Microsoft pointe à nouveau la collecte des données par le gouvernement américain

01 juin 2018 à 15h36
0
Microsoft a renouvelé sa pression sur le gouvernement américain en pointant une fois de plus les pratiques des agences de renseignement collectant les données des internautes à leur insu.

00C8000007456433-photo-brad-smith.jpg
Brad Smith - Crédits : Cnet US
L'année dernière Edward Snowden avait révélé la nature exacte des pratiques de la NSA et du FBI et affirmait que ces agences récupéraient les métadonnées des échanges des utilisateurs sur plusieurs services Internet populaires. Microsoft, AOL, LinkedIn, Google, Apple, Twitter, Dropbox, Facebook et cie étaient notamment cités au travers de ces documents. Les géants de la Toile ont toutefois démenti être volontairement impliqués dans cette affaire et ont, à tour de rôle, renforcé leur infrastructure.

Les sociétés s'étaient réunies en formant le site ReformGovernmentSurveillance.com invitant l'administration d'Obama à réformer ces pratiques et à afficher davantage de transparence. Cnet US affirme que l'éditeur de Redmond a réitéré ces propos hier devant la Brookings Institution de Washington. Brad Smith, responsable des affaires légales chez Microsoft a de nouveau interpellé le Congrès et la Maison Blanche, en leur demandant de mettre fin à ces pratiques de collecte.

« Je souhaite que les autorités légales fassent leur travail correctement, c'est-à-dire conformément aux législations en vigueur », déclare-t-il ainsi en ajoutant que si la situation persiste « les autorités auront un avenir très lugubre ». Il rappelle en effet que d'ici 2020, les analystes estiment qu'environ 50 milliards d'appareils seront connectés. De fait, « ce problème deviendra encore plus important ».

A l'heure actuelle, Microsoft effectue un blocage auprès des autorités américaines souhaitant accéder au compte email d'un internaute localisé à Dublin. Microsoft explique que le gouvernement américain outrepasse ses pouvoirs, tandis que ces autorités justifient cette demande en expliquant que la maison mère Microsoft est basée aux Etats-Unis et que la société stocke les emails d'un internaute en fonction de la position géographique qu'il a choisi dans les paramètres du compte utilisateur, laquelle ne reflète pas nécessairement la réalité.

Dans un souci de transparence, Brad Smith explique que Microsoft pourrait mettre à disposition un tableau de bord personnel pour chaque internaute afin qu'il puisse prendre connaissance de la manière dont ses données sont utilisées. Microsoft plancherait d'ailleurs déjà sur un tel outil.

L'éditeur de Redmond a récemment annoncé une mise à jour de ses conditions d'utilisation au sein desquelles il a précisé que les données de l'internaute ne sont pas utilisées dans un cadre publicitaire. Toutefois la société reste assujettie aux lois et peut partager ce contenu « sur demande légale ou dans le cadre d'une procédure juridique valide ».


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'Arcep fait le bilan d'une année mouvementée dans la téléphonie
Slingshot : le Snapchat de Facebook désormais accessible à tous
Loi Hamon : 10 actions pour conformer son site e-commerce
Copie privée : le Conseil d’Etat retoque les barèmes sur les tablettes
Android One : un programme pour unifier les smartphones Android low cost
Les Google Glass s'exportent et s'améliorent à l'aube du Google I/O
Bug Mediatek : une application pour empêcher le redémarrage du smartphone
Pourquoi Opera s'offre AdColony, une régie de pub vidéo mobile
La plateforme Nokia X 2.0 ne sera pas disponible sur les Nokia X, X+ et XL
Huawei Honor 6 : un smartphone haut de gamme 4G+ et ultrafin
Haut de page