Google ferme son Android Market à Taiwan

01 juin 2018 à 15h36
0
006E000003928256-photo-android-market.jpg
Suite à l'intervention du gouvernement de Taiwan, Google s'est vu obligé de fermer son kiosque d'applications pour ses smartphones Android.

Voici un nouveau rebondissement dans l'affaire impliquant la société Google à la ville de Taipei. En début de mois les autorités gouvernementales avaient en effet demandé à ce que Google et Apple respectent les lois de protection du consommateur locales en permettant de formuler des requêtes de remboursement 7 jours après un achat au sein de l'Android Market.

Face à cette demande, Apple a accepté de revoir la politique de son App Store mais Google avait fait la sourde oreille. Le géant de Mountain View a en effet uniformisé les conditions d'utilisation de son kiosque d'applications en déclarant que le mobinaute dispose de 15 minutes pour demander le remboursement auprès de l'éditeur. Cette semaine Taiwan a alors infligé une amende de 26 000 euros (1 million NT$) au géant californien en expliquant que celle-ci pourrait être renouvelée si aucune modification n'est apportée à l'Android Market au 1er juillet.

Par le passé Google proposait le remboursement dans un délai de 24 heures mais les développeurs craignant des abus de la part des consommateurs s'y sont donc opposés. Afin d'éviter une nouvelle amende, Google s'est donc vu obligé de fermer l'Android Market à Taiwan mais l'on imagine qu'il ne s'agit pas d'une décision finale.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Test de Mozilla Firefox 4.0 : de retour au top ?
Haut de page