Sony Xperia Z5 : l'étanchéité en question ?

Aurélien Audy
14 septembre 2015 à 17h36
0
Depuis son premier smartphone étanche, le Xperia Z sorti début 2013, Sony a maintenu cette spécificité qu'est l'étanchéité, et l'a renforcée sur les successeurs de cette lignée haut de gamme Z. De la protection IP55 / IP57 initiale, on en est désormais à de l'IP68 aujourd'hui sur le Z5, le niveau maximum pour ce genre de produit. Mais sans faire machine arrière, Sony apparaît étonnamment prudent en invitant les possesseurs de Z5 à « ne pas mettre l'appareil complètement sous l'eau ». Alors étanche ou pas étanche le Z5 ?

C'est un billet du Xperia Blog qui a mis la toile en alerte sur le fait que le Z5, malgré sa certification IP68, ne devait pas être immergé, et encore moins utilisé sous l'eau. Cette recommandation ne vient pas d'un utilisateur ou d'un critique de la presse high-tech, mais de Sony. Le constructeur avait déjà émis ces réserves sur les Xperia Z3+ et Z4, mais à l'époque, le Xperia Blog pensait qu'il s'agissait d'une exception ne visant que ces deux modèles précis.

Apparemment non, puisque l'histoire se répète avec le Z5. Sur la page dédiée au dernier smartphone de Sony, on peut lire ceci : « La pluie ça arrive. Tout comme les chutes dans l'évier ou les verres renversés. Le Xperia Z5 bénéficie du design étanche Sony leader sur le marché et de la certification IP68. Parce qu'un peu d'eau ne doit en aucun cas ruiner votre journée. ».

À « étanche » il y a un astérisque qui renvoie vers ceci : « Le Xperia Z5 est étanche et protégé contre les poussières, donc ne vous inquiétez pas si vous vous faites surprendre par la pluie ou si vous voulez nettoyer une tache sous le robinet, mais rappelez-vous : les ports et la coque doivent être parfaitement fermés. Vous ne devriez pas immerger complètement l'appareil, ou le mettre en contact avec de l'eau de mer, de l'eau salée ou chlorée, ou des liquides tels que des boissons. »

035C000008165630-photo-sony1.jpg

Voilà un zèle préventif qu'on peut juger étrange à plusieurs titres. D'abord la protection IP68, comme rappelé par Sony en personne sur une page consacrée à l'Ingress Protection, est supposée « protéger contre les effets de l'immersion prolongée à plus d'1 m de profondeur. » Notez que c'est le même niveau d'indice que celui dont disposent les appareils photo étanches comme ceux testés par nos soins dernièrement. Certains descendent à 30 m... Ensuite, on se rappelle des visuels utilisés par la communication de Sony autour de ses Xperia Z, tous immergés, voire parfois utilisés pour photographier sous l'eau. Un « water-gate » au sens propre du terme ?

01A4000008165642-photo-sony6.jpg
01A4000008165638-photo-xperia-z3-640x426.jpg

Le phénomène qui braque aujourd'hui les projecteurs sur Sony n'est pas vraiment nouveau et existe déjà dans un autre domaine bien connu : celui des montres. Certains horlogers l'évoquent clairement comme le français LIP, d'autres le taisent, tandis que d'autres encore semblent faire en sorte de respecter le bon sens (à savoir qu'une montre dite étanche doit pouvoir être immergée sans crainte). Et il faut dire qu'il en prend un coup quand on voit le tableau concocté par LIP : une montre étanche à 3 ATM (atmosphères, c'est-à-dire 30 m) ne permettrait même pas de prendre une douche. Et il faudrait une montre étanche à 100 m pour faire une brasse sereine en piscine.

08165632-photo-sony3-lip.jpg

Tableau réalisé par LIP

Derrière tout cela, il y a une norme internationale (ISO 2281) qui détermine les conditions des tests pour chaque type d'étanchéité voulu. Pour une montre étanche, le b.a.-ba c'est de résister à une immersion immobile à 10 cm pendant une heure, puis trois fois 5 minutes à différentes températures et enfin de passer un test de pression. Mais là encore c'est avec la montre immobile, de face ou de dos seulement et pendant 5 minutes. Quand on plonge, nage ou même lorsqu'on prend une douche, la pression vient de tous les côtés et peut ponctuellement dépasser les atmosphères mesurées. C'est pourquoi les horlogers prennent une marge conséquente, en conseillant une montre dite étanche à 100 m pour aller en piscine.

Il semblerait que le cas de Sony soit identique : « Les appareils de Sony qui sont soumis aux tests d'étanchéité sont placés délicatement dans un récipient rempli d'eau du robinet et immergés à 1,5 mètre. Après avoir passé trente minutes dans le récipient, l'appareil est délicatement sorti de l'eau, et ses fonctions et caractéristiques sont alors testées. » Tout tient dans le « délicatement », condition qu'une baignade entre amis risque de ne pas satisfaire. Et accessoirement, l'appareil n'est pas utilisé sous l'eau. Sony cherche avant tout à se protéger, en avertissant que la garantie saute en cas d'usage inapproprié. Mais en déconseillant l'immersion, Sony fait moins bien que Motorola sur son Moto G (3e gen) pourtant certifié IP67, qui lui assure qu'on peut faire tomber son téléphone dans de l'eau (froide) sans crainte. Quant à Samsung et son Galaxy S5, certifié IP67, le constructeur annonce clairement la donne en établissant que son smartphone « est protégé contre la sueur, la pluie, le sable et la poussière. »

035C000008165636-photo-sony5.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
scroll top