Test Microsoft Surface Pro 6 : la tablette hybride de référence

le 28 février 2019
 0
La note de la rédac
La nouvelle Surface Pro 6 arrive enfin en France. Cinq mois après son officialisation, la tablette hybride (deux en un) est disponible dans le commerce... et en test !

Les premiers pas avec la Surface Pro 6


Les premières minutes avec la petite dernière de Microsoft sont un jeu d'enfant. La configuration initiale peut se faire à la main ou à l'aide de Cortana. Malgré une voix atrocement robotique, les indications de l'assistant sont claires et précises. C'est Cortana qui guide l'utilisateur pour le choix de la langue, du type de clavier et pour la configuration du Wifi. Fort heureusement, il est possible de désactiver l'IA et de configurer sa Surface Pro 6 en silence. Une fois la reconnaissance faciale (très efficace) paramétrée, la Surface Pro 6 s'offre enfin à son utilisateur. Le test, peut alors débuter.

surface pro 6
L'écran de la Surface Pro 6 est toujours aussi qualitatif


Design et finitions


Sans même avoir fait évoluer son châssis, la nouvelle surface est à saluer d'un point de vue design. Il faut dire que Microsoft présentait déjà l'an dernier un produit très bien conçu. La seule « amélioration » de l'édition 2018, c'est ce noir mat, un coloris qui avait été mis au placard depuis la seconde génération. Pour tout dire, ce noir lui va très bien en lui offrant à la fois un aspect sobre et élégant. Pour le reste on retrouve, avec plaisir, ce format très compact soutenu par une béquille orientable dont tout le monde devrait s'inspirer. Les finitions sont soignées, et la Surface est très agréable à prendre en main, surtout lorsqu'on utilise son clavier en « alcantara » qui ajoute un brin de douceur à l'ensemble.

Sans cette cover, la Surface Pro 6 pèse 770g, ce qui en fait un PC très facile à transporter. Concrètement, avec la petite dernière de Microsoft on travaille en mobilité comme on le ferait derrière son bureau. À condition, bien évidemment, de ne pas être exigeant sur la connectique. Car en la matière Microsoft a fait léger. Il y a bien un port USB 3.0 qui ose prendre place près de la connectique propriétaire de la Surface mais on aurait nettement préféré un port USB-C plus proche des standards de 2019. Quant au mini DisplayPort et au port jack également présent, ils ne font que compléter le service minimum précédemment évoqué.

surface pro 6
L'alcantara est toujours aussi agréable au toucher, dommage que Microsoft ne nous ait pas prêté la version noire

Un bel écran et une partie audio intéressante


L'écran de 12,3 pouces de la Surface Pro 6 est probablement l'un des meilleurs du marché. Sa définition de 2736 x 1824 est mise au service d'une colorimétrie vraiment fidèle. Ainsi, il est tout à fait envisageable de retoucher ses photos en utilisant la Surface comme moniteur principal. Côté luminosité, la dalle affiche des performances très honnêtes. Bien sûr, on ne vous conseillera pas de regarder Netflix en plein soleil, mais la Surface Pro 6 reste utilisable y compris dans des conditions de luminosité difficiles.
Enfin, et c'est sans doute l'essentiel, le rendu global est bon, et la lecture de vidéos très plaisante ce qui fait de la tablette de Microsoft un support idéal pour regarder ses séries entre deux sessions de travail, par exemple.

Ceci d'autant plus que la partie audio de la Surface est loin d'être ridicule. Bien au contraire, les deux haut-parleurs frontaux délivrent un son qui force certes sur les mediums mais qui de bonne facture. On n'en fera pas une enceinte d'appoint mais elle n'oblige pas à investir dans un casque au contraire de certaines de ses concurrentes.

Des performances de haute volée


Si la Surface Pro 6 ne change pas à l'extérieur, elle se bonifie nettement à l'intérieur. Pour commencer, Microsoft l'a dotée d'un processeur Cofee Lake (8e génération). Sur notre modèle de test il s'agit d'un Core i5-8250U associé à 8 Go de RAM. Les utilisateurs les plus exigeants pourront aller jusqu'à un Core i7 et 16 Go de RAM mais pour la grande majorité des pratiques la configuration de base sera largement suffisante.

surface pro 6
Au niveau de la fiche technique, la Surface Pro 6 est bien équipée

Dans les faits à présent, cette configuration améliore nettement les performances de la tablette, par rapport au modèle précédent. Si l'on se fie à Geekbench 4, le nouveau modèle affiche un score de 13 025 points ce qui constitue un progrès de presque 50% (8879 pour la Surface Pro 5). Avec de telles performances, la nouvelle Surface Pro se place très haut dans la hiérarchie des tablettes et PC portables hybrides.

Concrètement, au cours de notre semaine d'utilisation intensive nous n'avons jamais souffert d'un quelconque ralentissement. Même avec une trentaine d'onglets ouverts sur notre navigateur, Spotify en action et un logiciel de retouche photo en premier plan, la Surface Pro 6 tient la charge.

Quant à la partie graphique, elle est également assurée par Intel et son UHD 620 Graphics intégré. S'il n'est pas question ici de faire tourner des gros titres et d'espérer des performances dignes d'un MSI GS65 Stealth, on se contentera de saluer les prouesses de la Surface qui arrive non seulement à faire tourner des jeux « casual » mais qui nous a aussi permis de nous essayer à Apex Legends sans avoir à rougir.

surface pro 6
Si on vous dit qu'on a fait Top 1 sur Apex avec la Surface Pro 6, vous nous croyez ?

Une autonomie largement améliorée


C'était le point faible de la précédente génération de Surface Pro et le principal frein à leur achat : une autonomie assez pathétique. Microsoft a donc décidé de corriger le tir en revoyant entièrement son système de refroidissement et en tirant parti au mieux du Core i5 d'Intel.

Le pari est franchement réussi. La Surface Pro 6 affiche une autonomie en nette amélioration et permet donc à son utilisateur de partir pour une journée de travail complète sans s'encombrer d'un chargeur. En lecture vidéo (clavier connecté et rétroéclairage coupé), on dépasse allègrement les 13h, un chiffre en progrès de plus de 2h par rapport à la version 2017.

Le travail de Microsoft a donc porté ses fruits. Ce qui était un problème majeur de sa tablette n'en est plus un.

Des accessoires indispensables mais hors de prix


Lorsqu'on parle d'accessoires pour la Surface Pro 6, deux références s'imposent immédiatement. Il s'agit du clavier il s'agit de la Signature Type Cover et du Surface Pen. Autrement dit du clavier et de la souris. Sans ces deux-là, votre usage de la Surface se limitera au format tablette, c'est à dire à pas grand-chose. Si le stylet n'est pas à proprement parler essentiel, force est de constater qu'il améliore l'utilisation de la Surface et permet d'étendre le champ des possibles. C'est en partie parce que ce stylet est très réussi qu'il s'impose comme un achat utile.

surface pro 6

Il en va autrement de la « cover ». Le clavier signature Type Cover est tout simplement indispensable. C'est lui qui transforme la tablette en PC portable, en plus de la protéger. Ajoutez à cela qu'il est très agréable à utiliser avec une frappe ferme et franche. En outre, il intègre un touchpad qui peut s'avérer très utile à ceux qui peinent encore à utiliser l'écran tactile.


Malheureusement pour les propriétaires de Surface Pro 6, Microsoft facture très cher ces deux produits. Il faudra compter avec un surplus de 179,99 € pour profiter du clavier. Quant au stylet, c'est 109,99 € de plus qu'il faudra investir. Surtout, Microsoft n'a pas jugé bon de proposer un bundle et on ne peut que déplorer cette politique tarifaire qui porte le prix de notre modèle de test à 1460 €, une fois les deux accessoires ajoutés.

surface pro 6
Heartstone est parfaitement adapté à la Surface Pro 6

Notre avis sur la Surface Pro 6


La Surface Pro 6 est un produit très réussi et très probablement la meilleure tablette sous Windows 10 à l'heure actuelle. Microsoft a corrigé les principaux défauts de sa précédente édition pour livrer une version 2018, toujours aussi belle mais surtout plus performante et dotée d'une bien meilleure autonomie.

Après une bonne semaine d'usage il convient tout de même d'apporter quelques nuances à ce glorieux tableau. En effet, si elle se présente comme un produit très polyvalent, la dernière Surface excelle surtout dans son format PC, avec son clavier Type Cover et sa béquille.

L'expérience en mode tablette est nettement moins engageante. La raison ? Windows 10 essentiellement. Si l'OS de Microsoft semble tout à fait adapté aux PC portables c'est loin d'être le cas pour un usage 100% tactile.

Enfin, il reste la question du prix. L'investissement de départ à 1169 € est déjà conséquent. Mais surtout, il demande un effort supplémentaire de la part de l'utilisateur en rendant quasi obligatoire l'achat, à prix prohibitif, des deux accessoires de base. En dehors de ces deux bémols, la Surface Pro 6 est à recommander sans ambiguïté.

Microsoft Surface Pro 6

Les plus
+ Design & ergonomie
+ Écran
+ Autonomie
+ Performances
Les moins
- Pas de port USB-C
- Pas de lecteur d'empreintes
- Prix des accessoires
Design
Écran
Performances
Autonomie
Audio
4

Modifié le 16/04/2019 à 16h17
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Surface

#Rediff | Notre test complet de la Surface Pro 6 de Microsoft
Test Microsoft Surface Pro 6 : la tablette hybride de référence
Prise en main de la Surface Pro 6 : back in black
Comme chaque année, Microsoft trolle l’iPad (et cette fois en chanson)
Centaurus : une tablette Surface double-écran en préparation chez Microsoft
Microsoft Andromeda : le projet hybride ne serait plus une priorité pour Microsoft
Bientôt un moniteur Surface pour Microsoft ?
Microsoft Andromeda utilisera les caméras de ses deux écrans pour régler le volume audio
🔥 Black Friday : Surface Pro i5 / 8Go / 128Go à 699 € (soit 350 euros d'économie)
Microsoft met à jour ses Surface Pro 3 pour plus de stabilité et de sécurité
scroll top