Open Data : la Commission Européenne ouvre son portail en bêta

0
La Commission européenne a discrètement ouvert son portail dédié à l'open data, qui référence déjà quelque 5 800 jeux de données émanant des administrations publiques du Vieux continent.

L'open data, moteur de croissance ? Un an après avoir annoncé ses ambitions en la matière, la Commission européenne a discrètement ouvert, le 24 décembre dernier, son portail dédié aux données publiques. Accessible à l'adresse open-data.europa.eu, celui-ci référence aujourd'hui quelque 5 800 jeux de données, émanant pour l'essentiel d'Eurostat, la direction générale de la Commission européenne chargée de l'information statistique à l'échelle communautaire.

Cet important répertoire contient des données dont le téléchargement est libre, avec la possibilité de les réutiliser, dans un cadre commercial ou non commercial, du moment que leur provenance est clairement indiquée. Susceptibles d'alimenter entreprises, services en ligne ou médias, elles concernent des domaines aussi divers que l'agriculture, le transport (statistiques sur le fret ou longueur des rails à l'échelle de l'Europe par exemple), la démographie ou l'économie.

« Le portail de données de la Commission européenne offre un accès aux données publiques ouvertes de la Commission européenne. Il permet également aux institutions, organismes, bureaux et agences de l'Union européenne qui le souhaitent d'offrir un accès à leurs données », résume le site.

L'enjeu d'une démarche open data conduite à l'échelle européenne rejoint bien sûr celui des différents projets nationaux, tels que l'initiative 'Etalab ou le portail data.gouv.fr en France : fournir de la matière aux entrepreneurs et entreprises afin que ceux-ci développent de nouveaux services innovants, et génèrent de la valeur à partir de ces données aujourd'hui peu exploitées.

« C'est un signal fort que nous envoyons aujourd'hui aux administrations publiques. Vos données ont davantage de valeur si vous y donnez accès. N'attendez pas pour le faire et recourez au cadre qui vous est proposé pour rejoindre les précurseurs qui tirent déjà profit de l'ouverture des données. Les contribuables ont déjà payé pour ces informations et le moins que nous puissions faire c'est de les rendre à ceux qui souhaitent les utiliser d'une façon innovante qui aide les gens, crée des emplois et génère de la croissance », défendait ainsi Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, lors de l'annonce officielle du projet, en décembre 2011.

Bruxelles promettait alors de l'enveloppe globale de 100 millions d'euros dédiée à la recherche dans le domaine des technologies perfectionnées de gestion des données serait mise à disposition de cette initiative.

01CC000005629500-photo-portail-open-data-commission-europ-enne.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ZTE AVID : un smartphone 4G sous ICS pour 149 dollars ?
Le marché du smartphone hors subvention gagne du terrain
Giada Q10 et Q11 : deux mini PC à processeur ARM sous Android
GeekGet Episode 66 : la souris-doigt optique USB !
Nubia Z5 dévoilé en Chine : quad core et  écran 5 pouce 1080p
Un iPad 5 pour mars 2013 ?
Avec ses Apps, Google se verrait bien conquérir 90% des utilisateurs d'Office
Instragram est visé par une plainte groupée aux Etats Unis
Brevets : Samsung attaque à son tour Ericsson
Tablette Windows RT de Nokia : un clavier avec batteries intégrées ?
Haut de page