Sailfish OS, le fork de MeeGo, sera lancé sur un premier smartphone en Europe

20 mai 2013 à 12h49
0
L'équipe Jolla, qui développe Sailfish OS vient d'annoncer qu'un premier smartphone embarquant son système est prévu pour cette année en Europe.

En juillet 2012, un groupe d'anciens ingénieurs et directeurs de Nokia précédemment chargés de concevoir le système mobile MeeGo s'étaient rassemblés afin de former la société Jolla. Basée en Finlande cette équipe a concocté un fork de MeeGo baptisé Sailfish OS. Ce dernier devrait voir le jour en fin d'année en Europe.

01F4000005979832-photo-jolla-sailfish.jpg

Sur son site officiel, l'équipe explique en effet qu'il est d'ores et déjà possible de pré-commander un smartphone commercialisé à 399 euros. Ce dernier dispose d'une dalle de 4,5 pouces, une puce double coeur et d'un appareil photo de 8 mégapixels. Nous retrouvons 16 Go de mémoire interne extensible via un lecteur de carte microSD. L'appareil sera en outre compatible avec les réseaux 4G au sein de certains pays du Vieux Continent. Aucune information n'a été communiquée sur l'industriel partenaire chargé de produire l'appareil.

Pour accompagner l'ouverture des précommandes liées à son premier terminal, Jolla met en avant une fonctionnalité inattendue : le téléphone sera doté d'une coque arrière interchangeable, et l'interface du système d'exploitation saura automatiquement détecter quelle est la couleur de cette coque, de façon à immédiatement la refléter. Surnommé « The Other Half » (l'autre moitié), ce concept « modulable » reflète selon le constructeur le très haut niveau d'intégration attendu entre logiciel et matériel, et la capacité de Sailfish OS à se plier aux désirs de l'utilisateur. Jolla laisse d'ailleurs entendre qu'il sera possible à l'avenir d'aller encore plus loin en matière de personnalisation ou d'extension du téléphone.

Jolla a signé plusieurs accords avec différents opérateurs et constructeur mais également certains éditeurs comme Opera Software mais aussi Myriad. Cette dernière société développe, entre autres, Alien Dalvik permettant d'embarquer la machine virtuelle d'Android afin de faire tourner des applications initialement développées pour le système de Google.

« Les systèmes fermés et les chasses gardées ne sont pas la façon moderne de construire quoi que ce soit qui favorise l'inspiration. La co-création, l'ouverture et la coopération le sont. Si vous voulez réaliser quelque chose de réussi, qui ait du sens, vous devez donner le pouvoir aux gens », clame, un brin lyrique, Tomi Pienimäki, fraîchement nommé CEO de Jolla. De façon plus pragmatique, cette jeune société - qui préfère qu'on la présente comme un « mouvement » plutôt que comme une entreprise commerciale, ambitionne de nouer des accords opérateur et fabricants lui permettant d'imposer Sailfish comme l'un des systèmes d'exploitation open source du marché mobile, aux côtés d'autres nouveaux venus comme Firefox OS. À charge pour ce premier smartphone d'ouvrir la voie.

  • Retrouvez davantage d'informations ainsi qu'un lien de pré-commande sur cette page.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top