Les specs des processeurs ARM Microsoft SQ1 des Surface Pro X se dévoilent

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
04 octobre 2019 à 11h11
0
TheVerge-TomWarren.jpg
© Tom Warren & Amelia Holowaty Krales pour The Verge

Ce 2 octobre, Microsoft levait le voile sur une bordée de nouveaux appareils. Parmi eux, le Surface Pro X, équipé d'un tout nouveau processeur ARM propriétaire baptisé Microsoft SQ1. Développé en partenariat étroit avec Qualcomm, cette nouvelle puce estampillée Microsoft dévoile doucement ses caractéristiques techniques... tout en conservant, avec pudeur, quelques zones d'ombre.

5,3 mm, c'est l'épaisseur totale du Surface Pro X. Conçu de zero par rapport aux précédents modèles de Surface Pro, le nouveau 2-en-1 de Microsoft abrite en son sein un SoC ARM Microsoft SQ1. Ce dernier se présente comme un Snapdragon 8cx (dont nous parlions à l'occasion du Computex) fortement remanié par Microsoft pour les besoins de son terminal. Et en la matière, le groupe de Redmond a mis sa patte un peu partout, y compris sur les terrains du GPU intégré et de l'IA.

Un circuit dédié à l'IA couplé à 2 teraflops de puissance GPU

The Verge, qui a pu s'entretenir avec l'un des responsables de la marque, nous livre des détails croustillants. Microsoft a bel et bien travaillé avec un processeur Snapdragon pour base. Si la firme se garde bien de dévoiler le modèle précis du SoC employé, The Verge mise sur le Snapdragon 8cx (gravé en 7 nm), capable de développer des performances supérieures à celles d'un Core i5-8250U.

Le Microsoft SQ1 « combine l'ADN mobile de la famille Snapdragon à un accélérateur d'IA intégré », explique notamment le groupe, qui confirme par la suite avoir fortement modifié la puce employée au départ. « Nous avons modifié la puce en elle-même, repensé tous les outils et l'architecture pour une expérience incroyablement puissante que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Avec Qualcomm, nous avons aussi redessiné la partie GPU et d'autres pièces de silicium dont je ne suis pas autorisé à parler ».

Comme le rapporte Tom's Hardware, le Snapdragon 8cx embarque huit cores Kryo 495. Dans le Samsung Galaxy Book S, ces cores sont cadencés à 2,84 GHz, contre 3 GHz d'entrée de jeu sur le Surface Pro X. Les changements les plus notables seraient toutefois à chercher du côté de la partie GPU. Le Microsoft SQ1 est capable de développer 2,1 teraflops (contre 1,8 sur le Snapdragon 8cx), a promis Qualcomm.


Une valeur exprimée en performances FP16, qu'il convient de passer en FP32 pour avoir une idée de ses performances en jeu. On tombe alors plutôt à 1,05 teraflops, ce qui reste impressionnant. Et pour cause, Intel était très fier d'annoncer obtenir 1 teraflop sur son architecture Gen 11 (qui anime l'iGPU des récentes puces Ice Lake, gravées en 10 nm).

akrales_190930_3688_0325.jpg
© Tom Warren & Amelia Holowaty Krales pour The Verge

Microsoft peut donc se frotter les mains, d'autant qu'un circuit dédié spécialement à l'IA (une première sur un PC Windows) est aussi de la partie sur le Microsoft SQ1. Ce dernier développe pour sa part quelque 9TOPS et a été conçu pour consommer très peu d'énergie.

Une consommation maintenue au plus bas... pour une autonomie que Microsoft n'annonce pas encore

On apprend ainsi que pour les tâches relatives à l'IA, le SoC de Qualcomm et Microsoft utilise 50 fois moins d'énergie qu'un GPU intégré à une puce de 15 Watts (comme celle équipant la Surface Pro 6). Le SQ1 dans son ensemble est d'ailleurs annoncé à 7 Watts seulement, avec la possibilité de passer à 15 Watts en utilisation intensive. Microsoft indique ainsi que son processeur est capable de délivrer trois fois plus de performances par watt que la puce Intel quad core (de huitième génération) employée sur la Surface Pro 6.

Une annonce qui n'a toutefois rien de très surprenant : les puces Intel Coffee Lake-U commencent peu à peu à vieillir et sont toujours basées sur l'indécrottable node 14 nm+ des bleus. Faire mieux pour une consommation moindre est donc attendu de la part d'un SoC de nouvelle génération. Notons par ailleurs que Microsoft garde encore secret l'autonomie maximale de son Surface Pro X.


Pour rappel, l'appareil de 13 pouces arbore un écran à fines bordures de 2 880 par 1 920 pixels (pour une densité de 267 ppi et un contraste estimé à 1400:1). Il embarque par ailleurs une technologie de recharge rapide, un modem LTE-A, un SSD amovible, deux ports USB-C et 16 Go de mémoire vive dans ses déclinaisons les plus haut de gamme. Proposé à partir de 999 dollars, il dispose enfin d'une webcam 4K et d'un stylet rechargeable qu'il est possible de ranger dans un orifice prévu à cet effet.

Sources : Tom's Hardware/The Verge
Modifié le 08/10/2019 à 13h08
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Gaix-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top