Capgemini prévoit un dégel du marché en Europe cette année

01 juin 2018 à 15h36
0
Ce premier bilan de l'exercice 2013 pour la SSII française Capgemini n'est pas positif, néanmoins, le marché devrait se reprendre en Europe cette année, ce qui permet au groupe de maintenir ses objectifs.

012C000005947102-photo-capgemini-logo.jpg
Capgemini perd encore du terrain en Europe, région où il occupe la première place des services informatiques. Lors du premier trimestre fiscal 2013, la SSII française a observé un recul de son chiffre d'affaires de 2,6% sur un an, à 2,5 milliards d'euros. Une tendance attribuée par le groupe à « la conjoncture peu porteuse en Europe et à un effet calendaire défavorable au premier trimestre ».

Ce sont les pays émergents d'Asie et d'Amérique latine qui enregistrent désormais la plus forte croissance, de 6,3%, relève la société. Grâce au soutien des commandes dans le secteur privé, le chiffre d'affaires au Royaume-Uni réussit à progresser également, de l'ordre de 2%. Côté français, le premier marché en termes de chiffre d'affaires, le bilan est en revanche négatif de près de 5%.

Sans exception, toutes les branches de Capgemini concèdent du terrain. Les activités de conseil et services informatiques de proximité (Sogeti) perdent respectivement 10 et 5% sur la période alors que l'intégration de systèmes perd un peu plus de 1%. L'activité infogérance, quant à elle, stagne à 0,2%. Rappelons qu'à elles deux, l'intégration et l'infogérance pèsent 80% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Le marché « se dégèle un peu » en Europe

Néanmoins, l'espoir revient. « Ce n'est pas un marché exubérant du tout mais cela se dégèle un peu », a fait part le p-dg de Capgemini, Paul Hermelin, lors d'une conférence téléphonique. « On sent une fin d'attentisme chez les clients qui sont sélectifs, mais un peu rassérénés », a-t-il ajouté. Si la société reste prudente, elle note aussi une tendance plus positive sur certains petits contrats en Europe.

Ces différents éléments permettent à la SSII de maintenir ses objectifs pour l'ensemble de l'année. Celle-ci se dit conforme au respect de son cahier des charges, qui comporte trois points, « l'enrichissement du portefeuille d'offres pour répondre aux besoins des clients, l'embauche de jeunes collaborateurs pour garder une pyramide des âges équilibrée et l'industrialisation des processus de travail, gage de compétitivité ».

Capgemini table ainsi sur une progression de son chiffre d'affaires équivalente à celle de 2012, soit 1,2%. Un objectif qui devrait être atteint grâce à la légère reprise entamée en Europe mais aussi au dynamisme en Asie, où Paul Hermelin anticipe une croissance de 10%. Une perspective saluée par le marché jeudi qui a crédité le titre d'une des plus fortes hausses du CAC 40 à l'ouverture (+3,64%), le plaçant à 36,2 euros.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple vs Samsung : un nouveau procès en novembre aux USA
Combimouse : le curieux mélange entre une souris et un clavier sans fil
Big Data : MapR et Cloudera peaufinent leurs moteurs pour Hadoop
Sharp : une perte de 4 milliards d'euros, plus forte qu'attendu
Le marché des tablettes explose, la concurrence s'intensifie
Facebook monétise toujours plus son audience mobile
VMware se sépare de l'outil de développement WaveMaker
Google enrichit ses résultats de recherche
Vente en ligne : Telemarket est placé en redressement judiciaire
Google s'allie à Monotype pour le téléchargement de polices
Haut de page