NSA : un plan pour espionner les mobinautes à travers les applications Android

De nouvelles informations dévoilées par Edward Snowden mettent en lumière un programme élaboré par la NSA, et visant à espionner les utilisateurs de smartphones via des applications Android.

Publiés par le site The Intercept, des documents dévoilés par le lanceur d'alerte Edward Snowden mettent en lumière un plan conçu par la NSA entre 2011 et 2012. Ce dernier, nommé Irritant Horn, avait pour but d'intercepter des données transitant entre une application installée sur le smartphone d'un utilisateur et les serveurs auxquels elle est rattachée. Il s'agissait ni plus ni moins que de mettre en place une attaque informatique de type « man in the middle », ce qui nécessitait d'injecter des logiciels malveillants au sein des applications.

01F4000008048910-photo-irritant-horn.jpg

Et c'est justement ce qu'explique le projet Irritant Horn : les documents top secret détaillent les plans de la NSA, qui n'était d'ailleurs pas la seule dans le coup. Les services secrets du Canada, du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie souhaitaient attaquer Google Play, mais également la plateforme d'applications Android de Samsung, dans le but de mettre en place des malwares.

La France visée

Les documents détaillent la marche suivie : en piratant les serveurs des applications, la NSA peut injecter des logiciels malveillants à la source, sans pour autant compromettre les apps elles-mêmes. Résultat : le mobinaute pense télécharger un programme sain sur une plateforme de confiance, mais ce n'est pas le cas car ce dernier est, en réalité, fourni par la NSA.

Une démarche justifiée par la volonté de lutter contre le terrorisme, et d'explorer de nouvelles techniques d'espionnages : les évènements du « printemps arabe », qui avait démarré en décembre 2010 en Tunisie, sont présentés comme l'élément déclencheur du projet. Mais la France faisait également partie des pays ciblés lors de la présentation d'Irritant Horn.

01F4000008048908-photo-irritant-horn-1.jpg

Si le site The Intercept a tenté d'interroger les différents organismes concernés par ce projet, qu'il s'agisse des agences de renseignement ou des entreprises hébergeant des applications Android ciblées par Irritant Horn, il n'a pas été en mesure d'obtenir le moindre commentaire. De fait, impossible de savoir si le projet de la NSA est passé, un jour, de la théorie à la pratique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

CyberGhost VPN : une offre spéciale à mini prix à ne pas rater
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Haut de page