Les specs des processeurs ARM Microsoft SQ1 des Surface Pro X se dévoilent

Nathan Le Gohlisse Contributeur
04 octobre 2019 à 11h11
0
TheVerge-TomWarren.jpg
© Tom Warren & Amelia Holowaty Krales pour The Verge

Ce 2 octobre, Microsoft levait le voile sur une bordée de nouveaux appareils. Parmi eux, le Surface Pro X, équipé d'un tout nouveau processeur ARM propriétaire baptisé Microsoft SQ1. Développé en partenariat étroit avec Qualcomm, cette nouvelle puce estampillée Microsoft dévoile doucement ses caractéristiques techniques... tout en conservant, avec pudeur, quelques zones d'ombre.

5,3 mm, c'est l'épaisseur totale du Surface Pro X. Conçu de zero par rapport aux précédents modèles de Surface Pro, le nouveau 2-en-1 de Microsoft abrite en son sein un SoC ARM Microsoft SQ1. Ce dernier se présente comme un Snapdragon 8cx (dont nous parlions à l'occasion du Computex) fortement remanié par Microsoft pour les besoins de son terminal. Et en la matière, le groupe de Redmond a mis sa patte un peu partout, y compris sur les terrains du GPU intégré et de l'IA.

Un circuit dédié à l'IA couplé à 2 teraflops de puissance GPU

The Verge, qui a pu s'entretenir avec l'un des responsables de la marque, nous livre des détails croustillants. Microsoft a bel et bien travaillé avec un processeur Snapdragon pour base. Si la firme se garde bien de dévoiler le modèle précis du SoC employé, The Verge mise sur le Snapdragon 8cx (gravé en 7 nm), capable de développer des performances supérieures à celles d'un Core i5-8250U.

Le Microsoft SQ1 « combine l'ADN mobile de la famille Snapdragon à un accélérateur d'IA intégré », explique notamment le groupe, qui confirme par la suite avoir fortement modifié la puce employée au départ. « Nous avons modifié la puce en elle-même, repensé tous les outils et l'architecture pour une expérience incroyablement puissante que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Avec Qualcomm, nous avons aussi redessiné la partie GPU et d'autres pièces de silicium dont je ne suis pas autorisé à parler ».

Comme le rapporte Tom's Hardware, le Snapdragon 8cx embarque huit cores Kryo 495. Dans le Samsung Galaxy Book S, ces cores sont cadencés à 2,84 GHz, contre 3 GHz d'entrée de jeu sur le Surface Pro X. Les changements les plus notables seraient toutefois à chercher du côté de la partie GPU. Le Microsoft SQ1 est capable de développer 2,1 teraflops (contre 1,8 sur le Snapdragon 8cx), a promis Qualcomm.


Une valeur exprimée en performances FP16, qu'il convient de passer en FP32 pour avoir une idée de ses performances en jeu. On tombe alors plutôt à 1,05 teraflops, ce qui reste impressionnant. Et pour cause, Intel était très fier d'annoncer obtenir 1 teraflop sur son architecture Gen 11 (qui anime l'iGPU des récentes puces Ice Lake, gravées en 10 nm).

akrales_190930_3688_0325.jpg
© Tom Warren & Amelia Holowaty Krales pour The Verge

Microsoft peut donc se frotter les mains, d'autant qu'un circuit dédié spécialement à l'IA (une première sur un PC Windows) est aussi de la partie sur le Microsoft SQ1. Ce dernier développe pour sa part quelque 9TOPS et a été conçu pour consommer très peu d'énergie.

Une consommation maintenue au plus bas... pour une autonomie que Microsoft n'annonce pas encore

On apprend ainsi que pour les tâches relatives à l'IA, le SoC de Qualcomm et Microsoft utilise 50 fois moins d'énergie qu'un GPU intégré à une puce de 15 Watts (comme celle équipant la Surface Pro 6). Le SQ1 dans son ensemble est d'ailleurs annoncé à 7 Watts seulement, avec la possibilité de passer à 15 Watts en utilisation intensive. Microsoft indique ainsi que son processeur est capable de délivrer trois fois plus de performances par watt que la puce Intel quad core (de huitième génération) employée sur la Surface Pro 6.

Une annonce qui n'a toutefois rien de très surprenant : les puces Intel Coffee Lake-U commencent peu à peu à vieillir et sont toujours basées sur l'indécrottable node 14 nm+ des bleus. Faire mieux pour une consommation moindre est donc attendu de la part d'un SoC de nouvelle génération. Notons par ailleurs que Microsoft garde encore secret l'autonomie maximale de son Surface Pro X.


Pour rappel, l'appareil de 13 pouces arbore un écran à fines bordures de 2 880 par 1 920 pixels (pour une densité de 267 ppi et un contraste estimé à 1400:1). Il embarque par ailleurs une technologie de recharge rapide, un modem LTE-A, un SSD amovible, deux ports USB-C et 16 Go de mémoire vive dans ses déclinaisons les plus haut de gamme. Proposé à partir de 999 dollars, il dispose enfin d'une webcam 4K et d'un stylet rechargeable qu'il est possible de ranger dans un orifice prévu à cet effet.

Sources : Tom's Hardware/The Verge
Modifié le 08/10/2019 à 13h08
0 réponses
1 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top