujourd'hui fort de près de 3 millions d'utilisateurs, celui -ci ambitionne désormais de devenir un « App Manager » global, permettant à l'utilisateur de centraliser la gestion de ses applications et ce en direction de tous ses écrans. Le service en référence aujourd'hui environ 15 000.

« Au départ, nous voulions faire le premier App Store destiné à Windows. Au fil du temps, on s'est rendu compte que ce qui intéressait le plus les utilisateurs d'AllMyApps, c'était la sauvegarde des applications en ligne, avec la possibilité de les réinstaller où ils le souhaitent par la suite », nous explique Thibauld Favre, cofondateur du service. « Notre constat, c'est que les internautes ont de plus en plus d'appareils, mais ils n'utilisent finalement pas une quantité astronomique d'applications. Ce qu'ils veulent, c'est donc leurs applications habituelles, sur tous leurs appareils ».

0168000004974550-photo-allmyapps-chrome.jpg

Au service offert sur PC (installation simplifiée et détection automatique des mises à jour) s'ajouteront donc bientôt deux nouvelles dimensions. « Dans quelques jours, nous saurons découvrir vos applications Web, d'abord au sein de Chrome », explique Thibauld Favre, qui promet une extension rapide aux autres navigateurs du marché. Appliqué au travers d'un plugin dédié, le principe sera similaire à celui des favoris intégrés au navigateur : lors du passage sur un service apprécié, il suffira de marquer celui-ci pour qu'il soit ajouté à la liste de l'utilisateur. Si un logiciel correspondant est disponible dans la base AllMyApps, celui-ci sera automatiquement suggéré à l'installation...

Sur PC, la démarche ne présente qu'un intérêt limité, mais elle deviendra nettement plus pertinente lorsque le service se sera ouvert aux environnements mobiles, au sein desquels bon nombre de services en ligne disposent d'un équivalent sous forme d'application. « Si vous installez Evernote sur votre PC, on saura vous le proposer immédiatement sur Android ou iOS », résume Thibauld Favre, « nous essayons d'avoir une vision user centric de tous les appareils ». Android devrait être le premier servi, avec une application disponible dans les semaines à venir. Il sera suivi par l'environnement mobile d'Apple.

0168000004974552-photo-allmyapps-chrome.jpg

Côté PC, la donne va évidemment changer avec l'arrivée prochaine de Windows 8, puisque le futur système de Microsoft disposera de son propre kiosque de téléchargement de logiciels. Ce Windows Store, qui comme ses équivalents mobiles, saura gérer les mises à jour de logiciels et conserver les préférences de l'utilisateur, compromet de fait le modèle original d'AllMyApps, et son arrivée annoncée n'est sans doute pas pour rien dans la nouvelle voie empruntée par le service.

Aujourd'hui, Thibauld Favre y voit une vraie opportunité, et dit d'ailleurs travailler main dans la main avec l'éditeur (AllMyApps est membre du programme de soutien aux start-ups Idées, mis en place par Microsoft).«  Quand les utilisateurs arriveront sur Windows 8, ils voudront récupérer les applications qu'ils avaient avant, un point sur lequel nous sommes légitimes, mais aussi en découvrir de nouvelles ce qui nous permettra de lui faire des recommandations ».

Reste à voir comment AllMyApps se comportera face aux services, toujours plus nombreux, élaborés sur cette idée de synchronisation des préférences et outils de l'utilisateur entre appareils divers. Pour l'instant, elle assure vouloir se cantonner à gérer les applications, au lieu de par exemple chercher à monter sur le terrain de la synchronisation des contenus. « On préférerait aller s'intégrer avec un DropBox que de tenter de leur faire de la concurrence », confie le cofondateur du service, « notre objectif est d'abord de délivrer un service nickel, parfaitement cross-platform ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Flash : Adobe mettra l'accent sur la VOD et le jeu
Juniper s'offre Mykonos Software et son piège à hacker
Google pourrait envisager de porter Android sur PC
Un collectif d’auteurs ne souhaite pas que leurs livres soient numérisés (màj)
Brevets : Microsoft demande une enquête sur Motorola Mobility (Google)
Un document dévoile les principes de modération de Facebook
Geekget Episode 27 : Les pantoufles chauffantes USB molletonnées !
Les logiciels de sécurisation de la Hadopi reviennent par la porte des Labs
Apache se modernise et passe en version 2.4 pour ses 17 ans
Dell annonce des résultats inférieurs aux attentes
Haut de page