Caméras thermiques : le Conseil d'État interdit leur usage dans les écoles d'une commune

29 juin 2020 à 17h56
3
camera-intelligente © CNIL
© CNIL

La haute juridiction administrative s'est prononcée contre l'utilisation de caméras thermiques au sein d'établissements scolaires, estimant que le droit au respect de la vie privée n'est pas pleinement assuré par la technologie.

La vidéo surveillance et la reconnaissance faciale sont depuis plusieurs mois au cœur des préoccupations de certaines associations, mais la crise de coronavirus a propulsé sur le devant de la scène l'usage des caméras thermiques, qui permettent de relever la température d'individus. Le Conseil d'État, saisi par la Ligue des droits de l'Homme, s'est prononcé sur l'installation de la technologie dans la commune de Lisses (Essonne), dans une décision rendue le 26 juin 2020, qui pourrait bien faire jurisprudence.

Le Conseil d'État distingue les caméras installées dans les écoles de celle du bâtiment municipal

Le 17 avril, en plein confinement, la commune de Lisses avait décidé d'installer une caméra thermique fixe à l'entrée d'un bâtiment municipal de la commune, et des modèles portables déployés dans les bâtiments scolaires et périscolaires, de façon à contrôler la température corporelle de celles et ceux qui y circulent.

La Ligue des droits de l'Homme avait alors demandé le retrait de ces caméras devant le juge des référés du tribunal administratif de Versailles ainsi que la suspension de la décision du conseil municipal. La demande fut rejetée le 22 mai 2020 par le juge administratif, ce qui avait ainsi conduit l'association à saisir le juge des référés du Conseil d'État.

La plus haute juridiction administrative, elle, a séparé l'usage des caméras mobiles installées dans les écoles de celle qui se trouvait dans le bâtiment municipal. Dans son ordonnance, le Conseil d'État a considéré que l'usage d'une caméra thermique fixe n'est pas obligatoire, et que les personnes qui y pénètrent ne sont ainsi pas soumises à la prise de température. Et la juridiction d'ajouter que les données personnelles des citoyens ne font ici l'objet d'aucun traitement au sens du RGPD . Ce qui signifie qu'il n'y a aucune collecte de données personnelles. Le juge a ainsi décidé de rejeter la demande de retrait de cette caméra fixe.

Les caméras thermiques mobiles entraînent un traitement des données que le Conseil d'État juge « incompatible » avec le respect de la vie privée

La situation est différente en ce qui concerne les caméras thermiques portables utilisées dans les écoles. Ici, le juge des référés a constaté que les élèves, les personnels et les enseignants ont l'obligation de se soumettre à la prise de température pour pouvoir pénétrer dans leur établissement. Tout résultat non conforme autorisant l'école à refuser l'accès à la personne ou à l'enfant.

Le Conseil d'État estime que la collecte de données de santé provoquée par l'usage des caméras thermiques mobiles des écoles constitue « un traitement automatisé de données personnelles au sens du RGPD ». Tant qu'aucun texte ne justifie l'utilisation de la technologie pour des raisons de santé publique et que les élèves et le personnel n'ont pas donné de consentement clair et précis, un tel dispositif ne peut pas être autorisé, aux yeux du Conseil d'État.

Considérant qu'elle a porté atteinte au droit au respect de la vie privée du personnel et des élèves, le Conseil d'État a ordonné à la commune de Lisses de mettre fin à l'usage des caméras thermiques.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
odyssseus
La bonne blague… On veut arrêter l’épidémie ou pas ?<br /> Si oui, mieux vaut savoir si un enfant pose problème afin de l’isoler et l’empêcher de contaminer les autres (enfants : et donc les parents de ces derniers), le personnel, etc.<br /> Bref…<br /> Pas compliqué de pondre un texte pour que cette école puisse utiliser ces caméras.
fawaz
Je comprends pas où est l’attente à la vie privée de savoir que Pierre, Paul ou Jacques avait 37,5°C hier à 8h00. Surtout que la prise de température se fait de façon anonyme (pas d’identification automatisée associée).
gamez
ah le progrès… on développe des technologies utiles pour ensuite les tuer au berceau. c’est pas avec cet état d’esprit qu’on avancera, d’autant qu’ici (comme souvent) le pretexte est bidon.<br /> je vois déjà venir ceux qui répètent partout «&nbsp;oui mais si on accepte ça après ce sera la porte ouverte à tout&nbsp;». je leur répond que quand la porte sera ouverte à tout, alors à ce moment là seulement on pourra gueuler, mais pour l’instant ce n’est pas le cas alors arretons d’avoir peur du progrès. sans lui on vivrait encore dans des cavernes.<br /> on se croirait dans la planète des singes où le progrès est considéré comme un ennemi, c’est fou ça.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

BB-8 n'a qu'à bien se tenir, le Wheelbot arrive
Vous avez besoin d'un nouveau smartphone à petit prix ? Celui-ci est fait pour vous !
Avec ce code promo, le Galaxy Book2 Pro est encore moins cher
La petite TV Xiaomi Mi P1 32'' voit son prix baisser chez Rakuten
TerraMaster veut vous protéger des ransomwares grâce à ses NAS, voilà comment
Comment l'Apple Watch est capable de détecter les symptômes d'une crise cardiaque
Derrière ces gentilles émoticônes peut se cacher un méchant malware
Apple : pourquoi la canicule risque de retarder l'arrivée des nouveaux iPad
Le Facebook Portal + est à moins de 300€ en ce moment chez Cdiscount
Vous ne trouverez pas ce PC portable Lenovo moins cher qu'ici
Haut de page