SAP se restructure et supprime 4 400 emplois (mais va aussi embaucher)

04 février 2019 à 12h57
4
SAP
josefkubes / Shutterstock.com

L'entreprise allemande SAP a annoncé une réorganisation de ses effectifs afin de suivre les tendances du marché du logiciel professionnel. Cette restructuration va notamment entraîner la suppression de 4 400 postes dans le monde.

Acteur historique du marché des logiciels de gestion, SAP amorce depuis quelques années un virage, guidé notamment par l'émergence du cloud. Et l'entreprise entend accélérer sa mutation.

SAP veut se concentrer sur le cloud

En effet, la société a déclaré que, dans le cadre de sa restructuration, 4 400 postes seront supprimés dans le monde, ce qui correspond à environ 4,5 % de ses effectifs. La mesure touchera particulièrement les États-Unis et l'Allemagne, mais la France sera également concernée, avec plusieurs départs en pré-retraite.

Pour autant, l'entreprise n'entend pas réduire ses effectifs. Au contraire, elle prévoit de dépasser les 100 000 employés à la fin de l'année 2019, contre environ 96 500 aujourd'hui. Les efforts seront en revanche réorientés vers l'activité cloud de la société, ainsi que vers de nouvelles technologies, telles que l'intelligence artificielle ou l'IoT.

Cette réorganisation s'inscrit toutefois dans une situation financière positive, mais en évolution. SAP a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 24,7 milliards d'euros en 2018. Mais si l'activité cloud ne pèse qu'environ 5 milliards d'euros, elle a enregistré une croissance de 32 %, contre 5 % pour l'ensemble des ventes de logiciels. L'entreprise entend donc désormais faire du cloud le vecteur principal de sa croissance.

Source : Business Insider

Bastien Contreras

Ingénieur télécom reconverti en rédacteur web. J'écris sur les high tech, les jeux vidéo, l'innovation... J'ai d'ailleurs été responsable d'accélérateur de startups ! Mais je vous réserve aussi d'autr...

Lire d'autres articles

Ingénieur télécom reconverti en rédacteur web. J'écris sur les high tech, les jeux vidéo, l'innovation... J'ai d'ailleurs été responsable d'accélérateur de startups ! Mais je vous réserve aussi d'autres surprises, que vous pourrez découvrir à travers mes articles... Et je suis là aussi si vous voulez parler actu sportive, notamment foot. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est comme du FIFA, mais ça fait plus mal aux jambes.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

carinae
hé aller encore de la pré-retraite … comme c’est pratique !
wackyseb
Mais moi je rêve que le système de pré-retraite existe encore quand sera venu mon tour.<br /> Au lieu de “virer” les gens, on demande qui est volontaire pour partir. Soit on empoche une belle somme d’argent soit on part en pré-retraite. Donc ne plus allez au travail et garder un salaire à minima équivalent à ce qu’on touchera en retraite à taux plein.<br /> Et bien sur, l’entreprise continue de verser à la caisse de retraite les allocations.<br /> Et çà c’est du social, il ne faut surtout pas retirer cette possibilité.
Popoulo
Du social… une belle société de branleurrs surtout. Style l’entreprise va te payer pour rien foutre. lol. En fait, t’étais pas sérieux dans ton com hein ? Rassure-moi.
carinae
sur le papier c’est bien mais dans la pratique … il semble que ça coûte un max … parce que les gens ne font pas que toucher leur salaire, ils ont souvent des aides qu’il faut financer sans compter ceux qui doivent atterrir a Pole Emploi … je ne connais pas bien le système mais si c’est pour avoir des gens qui partent a 58 ans alors qu’ils sont censés travailler jusqu’à 63 ans … ça ne le fait pas trop car je serais assez étonné que l’entreprise verse 5 ans de salaire. Mais bon je peux peut-être me tromper … A la base ce truc est un moyen pratique de se débarrasser des gens et réduire la masse salariale. et je ne parle même pas de ceux qui sont “obligés” de partir en pré-retraite …
wackyseb
Si je suis très sérieux, çà existe dans mon entreprise. Socialement très bien perçu, les employés qui ont un métier où trop de personnes sont actuellement se voient proposer de partir avec de l’argent. Certains en profitent pour réaliser leur rêve, devenir leur propre patron en changeant de vie. D’autres quittent pour un autre job avec aussi l’assurance de garder le même niveau de vie. Mon entreprise paie la différence jusque 300€ si le nouveau métier paie moins bien et avec une garantie de retour au bout d’un an si le nouveau job ne conviens pas.<br /> Et les pré-retraité partent maxi 3 ans avant l’age de leurs retraites à taux plein en garantissant un salaire à minima égal à ce qu’ils vont toucher en retraite.<br /> C’est bien non? Chez nous çà plait en tout cas. Les salariés espèrent tous pouvoir le faire un jour et que cette mesure deviendra la norme.
wackyseb
Dans mon entreprise on a ce système socialement très bien perçu, les employés qui ont un métier où trop de personnes sont actuellement se voient proposer de partir avec de l’argent. Certains en profitent pour réaliser leur rêve, devenir leur propre patron en changeant de vie. D’autres quittent pour un autre job avec aussi l’assurance de garder le même niveau de vie. Mon entreprise paie la différence jusque 300€ si le nouveau métier paie moins bien et avec une garantie de retour au bout d’un an si le nouveau job ne conviens pas.<br /> Et les pré-retraité partent maxi 3 ans avant l’age de leurs retraites à taux plein en garantissant un salaire à minima égal à ce qu’ils vont toucher en retraite.<br /> C’est bien non? Chez nous çà plait en tout cas. Les salariés espèrent tous pouvoir le faire un jour et que cette mesure deviendra la norme.<br /> Et non on oblige personne, c’est bien un acte volontaire car c’est le salarié qui doit venir avec ses papiers de la CARSAT pour prouver son age de départ à la retraite.<br /> Il y a des gens qui partent à 57 ans, d’autres à 59 ans. Chacun est libre.<br /> On ne se débarrasse de personne et le but est bien de réduire la masse salariale pour s’ajuster à la l’offre et la demande.<br /> Si tu étais patron, tu as du boulot et tu embauche 10 personnes puis quelques années plus tard, tu perd 20% de boulot à donner à ton équipe. Ça va te couter très très cher de garder des gens à rien faire. En France si tu paie un employé 2000€, çà coute 3600€ à l’entreprise. Nous on aide à la reconversion mais si personne ne souhaite partir, personne ne part.<br /> Entre nous, qui refuserais de quitter son job avec l’équivalent de 2 ans de salaire tout en ayant trouvé un job qui rémunère pareil ?!! C’est une belle prime.<br /> Pour tes 60 ans, on te propose de continuer à te donner un salaire certe moindre mais en restant chez toi et en t’assurant que pour tes 63 ans, tu touchera bien ta retraite à taux plein. A méditer quand même.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet