Microsoft Research s'appuie sur Kinect pour traduire la langue des signes

31 octobre 2013 à 10h47
0
Les ingénieurs de Microsoft ont décidé de s'appuyer sur le module Kinect afin de faciliter les communications pour les personnes handicapées atteintes d'une forme de mutisme ou de surdité.

Si Kinect vous évoque instantanément des jeux de type Just Dance ou Zumba Fitness, alors les choses pourraient peut-être changer à l'avenir. En effet, des chercheurs de Microsoft comptent bien tirer parti du périphérique afin de simplifier la vie des personnes handicapés et notamment en associant la technologie à la langue des signes.

015E000006806836-photo-kinect.jpg


Il existe à travers le monde plusieurs dizaines de langues des signes. En France, en ne prenant en compte que les gestuelles des mains, on estime entre 45 et 60 signes permettant d'interpréter des mots. En partenariat avec professeur Xilin Chen, de l'académie des sciences en Chine, Microsoft Research a conçu un traducteur directement implémenté au sein de Kinect.

Guobin Wu, directeur de Microsoft Research Asie, explique que pendant les 6 premiers mois de ce projet, les efforts ont été portés sur les langues des signes en Chine avec l'aide du professeur Hanjing Li de l'université de Pékin ainsi qu'un groupe d'étudiants. Puis les chercheurs ont entrepris de traduire ces signes pour les interpréter et les transposer d'une langue à l'autre. Un malentendant chinois est donc en mesure de communiquer avec un américain directement via Kinect.

015E000006806838-photo-kinect.jpg


Une fois les signes analysés par le capteur Kinect, Microsoft Research s'appuie sur la technologie de Bing pour les interpréter et les traduire. Cette traduction peut se présenter sous la forme d'un message texte couplé à une synthèse vocale compréhensible dans la langue du destinataire. Si ce dernier est également affecté d'un handicap, la traduction peut être directement interprétée sous forme de signes grâce à un avatar virtuel.

Outre les communications basiques, Microsoft explique que ce dispositif pourrait par exemple trouver sa place dans les cabinets médicaux afin de permettre aux médecins de mieux comprendre leurs patients handicapés. Idéalement, le mécanisme pourrait d'ailleurs leur ouvrir de nouvelles opportunités d'emplois nécessitant des interactions constantes avec le public (réception, information...).

Pour davantage d'informations, retrouvez une vidéo en anglais sur cette page.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top