La Cnil rappelle les règles à suivre pour le tracking des clients

21 août 2014 à 17h02
0
L'autorité chargée de veiller au respect des données personnelles rappelle les règles du jeu en matière de suivi des clients et de leur comportement. La Cnil insiste sur le fait que les informations émises doivent être anonymisées, sinon le consentement de l'utilisateur doit être recueilli.

00DC000005957512-photo-logo-rapidnfc-nfc.jpg
La Cnil fait un rappel à la loi en matière de traçage et de suivi des consommateurs à l'intérieur des magasins. De nombreux dispositifs utilisant le NFC ou iBeacon sont en effet implantés dans une enseigne ou un centre commercial et permettent de connaître la direction dans laquelle se dirige un client ou de le conduire vers un produit en particulier.

Les géants du numérique se sont déjà lancés dans un conflit ouvert dans le domaine, toutefois des règles existent, relatives au traitement réservé aux informations personnelles. C'est pourquoi la Cnil rappelle plusieurs principes. Dans une note, la Commission explique que certains de ces dispositifs doivent être déclarés auprès d'elle lorsqu'ils sont sur la voie publique ou servent de supports de publicité.

Aussi, certains prérequis doivent être suivis par ceux qui souhaitent mettre en place un tel dispositif de suivi. Les données émises par le téléphone portable seront donc supprimées lorsque son porteur sort du magasin.

Si un commerçant entend néanmoins conserver des données, il doit préalablement obtenir le consentement des personnes. Cela peut se traduire dans les faits par le fait d'accoler son téléphone mobile sur un boitier spécifique.

A défaut, un algorithme d'anonymisation doit être utilisé, lequel ne permettant pas d'identifier clairement une personne en particulier. Dans ce dernier cas de figure, la Cnil insiste sur le fait que cet algorithme « doit assurer un fort taux de collision, c'est-à-dire qu'un identifiant en base doit correspondre à de nombreuses personnes. L'utilisation d'un tel algorithme permet notamment d'estimer les taux de retour des personnes dans un magasin avec un taux d'erreur non préjudiciable pour le commerçant tout en permettant d'assurer le respect de la vie privée de ses clients ».



Pour en savoir plus

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 9 dévoilé le 30 septembre ?
Fon lance la bêta de son réseau Wi-Fi pour les entreprises
Sharp Aquos Crystal : des smartphones vraiment sans bordures
Infos US de la nuit : l'idée d'une scission de PayPal et d'eBay refait surface
Citrix Receiver s'invite au sein de Chrome OS
Intel Haswell-E : un potentiel multi-GPU limité avec certains processeurs
iMessage concentrerait 30% du spam mobile
Uber lance une API et s’ouvre aux services tiers
Amazon testera les livraisons par drone en Inde
Streaming audio/vidéo sur le Web : Microsoft et Google s'accordent sur un standard
Haut de page