Google glisse quelques détails sur son Projet Ara

16 avril 2014 à 11h51
0
La société Google a tenu hier une conférence de presse au cours dans laquelle elle a partagé quelques informations sur son Projet Ara, ce prochain smartphone modulaire.

Google entend bouleverser le marché de la téléphonie mobile en introduisant un smartphone aux caractéristiques assez spéciales. D'une part, chaque composant sera open source, d'autre part, l'utilisateur sera en mesure de changer ces derniers, comme l'on change aujourd'hui les composants des ordinateurs.

012C000007306146-photo-project-ara.jpg
012C000007306148-photo-project-ara.jpg

Crédits : The Next Web


La caméra, la batterie, le processeur, le lecteur de cartes micro SD, la masse de stockage interne ou encore l'écran et l'antenne WiFi pourront être changés en cas de problème. L'idée est également de proposer un smartphone à la carte ciblant soit les photographes amateurs, les mélomanes ou les joueurs invétérés en fonction des modules greffés sur le terminal.

Google explique que ce projet n'en est pour l'heure qu'à un stade initial et ne verra pas le jour avant début 2015. Paul Eremenko, responsable du projet, explique que Google entend proposer des téléphones dont le coût de production avoisine les 50 dollars. Il ajoute toutefois que le prix final pour le consommateur sera déterminé par les partenaires commerciaux.

La firme californienne a présenté hier son MDK (Module Developers Kit) lequel permet de concevoir des terminaux de taille classique (de 4 à 5 pouces) ou plus imposants. Les modules, initialement imprimés en 3D, viendront se greffer au squelette du châssis (ou Endo) via un électroaimant qu'il sera possible de désactiver.

Dans le cadre du projet Ara, Google déploiera une mise à jour du système Android afin que ce dernier prenne en charge les smartphones modulaires. L'idée vise sans doute à y intégrer les pilotes nécessaires en fonction des composants proposés. La firme dispose en outre d'une boutique en ligne au sein de laquelle chacun pourra acheter les modules de son choix.

Reste à savoir si les mobinautes seront convaincus par cette nouvelle approche. A l'heure actuelle, dans le domaine du PC, les utilisateurs ont tendance à privilégier des machines déjà montées. Sur le smartphone, les choses sont encore plus concrètes et le marché s'articule principalement autour du système et de la disponibilité des applications mobiles. Or Google peine à imposer la dernière version de son OS mobile KitKat, lequel ne serait installé que sur 5,3% des terminaux Android en circulation. Le Projet Ara pourrait toutefois convaincre les plus technophiles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top