Roku accuse Google d’abus de position dominante

27 avril 2021 à 10h37
0
Roku
© Roku

Roku menace de retirer l’application YouTube TV de son offre. La firme accuse en effet Google d’abus de position dominante et dénonce les termes qu’elle souhaite lui imposer. 

Pour rappel, Roku et Google sont des concurrentes directes dans différents domaines. Le lecteur Roku est en compétition avec le Chromecast , tandis qu’elles se confrontent également sur le terrain des systèmes d’exploitation pour la télévision , ainsi que sur celui des contenus. 

Google imposerait des termes anticoncurrentiels à Roku

Dans un mail envoyé à ses utilisateurs, Roku prévient ainsi que l’application YouTube TV pourrait disparaître de sa plateforme. En cause, les demandes de Google qui chercherait à la mettre en avant sur Roku au détriment de ses rivaux. Par exemple, Roku reproche à la firme de Mountain View de lui avoir demandé de bloquer les résultats de recherche d'autres fournisseurs de contenu en continu lorsque les utilisateurs utilisent l'application YouTube sur son système.

Toujours selon Roku, Google exigerait que les commandes vocales concernant la musique et effectuées sur la télécommande Roku privilégient les résultats YouTube, même si les préférences musicales de l’utilisateur sont établies sur une autre plateforme par défaut. Le géant de la tech souhaiterait par ailleurs que Roku mette en place des fonctionnalités pour YouTube qui ne sont pas disponibles pour ses concurrentes, comme la création d'une ligne de résultats de recherche dédiée à YouTube dans l'interface de la télévision intelligente Roku, ou encore l'attribution d'une place plus importante aux résultats de recherche de YouTube. 

Enfin, Google aurait été jusqu’à menacer Roku de lui imposer l’utilisation de cartes mémoires ou de puces spécifiques, ce qui forcerait l’entreprise à revoir le prix de ses appareils à la hausse. « Roku ne demande pas à Google un seul dollar supplémentaire. Nous ne pouvons tout simplement pas accepter des conditions qui manipuleraient les résultats de recherche des consommateurs, gonfleraient le coût de nos produits et violeraient les pratiques établies du secteur en matière de données », déclare Roku. 

Google nie les accusations

Sans grande surprise, Google nie vouloir exercer quelconque monopole : « Tout notre travail avec [Roku] a été axé sur la garantie d'une expérience de haute qualité et cohérente pour nos téléspectateurs. Nous n'avons fait aucune demande pour accéder aux données des utilisateurs ou interférer avec les résultats de recherche. Nous espérons que nous pourrons résoudre ce problème pour le bien de nos utilisateurs mutuels ». Selon la firme, ces « allégations infondées » sont une tactique de Roku pour obtenir de meilleurs termes dans les négociations.

Néanmoins, ces accusations interviennent alors que l’entreprise est sous le coup de trois inculpations pour pratiques anticoncurrentielles outre-Atlantique, dont l’une portée par le Département de la Justice des États-Unis. Pour l’heure, Roku assure que Google refuse de prolonger la distribution de YouTube TV sur sa plateforme selon les conditions actuelles. 

Les consommateurs ont aujourd'hui un choix pléthorique de solutions Plug & Play pour visionner des contenus vidéo en streaming sur leur téléviseur, notamment les fameuses box Android TV. Il n'est pas forcément aisé de comprendre les différences entre les produits disponibles et de faire le tri entre toutes les offres. Ce comparatif vous aidera à y voir plus clair pour choisir votre plateforme en toute connaissance de cause.
Lire la suite

Source : Axios

Modifié le 27/05/2021 à 11h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Razer Opus X, un nouveau casque audio avec réduction de bruit qui va vous en faire voir de toutes les couleurs
Le futur DJI Mini SE en fuite : 299 dollars, caméra 2,7 K, 30 minutes de vol
Beats Studio Buds : des True Wireless sportifs et colorés au cœur Apple
Hisense dévoile sa gamme de barre de son juste avant le coup d'envoi de l'Euro 2021
La gamme de télévisions Mi TV P1 de Xiaomi annoncée pour le marché Français
Huawei annonce les Freebuds 4 : les ambitieux écouteurs ouverts et ANC passent la seconde
Panasonic lance une nouvelle paire d'écouteurs, très légère
Razer présente ses nouveaux intras sans-fil à faible latence pour joueurs : les Hammerhead True Wireless X
Sony lance ses WF-1000XM4 : le roi du true wireless veut reprendre son trône
BenQ W1800i : un vidéoprojecteur Ultra HD et sous Android TV à 1200 euros !
Haut de page