Archos 50c Oxygen : un smartphone sobre et équilibré à 200 euros

Romain Heuillard
Publié le 13 juin 2014 à 09h51
Archos a officialisé hier deux nouveaux smartphones Android, dont un qui présente un rapport prix/prestation intéressant.

L'Archos 50c Oxygen est un smartphone abordable bénéficiant à la fois d'un design abouti et d'une fiche technique équilibrée (presque) sans fausse note.

0140000007431177-photo-archos-50c-oxygen.jpg

La marque a succombé à l'appel de l'octacore, l'appareil embarque effectivement une puce MT6592 du chinois MediaTek, comportant un CPU à huit cœurs ARM Cortex-A7 à 1,7 GHz et un GPU PowerVR SGX 544. S'il s'agit bien de huit cœurs identiques pouvant fonctionner simultanément (par opposition aux architectures big.LITTLE à 4 + 4 cœurs), il s'agit pour rappel d'une architecture basique.

On trouve par ailleurs 1 Go de mémoire vive, 8 Go de mémoire interne, un logement pour carte microSD d'un maximum de 64 Go, un capteur dorsal CMOS rétro-exposé de 8 millions de pixels, filmant en Full HD, un frontal de 2 millions de pixels, deux emplacements SIM et un écran IPS HD (1280 x 720 pixels) de 5 pouces. Le tout dans une coque sobre mesurant seulement 7,6 mm d'épaisseur.

Archos a néanmoins fait deux concessions. La batterie est de type Lithium Polymer, et non Lithium Ion, et sa capacité de 2000 mAh est assez modeste. Surtout la connectivité cellulaire s'en tient à la 3G+ à 21 Mb/s, alors que la 4G commence à se démocratiser.

L'Archos 50c Oxygen est disponible dès aujourd'hui en France au prix public de 200 euros. La marque propose également pour 150 euros l'Archos 50b Oxygen, qui se distingue par un processeur quadricœur MT6582, par un capteur dorsal à 5 millions de pixels et par une épaisseur d'un millimètre de plus.

0140000007431179-photo-archos-50b-oxygen.jpg

Articles relatifs
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !