Un algorithme réussit à lire une lettre vieille de 350 ans sans l'ouvrir

24 avril 2021 à 13h00
10
MIT lettre algo © MIT libraries
Une lettre dépliée numériquement © MIT Libraries

Des scientifiques du MIT ont réussi à lire une missive datant de 1697 en la gardant pliée et scellée. Ils se sont pour cela servis d’un scan supporté par un algorithme d'intelligence artificielle.

Cette expérience pourrait constituer une avancée considérable pour la manipulation et la lecture de documents anciens.

Un origami numérique inversé

Une équipe composée de chercheurs, restaurateurs d'objets anciens, historiens et autres spécialistes de l'imagerie s'est livrée à une sorte de jeu d’origami inversé et numérique. Leur objectif : arriver à lire quatre courriers, sans les ouvrir ni les décacheter. Ceux-ci sont issus d’une vieille malle du XVIIe siècle renfermant des lettres jamais remises à leur destinataire, dont environ 500 n'ont jamais pu être ouvertes.

Les lettres de cette collection sont pliées selon une technique qui assurait la confidentialité du courrier. Faisant tout à la fois office d’enveloppe, elles étaient ainsi fermées de façon parfois étrange et cachetées avec un sceau. Impossible de les ouvrir sans les abimer donc.

En mettant en commun ses savoir-faire, l’équipe pluridisciplinaire
a pourtant réussi à lire une de ces lettres sans l’abimer. Une technique de microtopographie aux rayons X a d’abord été utilisée afin de scanner la missive. Cette méthode utilisée notamment par les dentistes consiste à reconstituer une image en volume à partir d’une radiographie sur 360 degrés. Et ici, « les scans sont exceptionnels », a déclaré Amanda Ghassaei, chercheuse indépendante et membre de l’équipe.

Ensuite, un algorithme a permis d’« ouvrir » la lettre, partant de la reconstitution numérique de la lettre pour parvenir à l'aplanir. Un développement réalisé grâce à l’étude préalable de 250 000 lettres historiques, qui a permis de cataloguer différentes techniques de verrouillage de ces missives. À noter que l’algorithme est en accès libre sur GitHub .

Une missive datant de 1697 signée Jacques Sennacques

Cette méthode a permis d’accéder à de véritables moments de vie. L’équipe a ainsi pu lire une lettre de 1697, où un certain Jacques Sennacques demande à son cousin une copie certifiée conforme du certificat de décès d’une tierce personne. L’usage de ces nouvelles techniques permettrait de développer notre compréhension sur cette époque, et la manière dont étaient « verrouillées » les lettres au fil du temps.

Ce travail interdisciplinaire pourrait aussi permettre aux historiens d’étudier, sans risquer de les abimer, des documents endommagés,
ou difficilement manipulables.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
MisterDams
Et nous on galère toujours à déchiffrer la déclaration d’impôts même en l’ouvrant.
bizbiz
Ils ont essayé leur truc avec les tickets Illico de la fdj ?
TofVW
Et sur la lettre était écrit: « Celui qui lit ça est un c** ».
jvachez
Sinon est-ce qu’il y a un algorithme pour lire une ordonnance de médecin ?
Subtil1
Excellent !! J’ai passé 1h hier soir sur ma feuille d’impôts.
labib
Les patients chroniques ont développé un sans le savoir…
cyrano66
C’est très inquiétant.<br /> Ça démontre une évidente faille de sécurité chez La Poste.<br /> Il faut exiger le cryptage du courrier de bout en bout.<br />
enrico69
Je me disais pareil jusqu’au jour où je suis allé bossé à l’étranger (Canada). Double déclaration (fédérale + provinciale) et bien plus complexe avec un système d’aide et de remboursements assez vaste. C’est pas une heure que tu y passes, mais ta journée. C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de canadien achètent un logiciel voire payent un comptable pour remplir leur déclaration.<br /> Eh oui… Contrairement à une idée bien ancrée en France, tout n’est pas nécessairement mieux ailleurs.
amelie_jp
Non…
mcbenny
Je suis persuadé que les m̶i̶l̶i̶t̶a̶i̶r̶e̶s̶ chercheurs sont contents.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

ADP teste les transporteurs de bagages électriques et autonomes à Paris-Charles-de-Gaulle
Quand HTC présente son nouveau casque, le VIVE FLOW... en l'intégrant sur des photos iStock
Ça y est, le robot-chien est armé... et vous n'avez pas envie de croiser son chemin
Ford étudie votre activité cérébrale pour éviter les accidents
Microsoft Translator peut désormais traduire plus de 100 langues
Bipède, capable de voler et de faire du skateboard, ce robot fait rêver... Ou flipper... Ou rêver... Ou...
Les eurodéputés ont voté une résolution contre la surveillance de masse à l’aide de l’IA
Un groupement de médecins et d'experts en biotech cherche à augmenter la durée de vie humaine jusqu'à 120 ans
Metaverse : Facebook engage 50 millions de dollars pour rendre le monde virtuel
Ce robot caméléon est capable de changer de couleur en fonction de la température
Haut de page