VivaLnk : un tatouage NFC pour déverrouiller son téléphone

23 juillet 2014 à 08h39
0
Une société baptisée VivaLnk propose à la vente des tatouages adhésifs discrets que l'on pourra utiliser pour déverrouiller son téléphone sans entrer le moindre code.

Le capteur d'empreinte digitales ou la reconnaissance faciale ne vous permettent plus de briller lors des dîners mondains ? Pas de panique, un semblant de relève arrive avec la mise en vente de tatouages adhésifs en forme d'étiquettes NFC que l'on pourra utiliser pour déverrouiller, sans contact et sans action particulière, un smartphone compatible. Il suffit d'approcher le téléphone très près de son bras tatoué pour que l'appareil s'active.

01C2000007521021-photo-digital-tatoo-vivalnk.jpg

Quelques contraintes toutefois : le tatouage en question a une durée de vie limitée à cinq jours environ (douches comprises), et seul le Moto X de Motorola est aujourd'hui compatible avec les tags imaginés par VivaLnk. On nous promet tout de même une étiquette absolument sans danger pour la peau, avec un adhésif médical fourni par 3M. Ces tags sont vendus par boîte de dix, soit environ un mois d'utilisation quotidienne, au prix de 9,99 dollars.

Anecdotique, le tatouage NFC ? Pour Google, impliqué dans le projet via l'une de ses cellules de recherche, la problématique du déverrouillage du téléphone mérite réflexion : les codes, qu'ils soient sous forme de chiffres ou de motifs à dessiner, finissent par fatiguer les utilisateurs qui accèdent à leur appareil plusieurs dizaines de fois par jour. De guerre lasse, ils seraient donc tentés de ne plus protéger leur appareil. L'an dernier, Motorola avait lancé la commercialisation d'un petit accessoire dédié au même usage. Baptisé Skip, il fonctionne lui aussi via NFC et prend la forme d'une petite encoche de plastique que l'on peut clipser à sa poche de pantalon. Aujourd'hui, le tatouage éphémère. Demain, le NFC s'installera-t-il sous la peau ?

Alexandre Laurent

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech,...

Lire d'autres articles

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech, que ça concerne le grand public, l'entreprise, l'informatique ou Internet. Milite pour la réhabilitation de Après que + indicatif à l'écrit comme à l'oral, grand amateur de loutres devant l'éternel, littéraire pour cause de vocation scientifique contrariée, fan de RTS qui le lui rendent bien mal.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page