Instragram est visé par une plainte groupée aux Etats Unis

Par
Le 26 décembre 2012
 0
Instragram est visé par une plainte groupée aux Etats Unis. Le célèbre service de partage de photos appartenant désormais à Facebook n'est pas parvenu à faire taire la polémique entraînée par la modification des conditions d'utilisation.

00e6000005273794-photo-logo-instagram.jpg
Le 18 décembre dernier, Instagram modifiait ses conditions d'utilisation en vue de se réserver le droit de vendre les photos de ses membres sans préavis et surtout, sans leur reverser le moindre centime.

Suite au tollé sans précédent provoqué par l'affaire, Instagram est revenu à son ancienne politique de confidentialité en vigueur depuis octobre 2010, date de lancement du service. Ce rétropédalage n'aura visiblement pas été suffisant pour de nombreux utilisateurs qui ont engagé une poursuite groupée (class action) auprès de la cour fédérale de San Fransicso.

Si Instagram a supprimé les conditions les plus litigieuses, le service se réserve le droit d'utiliser les données de ses utilisateurs pour cibler des publicités, ou proposer du contenu sponsorisé, ce qui est également le cas avec d'autres services tels que Gmail, par exemple.

Le cabinet d'avocats Finkelstein & Krinsk basé à San Diego précis que les utilisateurs en désaccord avec les conditions d'utilisation d'Instagram peuvent supprimer leur compte, mais qu'ils perdent tout de même les droits des photos qui ont été précédemment partagées par le service.

Un porte-parole de Facebook déclare que la plainte n'a aucun intérêt, et que cette dernière sera combattue vigoureusement. Instagram avait été racheté en début d'année par Facebook pour un montant total de 715 millions de dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Loi internet

scroll top