Mainframe : Bull double ses performances avec Itanium 9500

0
Près de dix jours après le lancement des processeurs Intel Itanium 9500, dont les performances sont plus que doublées, Bull annonce en équiper son mainframe Novascale Gcos, et avoir réduit le TCO de 20%.

00F0000005544901-photo-bull-novascale-gcos-9012.jpg
Avec la version 9012 de son Novascale Gcos, Bull annonce un bond de performances dans le domaine des applications critiques. Décrit comme le plus puissant mainframe de la société française, ce dernier est équipé de processeurs Intel Itanium 9560. Lancée le 8 novembre dernier, la plateforme d'Intel est destinée majoritairement aux missions critiques, et revendique une consommation 10% inférieure qu'auparavant (170 Watts contre 185 Watts), avec des performances 2,5 supérieures. Bull annonce ainsi un coût total de possession (TCO) amélioré en moyenne de 20%.

Comparé au 9010, ce nouveau Novascale Gcos utilise 24 processeurs par partition physique au lieu de 12, 4 partitions logiques Gcos 8 par module physique au lieu de 3 et 16 processeurs par partition logique Gcos 8 contre 12 précédemment. Concernant la mémoire vive, il est doté de 128 Go contre 64 Go auparavant, cette capacité pouvant être étendue à 256 Go en DIMM Sparing. Conséquence de l'intégration du dernier Itanium, ce mainframe peut gérer 52 000 entrées/sorties par seconde contre 30 000 pour l'ancien modèle. Via le logiciel Bull System Manager, le Novascale Gcos 9012 peut être piloté à distance sur une tablette tactile afin de gérer les ressources matérielles et logicielles.

Bull rappelle en outre utiliser des processeurs Intel Xeon, en plus des Itanium, afin de gérer le nouveau serveur de bases de données. La performance des accès entre les applications Gcos 8 et la base de données est assurée par un lien InfiniBand à 40 Gb/s, conçu initialement pour les supercalculateurs. « Ce type d'infrastructure a été mis en œuvre chez des grands clients, tels que la Caisse nationale des allocations familiales, qui exécute environ 1 milliard de requêtes par jour en environnement Gcos 8 PostgreSQL », illustre la société dans son communiqué.

Malgré les défections de Microsoft et d'Oracle à l'égard de la plateforme Itanium, Patrick Buddenbaum, directeur du département Mission-Critical Computing chez Bull souligne que « Intel et Bull sont des partenaires stratégiques pour le long terme. Notre collaboration continue de s'étendre pour offrir des technologies de pointe, des mainframes aux supercalculateurs ». Les serveurs Novascale Gcos 9012 seront disponibles à partir de décembre.


0230000005544903-photo-bull-novascale-gcos-9012.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un Galaxy S III à double-SIM repéré en Chine
Orange Livebox Play : des emails d'alerte en guise de précommande
The Phone House ferme 79 magasins et supprime 246 postes
Jolla ne portera pas officiellement Sailfish OS sur le Nokia N9
iPad mini : Samsung accuse encore Apple de violer certains de ses brevets
La tablette Nexus 10 de retour sur Google Play
Adobe : une faille de Reader laissée sans correction
États-Unis : les ventes de tablettes devant les PC portables
4G : Orange détaille son offre et couvrira plus de 10 villes en avril
Amazon va ouvrir un quatrième entrepôt en France et recruter
Haut de page