Satisfaite d'Android, l'armée américaine équipera ses soldats

06 février 2012 à 13h24
0
00C8000004203448-photo-android-us-army.jpg
Crédit : Android Headlines
Après avoir mené une batterie de tests, l'armée américaine a finalement choisi de se tourner vers le système Android pour équiper certains de ses soldats.

Voilà deux ans que l'armée américaine évalue les smartphones disposant d'un écran tactile et selon les propos de Michael McCarthy, directeur de la division Brigade Modernization Command, rapportés par CNN, le choix s'est finalement porté vers Android, ou plutôt une version modifiée de celui-ci. Une quarantaine de smartphones a déjà été envoyée aux soldats. Au mois de mars, l'armée disposera de 50 nouveaux téléphones et de 75 tablettes.

L'enjeu était de trouver le moyen de pouvoir envoyer des documents classés secrets directement depuis un appareil connecté sans pour autant en compromettre leur confidentialité. Pour ce faire, les smartphones et tablettes accueilleront une version modifiée d'Android concoctée avec les chercheurs de la DARPA. Celle-ci s'installera au sein de smartphones classiques utilisés par le grand public, une initiative visant à réduire les coûts tout en étant en mesure de proposer des appareils relativement récents.

Un premier prototype, baptisé « Joint Battle Command-Platform », avait été mis au point par la société MITRE en avril 2011. M. Lange, membre de la NSA, l'agence de sécurité des Etats-Unis, expliquait au mois de septembre : « Finalement c'est l'information qui est confidentielle donc il s'agit de savoir comment je peux y accéder en situation de mobilité ». « (Les développeurs d')Android était plus coopératifs pour répondre à nos besoins au sein de ce système d'exploitation alors qu'Apple s'y est plutôt opposé », déclare Angelos Stavrou, directeur de la sécurité à l'Université de George Mason.

Notons que le mois dernier les services secrets américains ont publié SE Android (Security Enhanced Android). Cette édition spéciale comble les failles présentes au sein du système de Google et embarque le module SE Linux afin de pouvoir définir plus finement des politiques d'accès aux éléments du système. SE Android est cependant un projet séparé destiné aux employés des agences gouvernementales. SE Android est jugé moins flexible que la version modifiée d'Android au sein des smartphones des soldats américains ; notamment en ce qui concerne la prise en charge des mises à jour déployées par Google.

Peu d'informations sont disponibles sur cette édition spéciale d'Android mais le but est d'envoyer le moins d'informations personnelles possible pouvant potentiellement mettre un soldat ou une armée en péril. Ainsi une simple application météo doit d'abord récupérer des informations sur la position géographique de l'utilisateur afin de lui retourner des prévisions locales.

Outre la consultation de cartes pour l'organisation des troupes, le soldat sera en mesure d'envoyer des informations en temps réel, notamment avec la caméra, et donc de permettre des prises de décision plus rapides par exemple s'il souhaite recevoir des ordres immédiats de son supérieur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
scroll top