Le temps d’écran n'aurait que peu d'impact sur le sommeil des enfants, selon une étude

Bastien Contreras Contributeur
09 novembre 2018 à 21h28
0
enfant ordinateur

Une récente étude bat en brèche les croyances sur les liens supposés entre les écrans et le sommeil. Elle indique que l'utilisation d'appareils électroniques n'empêcherait pas vraiment les enfants de dormir. Mais les données exploitées pour tirer ces conclusions sèment le doute.

« Pas plus de deux heures par jour ! » Voilà une consigne classique de parents à leurs enfants, concernant l'exposition aux écrans. Cette pratique, en cas d'excès, aurait des conséquences néfastes sur le cerveau et sur le sommeil. Et s'il ne s'agissait que d'une idée reçue ? Des chercheurs de l'Oxford Internet Institute en sont convaincus.

Une heure d'écran équivaut à une perte de sommeil de... huit minutes

Dans leur étude, les auteurs se sont appuyés sur les réponses à un sondage de 2016, livrées par les parents de plus de 50 000 enfants américains, âgés de 6 mois à 17 ans. Les données traitaient du temps passé devant un écran, qu'il s'agisse d'un ordinateur, d'un téléphone, ou encore d'une télévision.

La conclusion des scientifiques est qu'il n'existe qu'un lien très faible entre le temps d'utilisation des appareils électroniques et la durée du sommeil. Par exemple, les enfants ayant été exposés à un écran durant 8 heures dans la journée ont dormi durant 8 heures et 21 minutes, contre 8 heures et 51 minutes pour ceux qui en ont été totalement dispensés. De manière générale, l'étude indique qu'une heure passée devant un écran équivaut à... 3 à 8 minutes de sommeil en moins.

Des « données imparfaites »

Pour l'auteur principal de l'étude, Andrew Przbylski, les écrans ne jouent donc pas un rôle primordial dans le sommeil des enfants. Selon lui, les parents devraient plutôt se concentrer sur des « habitudes de sommeil régulières » et des « routines pour le coucher ».

Mais il reconnaît lui-même que les données sur lesquelles s'appuie l'étude sont « imparfaites ». En effet, les informations proviennent des réponses des parents sur le temps d'utilisation des dispositifs électroniques, dont l'estimation n'est pas forcément fiable. De plus, les résultats ne soulignent que l'effet de l'exposition totale aux écrans, et pas la possible influence de la lumière bleue émise par les appareils juste avant de dormir. Il faudra donc attendre de nouvelles études pour en savoir plus sur l'impact des nouvelles technologies sur notre sommeil.

Allez, ça fait assez d'écran pour aujourd'hui. Au lit !

Source : BBC
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top