Windows Phone continue sa croissance en Europe

05 novembre 2013 à 08h46
0
Au fil des mois la part de marché de Windows Phone grimpe doucement et le système de Microsoft commencerait à faire un peu d'ombre à la concurrence.

Selon le dernier rapport du cabinet Kantar Worldpanel, dans les cinq principaux marchés d'Europe, un smartphone sur dix commercialisés serait équipé de Windows Phone. L'OS de Microsoft gagnerait doucement mais surement en popularité et aurait déjà détrôné iOS en Italie.

06814482-photo-kantar-sept-2013.jpg


Dans l'Hexagone, le système Android détiendrait une part de marché de 68,2% contre 62,3% l'année dernière. iOS est en seconde place à 15% en recul de 0,5 point et devant Windows Phone à 10,7% contre 5,2% en 2012. L'OS de Microsoft a su devancer BlackBerry dont la part de marché est désormais à 4,7% après avoir perdu 2,7 points.

06814484-photo-kantar-sept-2013.jpg


C'est en Espagne qu'Android enregistrerait le taux d'adoption le plus élevé avec une part de 90% sur le marché des smartphones. En Italie, Windows Phone se positionnerait en seconde place avec devant iOS en regroupant 13,7% des utilisateurs.

Les données de ce rapport sont extraites des études de Kantar Worldpanel ComTech menées auprès des consommateurs. Sur l'année, les analystes interrogeraient plus de 1 million de participants en Europe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bourse : Twitter est plus confiant et relève son prix d'entrée
Nikon Df : un reflex rétro pour la photographie pure et dure
Valve dévoile un premier prototype de Steam Machine
Google lance Helpouts, un service d'entraide en vidéo
Samsung : un Galaxy Note de 12 pouces dévoilé début 2014 ?
Henri Lamiraux, responsable d’iOS et OS X, quitte Apple
Infos US de la nuit : Twitter revoit son prix à la hausse, Apple ouvre une usine en Arizona,
6play : M6 réunit ses services de replay et de TV en ligne
Fragmentation d'Android : Jelly Bean passe la barre des 50%
Google aurait snobé la France pour implanter un data center géant
Haut de page